Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

HUILES USAGEES

éloignement et pollution par les huiles usagées

le 28/02/2017

Les filières d'élimination des huiles usagées sont toutes organisées autour d'outils industriels de grandes tailles : cimenteries pour le brûlage, unité de régénération de 100.000T pour le recyclage ; quand le territoire est trop petit pour avoir ce type d'équipements, les huiles usagées deviennent un casse-tête pour les autorités locales et nationales.

La solution retenue par l'ADEME dans les DOM-TOM est l'évacuation vers la métropole.

Le risque le plus important qui apparait en première analyse est le risque d'avarie en cours de transport ; la relation linéaire à la distance est une évidence.

Le cout prohibitif d'une telle solution est double : cout de transport mais aussi cout administratif car la convention de Bâle exige que l'autorisation administrative de chaque état traversé soit obtenue ; le nombre d'escales augmente généralement avec la distance, impactant le cout administratif ; il est à noter qu'il suffit sur 2, 3 ou 4 escales, qu'un pays ne réponde pas parfois par simple désorganisation administrative pour que le transport soit reporté.

Ce coût a une retombée importante sur la pollution : en effet, plus vous êtes vertueux, plus votre ramassage est efficace et plus la charge financière et administrative augmentera ; indéniablement cet effet de levier négatif influe sur le taux de ramassage dans les DOM-TOM dont les écosystèmes sont fragiles et les territoires exigües.

La solution passe par la mise en place de filières d'élimination sur chaque territoire afin d'éliminer la problématique du transport ; l'élimination par régénération est bien sûr à privilégier puisqu'elle crée de la matière première secondaire et donc la possibilité d'une économie circulaire.

L'ADEME a financé un prototype de régénération adapté aux petits gisements et qui a donné satisfaction ; il faut que les collectivités territoriales s'en emparent d'urgence pour résoudre définitivement ce problème environnemental.

Commentaires (0)
Commenter cet article
L'auteur
mon avatar
Dominique Rio

Président
SC2EI SAS

Présentation :

Voir tous ses articles Voir son profil
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message