Menu

Territoires

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est abandonné

Partager :
     
Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est abandonné
Par Eva Gomez, le 17 janvier 2018
Ce mercredi 17 janvier, le gouvernement a pris sa décision sur le dossier Notre-Dame-des-Landes : le projet de transfert de l’aéroport est abandonné. Une décision qui fait réagir les élus locaux, qui dénoncent un déni de démocratie. La ZAD devra être évacuée d’ici entièrement d’ici le printemps.

« Cette décision est logique au regard de l’impasse dans laquelle se trouve ce dossier, cinquante années d’hésitation n’ont jamais fait une évidence », a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe à la sortie du Conseil des ministres de ce mercredi 17 janvier. « Tout le monde s’accorde sur la nécessité de sortir de cette situation d’incertitude », a-t-il déclaré, en se félicitant d’avoir fini par prendre une décision, contrairement aux gouvernements précédents « qui ont laissé les différentes parties s’affronter ». Il a avoué que son statut d’ancien maire du Havre lui aurait dicté de valider le projet, d’intérêt public. Mais il a ajouté qu’« après examination technique du projet, et analyse des différentes solutions, en tenant compte des évolutions des territoires », du rapport remis le 13 décembre dernier par les trois médiateurs, et suite à la rencontre des élus locaux, « je constate que les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ». Et d’appuyer : « Un projet comme celui-ci ne peut se faire dans un contexte d’opposition extrapolée. Notre-Dame-des-Landes, aujourd’hui, (…) c’est l’aéroport de la division ».

« Une très mauvaise décision » pour les élus locaux

Une division qui n’est pas vraiment prête à s’apaiser, au regard des réactions des élus locaux et du Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest. Le président du conseil départemental Philippe Grosvalet (PS) a déclaré à la presse qu’il s’agissait d’« une très mauvaise décision », qui « piétine le travail des élus locaux, piétine le suffrage universel et 8 millions d’habitants », faisant référence au référendum qui s’est tenu en juin 2016, lors duquel 55% des votants s’étaient dits favorables au transfert de l’aéroport. A noter cependant que ce référendum ne s’adressait qu’aux habitant du département de Loire-Atlantique. Philippe Grosvalet a ajouté qu’« une mauvaise décision entraîne des mauvaises conséquences pour les habitants, pour l’Ouest de la France et son développement économique et notamment pour les milliers d’entreprises qui nous ont accompagnés dans ce projet ». Pour lui, comme pour la maire de Nantes Johanna Rolland (PS), cette décision « bafoue la démocratie », non seulement concernant le référendum, mais aussi car Emmanuel Macron avait précisé pendant sa campagne qu’il soutiendrait le projet. C’est son « premier grand reniement », estime Philippe Grosvalet. Johanna Rolland estime que le Grand Ouest a été « lâché » et a demandé une rencontre avec des membres du gouvernement pour discuter de l’avenir économie de la région.

Lancement du réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique

Edouard Philippe a confirmé que les premières étapes du réaménagement de l’aéroport Nantes-Atlantique seraient mises en œuvre dans un délai de six mois. « Pour garantir les liaisons entre Brest, Rennes, Saint-Nazaire et Nantes (...), dans un premier temps, l’aérogare sera modernisée et les pistes seront réaménagées pour accueillir un plus grand nombre de passagers ». En parallèle notamment, « la procédure pour l’allongement de la piste sera engagée, tout en mettant en œuvre les mesures de diminution des nuisances sonores », a précisé le Premier ministre. Par ailleurs, l’aéroport de Rennes sera modernisé et les liaisons ferroviaires renforcées. Sur le site de Notre-Dame-des-Landes, « les terres retrouveront leur vocation agricole » et les agriculteurs qui possédaient ces terres avant leur rachat par l’Etat seront prioritaires. « Cette décision est une décision d’apaisement et doit être l’occasion d’un nouveau départ, l’occasion de construire différemment et intelligemment », a indiqué Edouard Philippe.

