Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Santé-Environnement

Des députés européens s'opposent au renouvellement d'autorisation du glyphosate

le 24/03/2016

Renouveler jusqu'en 2031 l'autorisation du glyphosate, comme le propose la Commission européenne, serait irresponsable et inacceptable, ont estimé les députés de la commission de l'environnement du Parlement européen.

Les députés de la commission de l'environnement du Parlement européen ont approuvé une résolution d'objection au projet d'acte d'exécution de la Commission concernant le renouvellement de l'autorisation du glyphosate. Ce dernier est basé sur l'avis très controversé de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), pour laquelle le glyphosate n'était probablement pas cancérigène pour l'homme, alors qu'en mars 2015, l'Agence internationale pour la recherche sur le cancer (IARC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait classé cette substance active chimique comme carcinogène probable.
Le motif juridique invoqué par la commission parlementaire est simple : la Commission européenne a outrepassé ses compétences en faisant cette proposition au titre du règlement européen 1107/2009 relatif à la mise sur le marché des produits phytosanitaires. Mais la liste est longue des arguments invoqués pour contrecarrer ce projet, au premier rang desquels, l'impératif de santé publique, de protection des animaux et de l'environnement, et l'application du principe de précaution qui s'impose en cas d'incertitude.
Les députés souhaitent aussi que l'Office alimentaire et vétérinaire de l'UE soit mandaté pour procéder à des tests afin d'identifier la présence des résidus de glyphosate dans les produits alimentaires et les boissons, et assurer une surveillance en la matière. L'Agence américaine de protection de l'environnement réévalue actuellement les risques humains et écologiques du glyphosate et la Food and Drug Administration (FDA) va mesurer le glyphosate présent dans le soja, le maïs, le lait et les oeufs notamment.
Le Parlement européen doit voter sur la motion d'objection lors de la session plénière du 11 au 14 avril.

Commentaires (0)
Commenter cet article
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message