Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Ville intelligente et durable

Paris : capteurs sur la ville

le 02/02/2016

La capitale gagne ses galons de ville intelligente et durable en multipliant les expérimentations avec des groupes comme Cisco ou de jeunes pousses.

Paris : capteurs sur la ville

A Paris, la place de la Nation est depuis la mi-décembre placée sous haute surveillance… environnementale. Les données collectées s'y afficheront même en temps réel, dans deux abris-bus et quatre panneaux d'affichage, dans les semaines qui viennent. C'est Cisco qui a proposé cette expérimentation à la ville. Durant un an, une cinquantaine de capteurs mesurera et analysera tous les déplacements, du poids-lourds au piétons, qui se joueront sur la place, mais aussi les niveaux de bruit et de qualité de l'air (gaz et particules). « Dix-neuf caméras à basse résolution scruteront les déplacements. Les images produites ne sont pas stockées et ne permettent aucune identification personnelle », précise Philippe Dumont, de Cisco Systems France. Objectif : affiner le projet de réaménagement de la place au plus près des besoins des usagers et constituer un matériau de recherche.

Paris s'est également associée à Cisco pour instrumenter trois bâtiments municipaux (la mairie du XIIe arrondissement, une crèche et un gymnase), ainsi qu'un ensemble d'un millier de logements sociaux. L'objectif est ici d'optimiser l'usage de l'éclairage électrique, de détecter des fuites, de prévenir les moisissures, etc. Mais, plus globalement, l'enjeu est d’identifier les types de capteurs à déployer pour une opération à plus grande échelle et de tester une démarche « d'open innovation » en publiant les données dans un système ouvert et accessible aux services de la ville, mais aussi aux jeunes pousses, exploitants, universités…« Nous accompagnons les entreprises qui nous proposent des expérimentations. Elles éprouvent ainsi leur concept en situation réelle tandis que nous améliorons nos pratiques et jugeons si le service est utile », explique Jean-Louis Missika, adjoint notamment chargé de l'Innovation.

La capitale s'est ainsi associée à PlanetWatch24 pour mesurer les concentrations de particules PM 2,5 rue par rue. Comment ? En équipant une quarantaine d'Autolib’ d'un capteur embarqué baptisé Pollutrack qu'a développé la jeune pousse. « Cette expérimentation lancée pendant la COP21 permet de mesurer la pollution à hauteur d’habitacle des véhicules, des piétons et des poussettes. Les premiers résultats montrent une grande disparité en fonction du temps et du lieu. Notre objectif est de communiquer sur ces données de manière positive, par exemple avec une application qui indiquerait les secteurs où la qualité de l'air est bonne », explique Éric Poncelet, cofondateur de la société.

D'autres expérimentations sont en cours. « Nous allons, d'ici octobre 2017, poser 3 600 capteurs dans nos 1 200 centres thermiques pour mesurer température, humidité et polluants intérieurs, tester autour de la place d'Italie un système de pilotage des feux répondant aux besoins des piétons, ou encore équiper, d'ici à la fin de l'année, tous les bacs à déchets des immeubles de puces électroniques », illustre Jean-Philippe Clément, responsable Ville intelligente et durable de le municipalité.

FT

Le site Open Data de la ville de Paris

Commentaires (0)
Commenter cet article
Le groupe enviroclub
Territoires durables
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message