Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Risques

L’OMPE propose un plan pour les feux de forêts de 2018

le 17/08/2017

Face au constat des dégâts causés par les feux de forêts cet été 2017, l’Organisation mondiale pour la protection de l’environnement souhaite réunir un groupe de travail européen en prévention des feux à venir en 2018.

L’OMPE propose un plan pour les feux de forêts de 2018
 Pixabay

Alors que l’été s’achève, laissant brûlés derrière lui des milliers d’hectares de forêt dans le sud de la France, en Corse, ou au Portugal où de nombreux incendies continuent de sévir, l’Organisation mondiale pour la protection de l’environnement (OMPE) propose de mettre en place un « plan pour les feux de 2018 ».

Afin de se préparer aux feux de l’été 2018, l’OMPE souhaite en effet « piloter en urgence un groupe de travail qui sera composé des responsables pompiers et ministres de l’environnement de France, du Portugal, de l’Espagne, de l’Italie, de l’Albanie, du Monténégro, de la Croatie, de la Grèce et éventuellement de laTunisie, de l’Algérie et du Maroc ». L’Organisation rappelle que les feux de forêts sont un « accélérateur très dangereux du réchauffement climatique : pollution au monoxyde de carbone, dioxyde de carbone, micro-particules, destruction de la biodiversité », dont la maîtrise et la gestion représentent aussi un coût considérable. L’OMPE propose par exemple la mutualisation des coûts grâce au développement d’une force de « super pompiers des feux de forêts », la modernisation des moyens donnés aux pompiers pour maîtriser les feux, l’ajout de sanctions homogènes à tous les pays du groupe pour les responsables de départs de feux volontaires, ou encore l’augmentation des sanctions pour les départs de feux involontaires. « Ce groupe d’actions que l’OMPE s’engage à mener (…) est un moyen intelligent, moderne et adapté, pour se préparer à affronter 2018 et ses terribles vagues de chaleur », estime l’Organisation dans un communiqué.

L’objectif est d’ensuite ouvrir ce travail au-delà des frontières de l’Europe et du pourtour méditerranéen, « avec le Canada, la Côte Ouest des Etats-Unis et la Russie qui sont aussi concernés ».

Eva Gomez

Commentaires (0)
Commenter cet article
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message