Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Eau

Sécheresse : 62 départements français soumis à des restrictions d’eau

le 19/07/2017

Depuis quelques semaines, la sécheresse gagne du terrain en France. Alors que 74 % des nappes présentent un niveau bas, Nicolas Hulot annonce un plan de gestion des ressources.

Sécheresse : 62 départements français soumis à des restrictions d’eau

Le 19 juillet 2017, pour faire face à un épisode de sécheresse qui s’intensifie, de nombreux départements ont décidé d’imposer des restrictions d’eau. D’après le site Propluvia du ministère de la Transition écologique et solidaire, au 19 juillet, 62 départements français sont soumis à des restrictions et 174 arrêtés sont en cours. Cette sécheresse touche particulièrement la côte Atlantique, notamment la Gironde, la Charente-Maritime et la Vendée. 26 départements sont en état de « crise », surtout dans le Sud-Ouest et la région Centre-Val-de-Loire. C'est le cas de la Haute-Garonne, de l'Indre, le Cher, la Loire-Atlantique ou encore le Lot-et-Garonne. Ceux-ci doivent arrêter « les prélèvements non prioritaires y compris les prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d’assurer l’exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité) », peut-on lire sur le site du ministère.

La Haute-Corse, le Var, l’Ardèche, la Nièvre, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, la Mayenne, l’Orne et le Val d’Oise sont en « alerte renforcée ». C’est-à-dire qu’ils doivent réduire les prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50 % et limiter drastiquement les prélèvements pour l’arrosage des jardins, espaces verts, ou le lavage des voitures. Enfin, 26 départements sont en état d’« alerte », dont le Vaucluse, le Gard, la Somme, les Côtes-d’Armor ou encore la Haute-Saône.

Nicolas Hulot va lancer un plan de gestion des ressources en eau
Au 1er juillet, selon le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), 74 % des nappes phréatiques affichent un niveau modérément bas à très bas. Au Sud du bassin parisien, dans le Gard et dans l’Hérault, les niveaux sont toutefois autour de la moyenne. D’après Propluvia, les zones d’alerte spécifiques aux eaux souterraines au 19 juillet se situent sur la côte Atlantique, la Manche, la Savoie, l’Eure et la Seine Maritime.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé au Sénat qu’il lancerait un plan de gestion des ressources en eau, qui sera présenté au Conseil des ministres le 9 août 2017. « Nous sommes déjà dans une situation de stress hydrique importante que les variations climatiques ne vont pas arranger », a déclaré le ministre.

Eva Gomez

Commentaires (0)
Commenter cet article
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message