Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Mobilité

Grenoble teste des équipements urbains qui encouragent les mobilités durables

Partager :
     
Grenoble teste des équipements urbains qui encouragent les mobilités durables
Par E.G, le 28 septembre 2017
Alors que les Assises de la mobilité sont en cours pour trois mois, Grenoble-Alpes Métropole teste cinq innovations urbaines visant à faciliter les déplacements à pieds, à vélo et en transports en commun.

Abri de bus végétalisé avec toit photovoltaïque, « axe apaisé » de circulation, banc public multi-usages, gouvernail d’orientation et marquages colorés au sol… La métropole de Grenoble va tester pendant quelques mois, cinq équipements urbains destinés à motiver les mobilités douces, à partir de ce jeudi 28 septembre. Ce projet baptisé « Chrono en marche ! » est « 100 % participatif, 100 % co-produit », précise la métropole. Les cinq équipements urbains testés ont pour objectif de développer les mobilités actives telles que la marche, le vélo, et d’encourager les piétons à utiliser les transports en commun. Ainsi, la rue Ampère à Grenoble devient un « axe apaisé », où chacun a sa place et/ou sa voie de circulation : piétons, vélos, bus, et voitures. « Deux bandes en résine rugueuse séparent les cyclistes des voitures (…), la suppression de deux carrefours à feux tricolores sur trois, et l’organisation de l’espace conduisent à circuler à 30 km/h pour gagner en fluidité et en sécurité », précise un communiqué de presse. Les passages piétons sont plus larges, un mât permet aux piétons de repérer de loin l’arrêt de bus et « un îlot en forme de longue bande rugueuse surélevée à l’approche de l’arrêt, engage automobilistes et cyclistes à rester à l’arrière du bus pendant l’arrêt ». Par ailleurs, cette rue a bénéficié d’une re-végétalisation.

Un abribus éco-responsable 

Deuxième équipement testé : un abri voyageur « nouvelle génération », conçu par JCDecaux. Il intègre une gestion durable de l’électricité : un panneau solaire installé sur le toit de l’abri permet d’alimenter deux prises USB mises à disposition des voyageurs, ainsi qu’un écran d’information « e-paper » - écran qui reproduit l’effet de lecture sur papier, comme sur une liseuse. L’éclairage de l’abri est assuré par des sports LED basse consommation, équipés de détecteurs de mouvement : ainsi, « l’intensité lumineuse est réduite de 70% quand l’abri n’est pas occupé. » De plus, un mur végétal couvre la moitié extérieure de l’abri avec des bruyères, des jasmins et des clématites. Enfin, « un claustra en sapin (…) remplace l’une des parois en verre ». Toujours pour encourager les déplacements à pieds, un banc public de 15 mètres, dont la conception a été confiée à l’école d’architecture de Grenoble, est mis à disposition des passants du quartier Bouchayer-Viallet. Un gouvernail rotatif installé dans le square des Fusillés guidera facilement les piétons vers leur destination. Enfin, une signalétique au sol sous forme de boussole, oriente les piétons vers les lieux 
L'abribus "nouvelle génération" testé à Grenoble. Crédit : Grenoble-Alpes Métropole
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier
S'inscrire
Article sponsorisé
Masternaut : des solutions de gestion de flotte respectueuses de l’environnement
En partenariat avec
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.