Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Réglementation

Le Pôle excellence bois Pays de Savoie propose la QHSE en partage

le 09/02/2016

Le Pôle excellence bois Pays de Savoie propose à ses adhérents de partager un salarié pour les aider en matière de qualité, hygiène, sécurité et environnement.

Le Pôle excellence bois Pays de Savoie propose la QHSE en partage

Difficile pour une PME d’être à jour de ses obligations relatives à la qualité, l’hygiène, la sécurité et l’environnement (QHSE), complexes et chronophages. « Entre cinq et cinquante salariés, une entreprise n’a pas les moyens de créer un poste de responsable QHSE, ni la compétence pour gérer correctement le sujet », affirme André Gervais, dirigeant de GLF Bois. C’est pourquoi, s’inspirant directement d’une expérience menée en Franche-Comté, ce chef d’entreprise a suggéré au Pôle excellence bois Pays de Savoie dont il est adhérent un projet de salarié partagé.

Un salarié partagé

Celui-ci circulera dans les entreprises volontaires pour les aider à se mettre en conformité et assurer ensuite le suivi des dossiers. « Beaucoup d’entreprises peinent à faire leur plan d’évaluation des risques, un plan de circulation et sont dans le flou artistique face au régime des installations classées », reconnaît André Gervais. Le projet soutenu financièrement à hauteur de 25 000 euros par la Région Rhône-Alpes, l’Assemblée des pays de Savoie et la CCI Haute-Savoie, a réussi à convaincre 24 entreprises de bénéficier d'un prédiagnostic individuel permettant d'estimer les besoins de mise à niveau en matière de QHSE. « Les premières visites montrent qu’il faut compter environ une vingtaine de jours pour tout mettre d’équerre, puis trois jours par an pour le suivi », évalue André Gervais.

Vingt volontaires

Après cette première étape gratuite qui a montré l'intérêt de la démarche, une deuxième phase est lancée. Elle propose aux entreprises une journée d'un expert QHSE filière bois à un tarif préférentiel. Près d'une vingtaine d'entreprises a déjà confirmé son accord.  Une évaluation globale sera réalisée en avril et affinera la solution de mutualisation qui a prévu que le salarié partagé soit facturé 500 euros par jour à l’entreprise. Le prix de la tranquillité !

Commentaires (0)
Commenter cet article
Le groupe enviroclub
Droit de l'Environnement
Accéder à Enviroclub
Dossiers & documents
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message