Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Financement

Smart grid : un speed dating entre start-ups et investisseurs avant l'été

le 11/02/2016

L'association professionnelle Think Smart Grid prépare un événement pour rapprocher start-ups et fonds d'investissement dans le secteur des réseaux électriques intelligents.

Smart grid : un speed dating entre start-ups et investisseurs avant l'été

C'est l'une de ses priorités pour 2016. Les détails restent à régler, mais l'association Think Smart Grid veut organiser l'événement « Invest in smart grid » pour « faire le lien entre des start-ups et des fonds d'investissement » avant la fin du premier semestre, prévoit Philippe Monloubou. Président du directoire d'ERDF, il est aussi le président de Think Smart Grid. Cette association professionnelle réunit 80 acteurs français des réseaux électriques intelligents. « Avec  ses équipementiers, ses gestionnaires de réseaux, ses PME, son tissu de formation et d'innovation, la France détient de multiples atouts pour s'imposer dans le secteur du smart grid », promeut-il. « Les pays du monde entier ont pris des engagements lors de la COP21. Ils vont chercher des solutions à mettre en œuvre rapidement. Le marché du smart grid est mondial et il est estimé à 30 milliards de dollars. »

Encore faut-il constituer les groupements d'acteurs pour bâtir des solutions adaptées. C'est la mission que s'est fixée Think Smart Grid. « Même si les grands groupes conservent leur propre R&D, un constat s'impose : les jeunes entreprises amènent une richesse d'innovation, sur le plan qualitatif comme en vitesse, devenue indispensable tant l'évolution du marché est rapide. Sans oublier les PME ! Les pratiques de l'innovation ouverte offrent aujourd'hui des opportunités », défend Philippe Monloubou.

 

Pour créer du lien entre les acteurs en 2016, Think Smart Grid va notamment organiser ce rendez-vous entre investisseurs et jeunes entreprises innovantes. Mais l'association attend aussi « avec impatience » la désignation d'un territoire en France « suffisamment vaste » pour servir de référence en grandeur nature à l'équipe de France du smart grid. C'est l'un des dossiers de la Nouvelle France industrielle. « Politiquement, le choix n'a pas encore été fait », glisse le dirigeant. Trois territoires sont encore en lice : Provence-Alpes-Côtes-d'Azur, Bretagne et Nord-Pas-de-Calais.

TB

Commentaires (0)
Commenter cet article
L'auteur
mon avatar
Thomas Blosseville

Chef de rubrique
Environnement Magazine

Présentation : Je coordonne les sujets liés à la transition énergétique, au smart grid et au climat pour le groupe Environnement Magazine.

Voir tous ses articles Voir son profil
Dossiers & documents
Environnement Magazine
Environnement Magazine
Voir tous les dossiers
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message