Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Traitement de l’eau

Des bioréacteurs à membranes à coût réduit

le 09/08/2017

Imeca Process, société spécialisée dans les systèmes de filtration s’est associée à dix autres partenaires européens dans le projet H2020 Remeb. Il vise à développer des bioréacteurs à membranes à faible coût.

Des bioréacteurs à membranes à coût réduit
La membrane en céramique bon marché d’Imeca sera testée en Espagne. Imeca
« Il s’agit de concevoir des membranes avec des déchets de céramiques mais aussi des déchets organiques, tels que des noyaux d’olive », détaille Gauthier Poudevigne, directeur général de la société. En effet, les membranes céramiques sont bien souvent utilisées dans l’industrie pharmaceutique pour leur grande précision dans la filtration des molécules, mais elles sont très onéreuses par rapport aux membranes organiques. « La question est : peut-on remplir 99 % de la fonction d’épuration pour 10 % du prix ? », ajoute le dirigeant. En Espagne, de nombreuses petites collectivités s’équipent de bioréacteurs à membranes avec l’objectif de réutiliser l’eau traitée. D’où l’intérêt de réduire les coûts d’investissement au maximum. Le projet permet aussi d’envisager de nouveaux débouchés pour la filière de la céramique. Plusieurs laboratoires européens ont déjà conçu plusieurs types de membranes. Imeca Process sera chargé d’assembler les modules pour créer le système de filtration. Un prototype traitant environ 2 m³/h sera bientôt installé dans une Step de moins de 1 000 EH en Espagne. Il fonctionnera en parallèle du bioréacteur à membranes en fibres creuses déjà actif. « Nous essayerons plusieurs types de membranes en affinant à chaque fois les réglages de process pour obtenir la meilleure performance au meilleur coût », précise Gauthier Poudevigne. Les tests seront réalisés jusqu’à la fin du programme prévu en 2018 pour une commercialisation assez rapide par Facsa, une entreprise espagnole de traitement de l’eau, coordinatrice du projet.

Pauline Rey-Brahmi
Plus d'infos sur : Assainissement collectif
Commentaires (0)
Commenter cet article
L'auteur
mon avatar
Pauline Rey-Brahmi

Journaliste
Hydroplus

Présentation : Je suis les sujets liés au petit et au grand cycle de l'eau pour Hydroplus et Environnement Magazine.

Voir tous ses articles Voir son profil
Dossiers & documents
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message