Menu

Eau et Assainissement

Les Spanc dans le collimateur des usagers

Partager :
     
Les Spanc dans le collimateur des usagers
Par la rédaction, le 25 mars 2016
C'est à partir de l'étude de 200 règlements de service et 500 questionnaires retournés par des usagers que France Libertés, le réseau Confiance et 60 millions de consommateurs ont mis en avant un certain nombre de dysfonctionnements dans les services publics d'assainissement non collectif. Le premier d'entre eux concerne les règlements de service. Sur les 4000 demandes adressées aux Spanc pour obtenir leur règlement de service, seuls 200 d'entre elles ont abouti alors que la loi prévoit qu'il soit adressé à tous les usagers et communicable à tous. Et ces 200 documents sont loin d'être exemplaires : souvent obsolètes il sont aussi truffés de clauses abusives ou carrément illégales. On y trouve ainsi l'obligation de payer une redevance annualisée, une redevance calculée sur le volume d'eau consommée et jusqu'à la menace de coupure d'eau en cas d'impayés.L'inexistence de règlement de service ou leur illisibilité font aussi partie des griefs que font remonter les usagers. Mais ce ne sont pas les seuls. Parmi les principales critiques remontées, on trouve surtout la disparité des tarifs : de 33 à 229 euros pour le simple diagnostic initial d’une installation existante, de 50 à 500 euros pour une étude à la construction et de 50 à 231 euros pour le contrôle de conformité lors de la vente d'une maison. Et la colère vise aussi la qualité des contrôles : de 5 minutes à plus de 2 heures et dans 40 % des cas, le temps passé est inférieur à 20 minutes. Surtout, de vrais doutes sont exprimés sur la pertinence des travaux demandés qui atteignent en moyenne quand même près de 10 000 euros. Avec une question récurrente sur les conflits d'intérêt. Des usagers relèvent notamment que les Spanc proposent les prestations de certaines entreprises de travaux locales voire de filiales du délégataire à prix promotionnels.  Globalement, le bilan n'est pas brillant pour les Spanc avec un taux d'insatisfaction de 70 %. « L'étude n'a pas valeur de statistiques, du fait de l'échantillon interrogé, mais elle veut mettre à jour les motifs d'insatisfaction pour alerter les pouvoirs publics sur la nécessité d'une autorité régulatrice », précise Emmanuel Poilane directeur de France libertés.DB
À lire également
Eau de Valence s’équipe d’un nouveau château d’eau
Eau de Valence s’équipe d’un nouveau château d’eau
Eau de Valence va installer un nouveau château d’eau sur le plateau de Lautagne à compter de 2020.
Valorisation des boues d’épuration : privilégiez la diversification !
Valorisation des boues d’épuration : privilégiez la diversification !
En France, en 2015, les stations d’épuration urbaines ont rejeté des boues à hauteur de 1,37 million de tonnes de matières sèches.
Mouvements dans les bassins
Mouvements dans les bassins
En cette fin d’année 2017, les comités de bassin ont élu – ou réélu – leurs présidents.
Double barrière sanitaire à la porte d’Arcueil
Double barrière sanitaire à la porte d’Arcueil
Au sud de Paris, à la porte d’Arcueil, Eau de Paris exploite depuis l’été 2017 une nouvelle unité de traitement des eaux souterraines du Loing par rayonnements ultraviolets.
Freddy Rey, directeur de recherche en écologie ingénieriale à l’Irstea
Freddy Rey, directeur de recherche en écologie ingénieriale à l’Irstea
Chercheur à l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea), Freddy Rey enracine ses travaux dans le génie végétal, une branche de l’ingénierie écologique amenée à croître.
Suez change de dimension dans l’eau industrielle
Suez change de dimension dans l’eau industrielle
L’acquisition de GE Water permet au groupe de quintupler son chiffre d’affaires dans ce secteur, passant devant son rival Veolia.
D’ici 2020, les énergies renouvelables devraient être compétitives face aux énergies fossiles
D’ici 2020, les énergies renouvelables devraient être compétitives face aux énergies fossiles
Selon une étude de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables publiée ce samedi 13 janvier, les coûts de production des énergies renouvelables sont en constante baisse et devraient continuer dans cette dynamique pour atteindre des prix compétitifs face aux énergies fossiles, d’ici 2020.
Prime à la conversion des véhicules, bonus écologique : ce qui change au 1er janvier 2018
Prime à la conversion des véhicules, bonus écologique : ce qui change au 1er janvier 2018
Un décret publié le 31 décembre 2017 au Journal officiel modifie les conditions d’obtention des primes à la conversion des véhicules et des aides à l’achat de véhicules électriques.
Paris se prépare à une montée rapide des eaux de la Seine ce week-end
Paris se prépare à une montée rapide des eaux de la Seine ce week-end
Le niveau de vigilance jaune a été activé mercredi 3 janvier.
Les océans manquent de plus en plus d’oxygène
Les océans manquent de plus en plus d’oxygène
Une étude du Global ocean oxygen network publiée vendredi 5 janvier dans la revue Science alerte sur l’extension des « zones mortes », dépourvues d’oxygène, dans les océans.
Événements
Carrefour de l'eau
24 Janvier 2018
Carrefour de l'eau
6ème Forum parisien de l'éco-rénovation en copropriété
31 Janvier 2018
6ème Forum parisien de l'éco-rénovation en copropriété
Salon Analyse Industrielle
6 Février 2018
Salon Analyse Industrielle
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.