Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Biodiversité

Le blanchissement inquiétant des coraux de Nouvelle-Calédonie

le 26/02/2016

Les coraux de Nouvelle Calédonie, inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco, subissent depuis quelques semaines un épisode de blanchissement massif sur lequel se penche les scientifiques de l'IRD.

Le blanchissement inquiétant des coraux de Nouvelle-Calédonie

Jusqu’à présent préservés, les récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie subissent depuis quelques semaines un épisode de blanchissement massif qui inquiètent les scientifiques et les communautés littorales. Certes plusieurs épisodes aient été signalés dans le passé, mais ils étaient localisés ou n’avaient touché que quelques espèces. Les observations menées par les chercheurs de l’IRD, mais également par l’association Paladalik et des usagers du lagon soulignent l’ampleur du phénomène à l’échelle spatiale mais également au niveau des espèces. 

Des facteurs environnementaux

Le phénomène de blanchissement des coraux est généralement induit par de brusques changements environnementaux. Cependant, l’élévation des températures de surface pendant plusieurs semaines consécutives, semble être responsable de la plupart des phénomènes de blanchissement observés à grande échelle. Les conditions climatiques anormales que connaît la Nouvelle-Calédonie depuis plusieurs mois pourraient donc expliquer ce phénomène. Ce dernier a des effets immédiats sur la croissance, la fertilité, la reproduction et peut entraîner la mort des coraux. La sensibilité et la résilience des coraux au blanchissement varient en fonction des espèces. Les chercheurs de l’IRD se sont mobilisés pour suivre ce phénomène afin de quantifier son impact sur la couverture corallienne, d’établir la liste des espèces concernées et de rechercher les facteurs environnementaux à l’origine de ce blanchissement massif. Un suivi physiologique et génétique des espèces impactées permettra également d’aborder la question de la résistance et la résilience des espèces coralliennes au stress et d’en rechercher les explications. Inscrits depuis 2008 au patrimoine mondial de l’Unesco, les récifs calédoniens constituent avec la Grande Barrière australienne la plus longue formation corallienne au monde.


Commentaires (0)
Commenter cet article
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message