Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Sûreté nucléaire

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire mise sous surveillance renforcée

le 13/09/2017

L’Autorité de sûreté nucléaire a constaté une hausse des événements significatifs et des défauts de surveillance mettant en cause la sécurité du site. Le 13 septembre 2017, l’ASN a décidé de placer la centrale sous surveillance renforcée.

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire mise sous surveillance renforcée

Ce mercredi 13 septembre 2017, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a décidé de placer sous surveillance renforcée la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher). En cause : « la dégradation du niveau de sûreté qu’elle constate depuis 2016 sur ce site, et de l’absence d’améliorations notables de la part d’EDF à ce jour. » En effet, l’ASN rappelle qu’elle a constaté en 2016, « une hausse du nombre d’événements significatifs (8 classés au niveau 1 de l’échelle INES), en particulier ceux ayant pour origine un défaut de surveillance dans la conduite des réacteurs. » Des défaillances dans l’identification des conséquences des anomalies ont également été relevées, « affectant certains équipements importants pour la sûreté. » En avril 2017, avec l’appui de l’IRSN, l’ASN a conduit « une inspection renforcée pendant deux jours afin d’évaluer l’organisation de l’exploitant pour la détection et le traitement des anomalies. » Cette inspection a mis au jour des carences d’organisation pour la surveillance et l’entretien des installations, a expliqué l’ASN.

Dans le cadre de la surveillance renforcée décidée par l’Autorité de sûreté nucléaire, des contrôles supplémentaires auront lieu, et « une attention particulière sera portée à la mise en œuvre des ajustements nécessaires en matière d’organisation. » L’efficacité du plan d’action présenté par le directeur de la centrale le 7 septembre dernier, sera également contrôlée. « Une inspection de contrôle permettant de faire le bilan des dispositions spécifiquement prises par la centrale de Belleville à la suite de l’inspection d’avril 2017 sera menée en 2018 », conclut l’ASN.

Eva Gomez

Plus d'infos sur : Risques industriels - QSE
Commentaires (0)
Commenter cet article
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message