Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Négociations internationales

Climat : l'Accord de Paris résiste aux incertitudes politiques

le 19/05/2017

A Bonn, les négociations interétatiques ont avancé sur la mise en œuvre de l'Accord de Paris. Mais il va falloir accélérer la cadence pour respecter les prochaines échéances.

Climat : l'Accord de Paris résiste aux incertitudes politiques
Il reste 18 mois pour finaliser les modalités d'application de l'accord de Paris conclu lors de la COP21. Thomas Blosseville

Pour l'instant, tout va bien. La session de Bonn sur le climat vient de se terminer. Elle a duré dix jours. Les délégations de 195 pays se sont penchées sur la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat, conclu lors de la COP21. Le bilan ? « Des bases encourageantes », estime le WWF. Malgré les incertitudes politiques, en particulier les menaces de sortie de l'accord lancées par l'administration Trump, « les pays semblent décidés à poursuivre leur coopération international sur le climat », abonde le Réseau action climat France, qui appelle à « transformer l'essai ».

Forte impression

Il faut dire que les échéances vont se succéder. L'objectif est de finaliser les modalités d'application de l'Accord de Paris d'ici à novembre 2018. Auparavant, la COP23 va avoir lieu du 6 et au 17 novembre 2017. « La future présidence fidjienne de la COP23 a fait forte impression à Bonn et est désireuse d'assurer le succès de la prochaine COP », s'est félicité par communiqué Manuel Pulgar-Vidal, directeur international climat & énergie au WWF.

Une décision d'Emmanuel Macron

Mais sans attendre la COP23, des rendez-vous internationaux vont rapidement offrir des occasions d'avancer dans les discussions. Dès à présent avec le Dialogue de Petersberg les 22 et 23 mai, et le G7 les 26 et 27 mai, puis le G20 en juillet. « Les responsables politiques des principales puissances de la planète doivent démontrer leur détermination à respecter l’Accord de Paris. À l'occasion du G7 et du G20, ils peuvent faire grossir les rangs des pays progressistes face à Donald Trump. Nous n'attendons pas seulement qu'ils rappellent leur attachement à l’accord, mais aussi qu'ils envoient un message clair : le renforcement de leurs politiques climatiques est indispensable. Cela doit se traduire par de nouvelles mesures concrètes, au niveau national. En France, nous attendons notamment une décision immédiate d'Emmanuel Macron de geler définitivement les permis de forages pétroliers et gaziers sur l'ensemble du territoire français, dont l'Outre-mer », a commenté par communiqué Célia Gautier, responsable Europe et International au Réseau action climat.

Thomas Blosseville

Commentaires (0)
Commenter cet article
L'auteur
mon avatar
Thomas Blosseville

Chef de rubrique
Environnement Magazine

Présentation : Je coordonne les sujets liés à la transition énergétique, au smart grid et au climat pour le groupe Environnement Magazine.

Voir tous ses articles Voir son profil
Dossiers & documents
Environnement Magazine
Environnement Magazine
Voir tous les dossiers
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message