Menu

Archives

Sortie du statut de déchet : le ministère de l'Ecologie fixe de nouvelles indications

Partager :
     
Sortie du statut de déchet : le ministère de l'Ecologie fixe de nouvelles indications
Par la rédaction, le 20 janvier 2016
Installation de traitement de déchet L’avis vise les installations de traitement de déchet « dont l'activité relève d'un des codes 27XX de la nomenclature des Installations classées pour la protection de l'environnement ». Il est rappelé que « tout déchet qui est traité dans une installation de traitement de déchets conserve un statut juridique de déchet après traitement », ce qui signifie que tout ce qui est produit à la suite d’un traitement de déchet est présumé être un déchet à moins que l’exploitant en apporte la preuve contraire. Il est précisé que quand un règlement européen ou un arrêté ministériel prévoient la possibilité de sortir de la qualification de déchets, cette sortie ne peut se faire que « si l’intégralité des critères fixés par règlement européen ou l’arrêté ministériel sont respectés ». De plus, le produit issu du déchet devra respecter la réglementation REACH et CLP. Dans ce cas, le MEDDE parle de sortie explicite du statut de déchet. Installation de production utilisant des déchets en substitution de matières premières Concernant les installations de production utilisant des déchets en substitution de matières premières, l’avis explique que ce type d’installation correspond aux « installations inscrites à la nomenclature des ICPE (qu'elles soient soumises à un régime d'autorisation, d'enregistrement ou de déclaration ou non) et dont l'intitulé de la rubrique comprend les termes exacts " production de… ", " fabrication de… ", " préparation de… ", " élaboration de… " ou " transformation de…" », et que dans ce cas « un article au sens du règlement REACH, ou un assemblage d'articles constituant un objet, fabriqué dans une installation de production qui utilise pour tout ou partie des déchets comme matières premières », est présumé ne pas être un déchet. Pour rappel, au sens du règlement n° 1907/2006, un article est défini comme « un objet auquel sont donnés, au cours du processus de fabrication, une forme, une surface ou un dessin particuliers qui sont plus déterminants pour sa fonction que sa composition chimique ». Pour les substances ou les mélanges, définis par les règlements REACH et CLP, qui sont élaborés « dans une installation de production qui utilise pour tout ou partie des déchets comme matières premières », ces substances ou mélanges sont également réputés ne pas être des déchets dès lors qu’ils sont similaires à celles ou ceux qui sont produits « sans avoir recours à des déchets ». De plus, pour le MEDDE, cette interprétation s’applique sans préjudice aux « opérations de production ultérieures qui pourraient être réalisées sur la substance, le mélange, l'article ou l'assemblage d'articles ». La qualification de déchets sera aussi écartée « pour les substances, mélanges, articles ou assemblages d'articles pouvant être qualifiés de produits finis, mais aussi pour ceux pouvant être qualifiés de matières premières ou de produits intermédiaires », dans ce cas, le MEDDE parle de sortie implicite du statut de déchet. Cette interprétation ne s'étend toutefois pas aux éventuels résidus des processus de production dont le statut juridique doit être apprécié au cas par cas.ARAvis aux exploitants d'installations de traitement de déchets et aux exploitants d'installations de production utilisant des déchets en substitution de matières premières
À lire également
Première mondiale : un collège de La Rochelle se couvre d’une toiture photovoltaïque organique
Première mondiale : un collège de La Rochelle se couvre d’une toiture photovoltaïque organique
Le département de la Charente-Maritime, le groupe Engie et la startup Heliatek ont œuvré ensemble pour équiper la toiture du collège Pierre Mendès-France de La Rochelle de 530 m² de films photovoltaïques organiques.
Deux projets déjà labellisés « Financement participatif pour la croissance verte » par la plateforme Tudigo
Deux projets déjà labellisés « Financement participatif pour la croissance verte » par la plateforme Tudigo
A l’occasion du salon World Efficiency en décembre dernier, la présidente de la plateforme de financement participatif Tudigo a annoncé les noms des deux premiers projets qu’elle labellise « Financement participatif pour la croissance verte ».
Des tours en béton de grande hauteur assemblées sans grue
Des tours en béton de grande hauteur assemblées sans grue
Freyssinet a mis au point une solution clé en main pour concevoir et construire de grandes tours pour les éoliennes en béton.​.
Les candidatures 2018 pour « Eco-rénovons Paris » sont ouvertes
Les candidatures 2018 pour « Eco-rénovons Paris » sont ouvertes
Les propriétaires parisiens qui souhaitent bénéficier d’une aide à la rénovation énergétique peuvent candidater au programme « Eco-rénovons Paris » jusqu’au 30 juin 2018.
Agence de l’eau Loire-Bretagne : 430 millions d’euros de budget pour 2018
Agence de l’eau Loire-Bretagne : 430 millions d’euros de budget pour 2018
Le budget de l’agence de l’eau Loire-Bretagne a été voté le jeudi 11 janvier dernier par le conseil d’administration : le montant des dépenses de l’Agence pour l’année 2018 a été établi à 430 millions d’euros.
Mouvements dans les bassins
Mouvements dans les bassins
En cette fin d’année 2017, les comités de bassin ont élu – ou réélu – leurs présidents.
Cycle to Recycle : une web-série pour sensibiliser au recyclage du plastique
Cycle to Recycle : une web-série pour sensibiliser au recyclage du plastique
Bouygues Bâtiment Ile-de-France et Fidexi ont décidé d'apporter leur soutien financier au projet Cycle to Recycle, pour le recyclage du plastique.
Eau de Valence s’équipe d’un nouveau château d’eau
Eau de Valence s’équipe d’un nouveau château d’eau
Eau de Valence va installer un nouveau château d’eau sur le plateau de Lautagne à compter de 2020.
Une tour solaire comme alternative à la toiture solaire
Une tour solaire comme alternative à la toiture solaire
Sharp et HKW Solar Energy Systems ont développé une solution alternative au toit solaire : la tour solaire, qui mesure entre six et huit mètres de haut.
Freddy Rey, directeur de recherche en écologie ingénieriale à l’Irstea
Freddy Rey, directeur de recherche en écologie ingénieriale à l’Irstea
Chercheur à l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea), Freddy Rey enracine ses travaux dans le génie végétal, une branche de l’ingénierie écologique amenée à croître.
Événements
Carrefour de l'eau
24 Janvier 2018
Carrefour de l'eau
6ème Forum parisien de l'éco-rénovation en copropriété
31 Janvier 2018
6ème Forum parisien de l'éco-rénovation en copropriété
Salon Analyse Industrielle
6 Février 2018
Salon Analyse Industrielle
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.