Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Déchets

Le marché du démantèlement nucléaire est estimé à 35 milliards d’euros en France

le 26/02/2016

Le cabinet Colombus Consulting vient de publier une étude sur le marché et sur la filière française du démantèlement nucléaire avec Centrale Supélec.

Le marché du démantèlement nucléaire est estimé à 35 milliards d’euros en France

Sur les 50 prochaines années, le marché français du démantèlement nucléaire est estimé à 35 milliards d'euros par Colombus Consulting. L'estimation couvre la trentaine d’installations nucléaires de base actuellement en cours de démantèlement, mais également plus de 90 installations qui seront démantelées dans les décennies à venir. « L’évolution du marché du démantèlement est fortement dépendante de la durée de vie des réacteurs de deuxième génération. Le démantèlement de ces réacteurs représente à lui seul 50 % de ce marché », précisent les auteurs de l'étude. Mais le marché est complexe. Chaque installation possèdes ses spécificités et requiert des solutions spécifiques.

Plusieurs paramètres pourraient accélérer le développement du marché. Par exemple, la limitation de la production nucléaire à 50 % du mix électrique, en application de la loi de transition énergétique. Ou encore, la concurrence d'énergies renouvelables de plus en plus compétitives. A l'inverse, d'autres paramètres pourraient restreindre le marché du démantèlement, comme le lancement du programme de Grand carénage par EDF pour remettre à niveau ses centrales. Ou encore la hausse de la production d'électricité.

Si le volume du marché français est aujourd’hui limité, il va augmenter, mais quand ? « Le développement du marché du démantèlement nucléaire est intimement lié à la durée de vie des réacteurs. Si cette dernière est prolongée à 60 ans, le marché décollera vers 2035 » », prévoit Christophe Bailey, associé du cabinet Colombus Consulting en charge de l’offre Énergie. Mais attention, « avec une durée estimée entre 10 et 15 ans pour atteindre le seuil de rentabilité, les nouveaux entrants doivent se positionner dès aujourd’hui », conseille le cabinet.

TB

Commentaires (0)
Commenter cet article
L'auteur
mon avatar
Thomas Blosseville

Chef de rubrique
Environnement Magazine

Présentation : Je coordonne les sujets liés à la transition énergétique, au smart grid et au climat pour le groupe Environnement Magazine.

Voir tous ses articles Voir son profil
Dossiers & documents
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message