Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Mobilité

L’Ademe met à jour son avis sur les émissions de particules et de NOx des véhicules routiers

Partager :
     
L’Ademe met à jour son avis sur les émissions de particules et de NOx des véhicules routiers
Par E.G, le 18 mai 2018
Jeudi 17 mai, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a publié la mise à jour de son avis concernant les émissions de particules et de NOx par les véhicules routiers.

Cette mise à jour « fait le point sur les impacts et les pistes d’actions pour réduire cette pollution », explique l’Ademe dans un communiqué. L’Agence préconise, afin de diminuer les émissions de particules et de NOx, de travailler selon trois axes : la réduction du trafic routier, l’action sur les véhicules les plus émetteurs et l’approfondissement de la connaissance pour « orienter au mieux les politiques publiques ». Il s’agit en effet de faire évoluer les « besoins en déplacement », les modes de transport (personnes et marchandises), les types de modalités – afin de favoriser les mobilités douces – ou encore l’organisation de ces mobilités, pour encourager les « systèmes de libre-service, de co-voiturage, d’autopartage, ou la logistique du dernier km », précise l’Ademe.

Par ailleurs « les évolutions du parc en termes de motorisations et carburants (d’origine fossile, carburants de synthèse, électricité, hydrogène ...) permettent de diminuer l’impact de la circulation des véhicules », estime l’Ademe. Cette dernière souligne qu’il est nécessaire d’agir sur les véhicules les plus émetteurs de particules et de NOx, « en particulier les véhicules Diesel non équipés de filtres à particules », qui représentent environ le tiers du parc total national, « et sont responsables de 91 % des émissions de particules du transport routier ». L’Agence recommande aussi notamment de développer les « zones à faible émissions » pour restreindre la circulations de ces véhicules polluants en milieu urbain.

Améliorer les connaissances et les tests des véhicules en usage réel

Enfin, l’Ademe souligne dans son avis, l’importance d’améliorer la connaissance autour de ces polluants. « Si l’impact sanitaire des particules, du dioxyde d’azote et de l’ozone est aujourd’hui bien démontré, l’exposition des populations aux particules ultrafines (< 0,1 µm) est encore mal quantifiée et est soupçonnée de produire des impacts sanitaires graves », est-il précisé. Le rôle des aérosols organiques secondaires (AOS) sur la santé et l’environnement est notamment l’un des sujets à approfondir. « L’Ademe soutient également la recherche pour caractériser les émissions en usage réel des véhicules, la qualité de l’air intérieur des véhicules ou encore les émissions de particules émises hors échappement : usure des freins, des pneumatiques et des chaussées, remise en suspension au passage des véhicules..., qui font l’objet d’une préoccupation croissante. »
Pixabay
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier
S'inscrire
Article sponsorisé
Masternaut : des solutions de gestion de flotte respectueuses de l’environnement
En partenariat avec
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.