Menu

Territoires

Les premiers contrats de transition écologique seront signés au second trimestre 2018

Partager :
     
Les premiers contrats de transition écologique seront signés au second trimestre 2018
Par Eva Gomez, le 12 janvier 2018
Jeudi 11 janvier, Sébastien Lecornu en déplacement à Arras, a annoncé que les premiers contrats de transition écologique seraient signés dans le courant du deuxième trimestre 2018. Une réunion de travail a également défini les principales modalités de mise en œuvre de ce dispositif destiné à accompagner les projets de transition écologique dans les territoires.

Les premiers contrats de transition écologique seront signés au deuxième trimestre 2018, a annoncé ce jeudi 11 janvier le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu. « Les contrats de transition écologique sont un outil inédit qui associe les collectivités locales et les entreprises d’un territoire. Ils vont engager une conversion du tissu économique local autour de projets durables et concrets. Les territoires qui font le choix de s’engager dans cette démarche anticipent les mutations économiques et parient sur le développement de l’économie décarbonée pour créer des emplois. Le ministère de la transition écologique s’est doté d’une équipe de négociation qui est chargée d’accompagner les élus et les chefs d’entreprises dans la définition des actions qui formeront ces contrats au plus près des réalités du terrain », a expliqué Sébastien Lecornu.

Des contrats spécifiques à chaque territoire

Ce jeudi 11 janvier a également marqué le début des concertations avec les territoires au sujet de ces contrats de transition écologique. Une réunion a donc eu lieu à Arras (Pas-de-Calais) afin de définir les objectifs et les axes de mise en œuvre de ce dispositif. Ainsi, le ministère indique dans un communiqué que « la nouvelle méthode souhaitée par le Gouvernement est fondée sur un échange de droits et de devoirs entre l’État et les territoires ». Cette réunion a confirmé la volonté d’adapter chaque contrat aux spécificités locales, « avec des objectifs précis à atteindre et des résultats qui pourront être évalués » : nombre de mètres carrés rénovés, tonnes de CO2 évitées, etc. Par ailleurs « les contrats seront signés au niveau d’un ou plusieurs établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ». Mais les régions et départements seront également invités à co-signer les contrats dans le cadre de leurs compétences respectives, indique le gouvernement.

Mobilisation des acteurs privés

Les contrats de transition écologique impliqueront également les entreprises locales, syndicats et acteurs de la formation professionnelle. « Pour intégrer la dimension économique et sociale au projet de territoire, les contrats seront élaborés avec les entreprises, les chambres consulaires et les fédérations professionnelles dans tous les domaines de la transition écologique (bâtiment, transports, gestion des déchets…) », indique le ministère. Par ailleurs, un guichet unique sera mis en place pour le financement des projets – sous la décision de l’Etat – afin de simplifier les démarches. « Pour donner aux collectivités de la visibilité et leur permettre de mobiliser les financements publics de façon pluriannuelle, les contrats seront conçus pour une période de trois à quatre ans minimum », précise le communiqué. Les territoires bénéficieront de l’accompagnement de l’Etat dans les démarches, mais également pour la mise en place d’éventuelles expérimentations.

«  L’expérimentation du dispositif sera lancée progressivement cette année dans des collectivités aux profils variés (territoires urbains, territoires ruraux, territoires ultramarins…) », est-il précisé. La liste des premiers contrats sera communiquée au premier trimestre 2018 et une quinzaine de démonstrateurs devraient être lancés dans le courant de l’année.
Photo : Pixabay
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
En partenariat avec
À lire également
Sondage : 7 Guyanais sur 10 sont opposés au projet minier de la Montagne d'Or
Sondage : 7 Guyanais sur 10 sont opposés au projet minier de la Montagne d'Or
Alors que le débat public sur le projet minier de la Montagne d'or en Guyane se termine le samedi 7 juillet prochain, le WWF France révèle les résultats d'un sondage, d'après lequel 7 Guyanais sur 10 sont opposés au projet.
Innovation sociale et environnementale : appel à manifestation d’intérêt pour les territoires
Le 5 juillet, le Haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, Christophe Itier a lancé un appel aux territoires baptisé « Le French Impact ».
Les lauréats de la troisième édition de la Fabrique Aviva sont dévoilés
Le 21 juin dernier, les 35 gagnants de la troisième édition de la Fabrique Aviva ont été dévoilés.
Pierre Jarlier, élu président du Cerema
Pierre Jarlier, élu président du Cerema
Le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) a élu, ce vendredi 14 juillet, Pierre Jarlier au poste de président du conseil d’administration.
L’Ademe et le Pexe répertorient les éco-entreprises franciliennes
L’Ademe Ile-de-France, le Partenariat pour l’excellence des éco-entreprises (Pexe) et les réseaux d’éco-entreprises franciliens, vont lancer un annuaire de référencement des éco-entreprises.
Lyon-Turin : des associations prônent une meilleure utilisation de la voie ferrée existante
Face au développement du projet de nouvelle liaison ferroviaire entre Lyon et Turin, un groupement d'associations alerte sur les conséquences économiques et environnementales d'un tel projet et exige une meilleure utilisation de la voie ferrée existante.
Ile-de-France : l'Ademe et la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire signent une convention
L'Ademe Ile-de-France et la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire d'Ile-de-France (Cress) ont signé un contrat le 27 juin, afin de « soutenir l'innovation sociale et économique appliquée à la transition écologique et énergétique ».
Les collectivités invitent le gouvernement à travailler sur la redistribution de la TICPE
Les collectivités invitent le gouvernement à travailler sur la redistribution de la TICPE
Le 4 juillet prochain, un groupement de 12 associations de collectivités territoriales invite le premier ministre et les ministres en charge de la transition écologique, de la cohésion des territoires, de l'action et des comptes publics et de l'intérieur, à se réunir pour évoquer la contribution climat-énergie : les territoires demandent à ce qu’une partie de cette taxe leur soit redistribuée afin de financer la mise en œuvre de leurs plans climat.
Événements
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.