Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Déchets ménagers

A Rennes, Suez va mesurer la qualité de l'air avec ses camions de collecte des déchets

le 16/05/2017

Rennes Métropole renouvelle le contrat de collecte des déchets ménagers de Suez. Parmi les nouveautés, des camions qui carburent au GNV tout en mesurant la qualité de l'air, et la création d'un Fonds d'initiatives territoriales.

A Rennes, Suez va mesurer la qualité de l'air avec ses camions de collecte des déchets
SUEZ - Collecte des déchets - Rennes et

La Métropole de Rennes a opté pour le changement dans la continuité en confiant la prestation de collecte des déchets ménagers à Suez, son opérateur depuis 2003. Le groupe remporte ainsi un marché de six ans représentant un chiffre d'affaires cumulé de 79,5 millions d'euros – ce qui en fait le plus important marché de collecte pour Suez. Le nouveau contrat débutera au 1er juillet 2017, avec une refonte des circuits de collecte.

Ensuite, en janvier 2018, la flotte des 42 camions de collecte sera complètement renouvelée. Suez a retenu des cabines basses, pour une meilleure sécurité des salariés, et une nouvelle motorisation au GNV. Ce carburant émet entre 50 et 85 % d'oxydes d'azote (Nox) en moins, tout en étant moitié moins bruyant. En particulier, Suez va déployer deux camions équipés de capteurs, qui pourront mesurer la qualité de l'air pendant leur parcours, ou encore réaliser des thermographies des bâtiments. Par ailleurs, tous les camions transmettent en temps réel les données de collecte. L'analyse des données permettra d'adapter les circuits et le nombre de passage en fonction du taux de présentation des bacs de collecte ou le niveau de remplissage des points d'apports volontaires. En cas de réduction du nombre de passage, l'économie générée sera pour partie reversée à la collectivité, à Suez, et à un fonds d'initiatives territoriales.

Le but ? Faire émerger des projets en lien avec la collecte des déchets, comme le partenariat déjà existant avec la scop Tout en vélo, qui collecte les encombrants de l'hyper-centre de Rennes en vélo, ou la collecte des biodéchets avec l'appui des Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne). Enfin, 13 emplois sur 120 sont réservés à l'insertion.

Albane Canto

Commentaires (0)
Commenter cet article
L'auteur
mon avatar
Albane Albane Canto

Rédactrice en chef adjointe
Canto

Présentation : Journaliste, je suis principalement les sujets santé-environnement, cleantechs, déchets et eau.

Voir tous ses articles Voir son profil
Dossiers & documents
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message