Menu

Archives

Impact environnemental des produits de construction : le CSTB muscle son offre

Partager :
     
Impact environnemental des produits de construction : le CSTB muscle son offre
Par la rédaction, le 6 novembre 2015
Dans un peu plus d'un an, en janvier 2017, les fiches de déclaration environnementales et sanitaires (FDES) que réalisent les industriels de la construction pour caractériser leurs produits devront être vérifiées par une tierce-partie indépendante. « Le Centre scientifique et technique du bâtiment adapte son organisation et son offre pour aider les industriels à répondre à cette obligation réglementaire », affiche Étienne Crépon, président de l'établissement public, présentant, à l'occasion du salon Bâtimat, cette offre en avant-première à Environnement Magazine.  Basé à Grenoble, le laboratoire de performance environnementale de l'Epic ajuste donc son organisation et muscle ses effectifs. « Nous proposons quatre principales prestations : réalisation, expertise, vérification et révision. Le volet expertise s'adresse essentiellement aux PME et TPE, des conseils sur mesure pour les aider à se lancer dans la démarche ou par exemple adapter une fiche réalisée à l'étranger », illustre Pierre Ravel, à la tête du laboratoire grenoblois. Coté vérification, notons qu'environ un tiers des 1500 FDES recensées dans la base de données Inies ont déjà subi le processus. Et que le CSTB ne pourra pas bien-sûr vérifier une fiche réalisée par ses propres services. « Si nous réalisons sa fiche, un industriel devra choisir un autre vérificateur, bureau d'études ou centre technique industriel », confirme Étienne Crépon. Enfin, pour la révision, obligatoire tous les cinq ans, l'établissement public propose une actualisation en continu. Le CSTB souhaite être un acteur important de ce marché. Même si les tarifs varient selon la complexité du produit, du nombre de sites de production, etc, comptez environ10 000 euros pour la réalisation d'une fiche, et entre 2 000 et 4 000 euros pour sa vérification. « Nos prix sont légèrement supérieurs à la concurrence, mais nous proposons une expertise solide », vante Étienne Crépon. Quatre des dix-huit vérificateurs habilités au niveau national appartiennent ainsi à l'établissement public. Notons par ailleurs, qu'également à l'occasion de ce Mondial du Bâtiment, le CSTB lance sa nouvelle marque de certification, QB comme Qualité pour le Bâtiment, qui a vocation à rassembler à termes l'ensemble de son offre dans le domaine (CSTBat, CSTB Compétence...) pour leur conférer une meilleure visibilité, notamment à l'international.FT
Rubriques
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.