Une évacuation de la ZAD d’ici le printemps

Avec cette décision « nous mettrons fin à la zone de non droit qui prospère depuis près de dix ans sur cette zone de Notre-Dame-des-Landes », a ajouté le Premier ministre lors de sa déclaration. « Ainsi, dès aujourd’hui, la demande de prorogation de la déclaration d’utilité publique déposée en décembre sera retirée. Elle sera caduque le 8 février prochain ». De ce fait, « les trois routes qui traversent le site doivent être rendues à la libre circulation de tous. A défaut, les forces de l’ordre procéderont aux opérations nécessaires », a affirmé Edouard Philippe. « Les occupants illégaux devront partir d’eux-mêmes d’ici le printemps prochain [à la fin de la trêve hivernale] ou en seront expulsés », a-t-il précisé, faisant référence aux occupants des fermes sur les terres agricoles. Les « squats » doivent quant à eux libérer la zone dès à présent. Enfin, le Premier ministre a précisé que « de nouveaux projets agricoles pourront être accueillis d’ici fin avril dans un cadre légal ».
Photo : Wikimedia Commons
À lire également
Les habitants de cinq régions appelés à co-financer un projet de 31 centrales solaires sur bâtiments agricoles
Les habitants de cinq régions appelés à co-financer un projet de 31 centrales solaires sur bâtiments agricoles
La plateforme de financement participatif Wiseed et Irisolaris lancent un projet CRE 4 pour l’installation de centrales photovoltaïques sur 31 bâtiments agricoles, dans cinq régions métropolitaines.
Transition énergétique dans les territoires : cinq labels Cit’ergie 2018 attribués
Transition énergétique dans les territoires : cinq labels Cit’ergie 2018 attribués
Alors qu'il fête ses dix ans, le label Cit'ergie 2018 a été attribué à cinq collectivités françaises ce mercredi 31 janvier aux Assises européennes de la transition énergétique à Genève.
Nicolas Hulot annonce les défis à relever pour les territoires littoraux
Nicolas Hulot annonce les défis à relever pour les territoires littoraux
Jeudi 25 janvier, le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, a réuni le Conseil national de la mer et des littoraux, dans le but « d’associer les acteurs et les élus locaux à la politique maritime du gouvernement ».
Le gouvernement lance huit nouveaux appels à projets pour la transition écologique
Le gouvernement a lancé huit nouveaux appels à projets dans le cadre d'une action intitulée « Démonstrateurs et territoires d'innovation de grande ambition ».
La Région Nouvelle-Aquitaine lance Croissance bleue, un cluster des activités maritimes
La Région Nouvelle-Aquitaine lance Croissance bleue, un cluster des activités maritimes
La Région Nouvelle-Aquitaine a organisé, mardi 6 février, une journée régionale de lancement du cluster Croissance bleue, qui vise à anticiper et accompagner les mutations économiques et environnementales des activités liées à la mer.
La ville de Nancy va élaborer une feuille de route participative pour sa transition écologique
La ville de Nancy va élaborer une feuille de route participative pour sa transition écologique
De février 2018 à février 2019, la ville de Nancy (Lorraine) propose à ses habitants et acteurs territoriaux de co-construire une feuille de route de transition écologique à l'horizon 2030.
Crues de janvier : 275 communes reconnues en état de catastrophe naturelle
Crues de janvier : 275 communes reconnues en état de catastrophe naturelle
Suite aux intempéries et aux crues survenues en janvier dernier, l’État a reconnu l’état de catastrophe naturelle pour 275 communes.
Sophie Errante prend la tête de la Caisse des Dépôts
Sophie Errante prend la tête de la Caisse des Dépôts
Sophie Errante a été nommée présidente par les membres de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts.
Paris face à un nouvel épisode de crue
Paris face à un nouvel épisode de crue
Après un premier épisode de crue début janvier, la Seine pourrait atteindre le même niveau qu'en juin 2016 d'ici la fin de la semaine.
Economie circulaire : un appel à projets dans le Grand Est
La Région Grand Est et l’Ademe, en partenariat avec l’agence de l’eau Rhin-Meuse, lancent un nouvel appel à projets sur le thème de l'économie circulaire auprès des entreprises, fédérations d’entreprises, chambres consulaires ou associations représentant des entreprises.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
EnerJmeeting
8 Mars 2018
EnerJmeeting
Aquibat 2018
14 Mars 2018
Aquibat 2018
Bois Énergie
15 Mars 2018
Bois Énergie
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.