Menu

Déchets et Recyclage

Federec, la fédération des entreprises du recyclage se projette en 2030

Partager :
     
 Federec, la fédération des entreprises du recyclage se projette en 2030
Par la rédaction, le 8 janvier 2016
Le Livre Blanc sur l'industrie du recyclage à l'horizon 2030 est une première pour la fédération et la profession du recyclage. Préfacé par Corinne Lepage, cet ouvrage invite à s'interroger sur la place du recyclage dans dix ou vingt ans : « ce livre blanc est un modèle du genre et ce n'est pas un hasard. Cette thématique est centrale pour la nouvelle économie car elle est au carrefour de nombreuses problématiques : économie circulaire, matières premières recyclées, chaine producteurs/consommateurs et même éco-conception », écrit l'ancienne ministre de l'environnement. Aux termes de trois ans de travaux, d'analyses, d'enquêtes auprès des adhérents mais aussi d'acteurs externes, le Livre Blanc expose les tendances lourdes des marchés, les forces et les faiblesses du métier face à la concurrence des matières premières vierges, de l'absence d'internalisation des coûts externes, qui doivent susciter une vraie transformation de l'activité. « Aujourd'hui avec un prix du baril de pétrole à 37 $, on doit trouver des pistes de solutions pour repenser notre activité. Il y a encore cinq ans, on croyait que les prix des matières premières allaient rester à un niveau si élevé que l'emploi du recyclé ne poserait plus de problème », rappelle Yann Vincent, président de la Commission Prospective et Innovation de Federec, et coordonnateur des travaux sur le Livre Blanc. Cette évolution à la baisse ne signifie pas pour autant que les gisements de matières premières sont plus importants aujourd'hui. Ces ressources restent épuisables et c'est pourquoi selon Jean-Philippe Carpentier, président de Federec, « nous devons jouer le rôle de chasseurs d'alerte ». Particulièrement sensible à ces facteurs externes, le recyclage doit donc chercher d'autres leviers dans la réglementation et la fiscalité par exemple. Le livre invite les professionnels à s'interroger sur les gisements qu'ils devront traiter demain : plus diffus, plus techniques, plus complexes, avec sans doute des volumes plus réduits. Ils devront également réfléchir sur les nouvelles façons de recycler certains plastiques ou métaux, en privilégiant un tri manuel, mécanisé ou digitalisé. Cela implique par conséquent de l'innovation et des investissements, avec l'aide des pouvoirs publics. Et la place des entreprises dans tout cela ? « nous ne pouvons plus continuer notre métier sans imaginer des partenariats avec de nouveaux acteurs, avance Yann Vincent. Cette stratégie de consortium, de JV se multiplient dans l'industrie. Il ne faudra pas hésiter aussi à se déployer vers l'aval en intégrant la chaîne de fabrication et de commercialisation de produits finis issus du recyclage ». Enfin, ce Livre Blanc fait part de huit propositions : développer la R&D pour mieux connaître les gisements ; certifier la recyclabilité des produits issus du recyclage ; soutenir une politique industrielle durable ; réintégrer les externalités ; élargir les marchés pour favoriser l'emploi de recyclé ; impliquer davantage le consommateur ; améliorer l'image du recycleur ; former sur l'éco-conception et le recyclage. Pour conclure, Corinne Lepage considère ce livre enthousiasmant, reflet d'une profession qui ne se laisse pas abattre : « il démontre que la profession, malgré les difficultés économiques qu'elle rencontre, reste positive en rebondissant sur des valeurs et des opportunités pérennes »Catherine Moncel
Rubriques
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.