Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Déchets

Déchets nucléaires : faux pas à Bure

le 24/06/2016

Actualisé à 14h55 - Sur un sujet explosif comme la création d'un centre d'enfouissement des déchets nucléaires, la nomination du président de l'Andra comme rapporteur du projet de loi visant la création, par l'Andra, de ce même centre, met le feu aux poudres.

Déchets nucléaires : faux pas à Bure
 Albane Canto

« Un conflit d'intérêt flagrant », c'est ce que dénoncent trois associations – le Réseau sortir du nucléaire, la Coordination Burestop et les Amis de la Terre dans une lettre ouverte à Christophe Bouillon. Lequel, président du Conseil d'administration de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), vient d'être nommé rapporteur, à l'Assemblée nationale, du projet de loi sur les « modalités de création d'une installation de stockage réversible en couche géologique profonde de déchets radioactifs ». Or, la création de ce centre, baptisé Cigeo, fait justement partie des missions de l'Andra.

Christophe Bouillon réfute ce « conflit d'intérêt ». « J'ai saisi le déontologue de l'Assemblée nationale, qui confirme qu'il n'y a pas d'incompatibilité formelle entre les fonctions de rapporteur d'un texte et ma fonction, bénévole et non-exécutive, de président du conseil d'administration de l'Andra », explique Christophe Bouillon, joint vendredi 24 juin en début d'après-midi. Le déontologue, Ferdinand Melin-Soucramanien, estime plutôt qu'il s'agit d'un « dilemme » entre l'expertise du député, auteur d'un rapport sur la gestion des déchets radioactifs en 2013, et sa nomination de rapporteur, qui ne pourrait être résolu « que par une transparence assumée ».

Cette escarmouche survient à un moment où les crispations à Bure, commune de la Meuse qui doit accueillir Cigeo, s'exacerbent. Le 19 juin, 200 personnes ont « libéré » le bois de Mandres-en-Barrois, propriété de l'Andra en démontant des clôtures sur la zone de déboisement prévue pour la création des zones d'accès au futur chantier. Pour les associations, « l'Andra n'a aucune autorisation de création pour Cigeo », qui ne devrait par intervenir avant 2018. Le Réseau sortir du nucléaire, avec plusieurs autres associations et des habitants, a déposé plainte pour infraction au code forestier, le 22 juin dernier.  

Albane Canto

Commentaires (0)
Commenter cet article
L'auteur
mon avatar
Albane Canto

Journaliste
Canto

Présentation : Journaliste, je suis principalement les sujets santé-environnement, cleantechs, déchets et eau.

Voir tous ses articles Voir son profil
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message