Menu

Énergie et Climat

Guide pratique : tout sur le prix interne du carbone

Partager :
     
Guide pratique : tout sur le prix interne du carbone
Par la rédaction, le 27 septembre 2016
La tendance est nette. Dans le monde, 517 entreprises utilisent déjà un prix interne du carbone. Soit une hausse de 19 % en un an, et ce n'est pas fini : 732 prévoient d'en faire autant d'ici à 2018, selon l'association CDP. La France n'est pas en reste : vingt groupes tricolores utiliseraient cet outil. « C'est vraiment une pratique montante. Il y a eu un très fort engagement avec la COP 21 », confirme Claire Tutenuit, déléguée générale de l'association françaises des entreprises pour l'environnement (EpE). Pour diffuser les retours d'expérience de ses membres, EpE a publié une brochure sur le sujet. Réalisée avec I4CE, elle présente les expériences de grands groupes français.Un prix directeurDe quoi parle-t-on ? Le prix interne du carbone est une valeur que l'entreprise se fixe volontairement pour internaliser le coût économique de ses émissions de gaz à effet de serre. Selon les objectifs visés, il prend la forme d'un prix directeur du carbone intégré aux calculs de taux de retour sur investissement. Ou d'une taxe carbone interne. Dans son guide, EpE en précise les avantages pour les entreprises : atteindre plus rapidement leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre ; se prémunir contre les risques associés aux futurs prix du carbone, que ces risques soient réglementaires, financiers ou de réputation ; mieux se préparer aux futures politiques climatiques ; stimuler la R&D et investir de nouveaux marchés. Mais surtout, l'association étaye sa démonstration avec douze retours d'expérience : ceux de BNP Paribas, EDF, Engie, la Banque Postale, La Poste, Saint-Gobain, Société Générale, Solvay, Suez, Total, Vallourec et Veolia.Les bonnes pratiquesLes pièges à éviter ? « Il ne faut pas créer d'usine à gaz, mais d'abord se doter d'une stratégie. Le prix interne du carbone doit absolument être porté par la direction générale », insiste Claire Tutenuit. Sa mise en œuvre soulève des enjeux de différentes natures : sensibilisation des collaborateurs, relations entre les filiales et la maison-mère notamment sur le plan fiscal… C'est la raison pour laquelle le guide d'EpE détaille les bonnes pratiques.Une invitation à l'innovationQuelles sont les questions à se poser au moment de se lancer ? Comment fédérer autour de son projet ? Comment trouver son juste prix ? Quelles simulations réaliser ? Intitulé « Prix interne du carbone : une pratique montante en entreprise », le guide couvre en quarante pages toutes les étapes de la mise en œuvre. Comment préparer le suivi des effets ? Comment intégrer le prix dans les procédures courantes ? Comment communiquer et former ? « Le prix du carbone est un outil, pas un objectif », prévient EpE. C'est une mesure d'accompagnement d'une stratégie climatique plus vaste. « Il pourra ainsi être ajusté dans le temps pour remplir au mieux cette mission. » C'est autant un outil de pédagogie qu'une invitation à l'innovation. Mais c'est aussi un moyen d'adresser un message aux gouvernements et aux institutions internationale : « Les entreprises se préparent pour la transition vers des économies sobres en carbone, développent les outils pour accompagner leur évolution et se placent dans une posture où elles ont intérêt à des politiques climatiques plus ambitieuses ».Thomas Blosseville
Rubriques
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.