Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Plan biodiversité : un manque d’ambitions et de moyens financiers selon les associations

Plan biodiversité : un manque d’ambitions et de moyens financiers selon les associations
Par E.G, le 6 juillet 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce mercredi 4 juillet, le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a présenté le plan biodiversité du gouvernement : fort de 90 mesures, il se décline en six axes de travail et prévoit un investissement de 600 millions d’euros sur quatre ans. Le milieu associatif se réjouit des annonces mais souligne des lacunes et des moyens insuffisants.

« Nous avons besoin d’une alliance avec la nature, car l’érosion de la biodiversité est un poison lent », a déclaré Nicolas Hulot à l’annonce du plan gouvernemental pour la biodiversité. Ce plan est articulé autour de six axes thématiques : « reconquérir la biodiversité dans les territoires », « construire une économie sans pollution et à faible impact pour la biodiversité », « protéger et restaurer la nature dans toutes ses composantes », « développer une feuille de route européenne et internationale ambitieuse pour la biodiversité », « connaître, éduquer, former » et « améliorer l’efficacité des politiques de biodiversité ».

Plastiques en mer et artificialisation des sols

Ainsi, 90 mesures composent ce plan. Parmi elles on retrouve la volonté d’accompagner « 1000 collectivités locale d’ici à 2022 pour qu’elles deviennent des Territoires engagés pour la nature », un soutien à la désartificialisation ou renaturation de sites dégradés via des appels à projets, la réduction de l’usage des pesticides dans l’agriculture – déjà annoncée en juin dernier –  une mesure de limitation de l’impact de la pollution lumineuse sur la biodiversité ou encore un travail avec les entreprises pour favoriser l’innovation et la protection de la biodiversité.

Ce plan reprend également des mesures contenues dans la feuille de route pour l’économie circulaire concernant les déchets plastiques : le plan biodiversité pose l’objectif de zéro plastique rejeté en mer d’ici 2025. Pour cela, le gouvernement confirme qu’il soutiendra l’interdiction « au niveau national des pailles et des mélangeurs à usage unique dès 2020, et soutiendrons au niveau européen l’interdiction des 12 produits plastiques à usage unique les plus fréquemment retrouvés sur le littoral et en mer ». Autre mesure phare du plan gouvernemental : l’objectif « zéro artificialisation » nette, qui souffre pour l’heure de ne pas avoir de date d’horizon. Celle-ci sera définie « en concertation avec les parties prenantes », explique le ministère.

Agroécologie et aires protégées

Par ailleurs, ce plan biodiversité prévoit un investissement de 150 millions d’euros d’ici 2021 pour aider les agriculteurs à mettre en place des actions de protection de la biodiversité, telles que la plantation de haies, la couverture de sols ou la préservation des prairies et des zones humides. Enfin, notons l’annonce de la création d’un réseau de 500 aires protégées éducatives, marines et terrestres et de 20 réserves naturelles nationales, ainsi que l’objectif de protection de 100 % des récifs coralliens du territoire français d’ici 2025. La mise en œuvre de ce plan va mobiliser 600 millions d’euros sur quatre ans, annonce le gouvernement, « pour déployer des actions permettant de changer d’échelle dans les territoires et avec l’ensemble des acteurs ».

Un manque d’ambitions et de moyens financiers ?

Une somme toutefois insuffisante aux yeux de plusieurs associations de défense de l’environnement, telles que le WWF France. « Les quelques 150 millions d’euros/an annoncés constitue une avancée qui reste insuffisante. Des marges de manœuvre auraient pu être dégagées grâce à la réorientation des subventions dommageables à la biodiversité », estime l’ONG. Cette dernière relève par ailleurs « deux mesures dilatoires » : « Alors que les subventions dommageables à la biodiversité sont déjà bien identifiées dans des rapports et études et que le président Macron s’est engagé au One Planet Summit à développer aux côtés de l’OCDE le « green budgeting », le plan renvoie au Comité pour l’Economie Verte l’identification de ces subventions et des leviers à actionner. De même le plan renvoie à une mission parlementaire pour identifier les causes de la disparition des zones humides alors qu’elles sont bien connues de tous », peut-on lire dans un communiqué.

De façon générale, les associations de protection de l’environnement regrettent un manque de « gages concrets ». C’est notamment le cas de l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement (ANPCEN), qui déplore « l’absence de tout objectif chiffré, d’un plan d’actions et de moyens concrets » concernant la pollution lumineuse. Enfin, beaucoup d’associations soulignent que de nombreuses mesures contenues dans ce plan ont déjà été annoncées par la gouvernement dans d’autres plans, tels que le plan de sortie des phytosanitaires ou encore la feuille de route pour l’économie circulaire.
Photo : Le bruant proyer, une espèce spécialiste des milieux agricoles en déclin © V. Bretagnolle, CEBC (CNRS/Université de La Rochelle)
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Un atelier vélo éducatif et solidaire en Mayenne
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 2 juin 2022 fixant le coefficient de proportionnalité pour la contribution tarifaire sur les prestations de transport et de distribution de gaz naturel Lire
Arrêté du 3 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2023 l'ouverture de l'examen professionnel d'accès au grade de chargé d'études documentaires principal du corps interministériel des chargés d'études documentaires Lire
Arrêté du 31 mai 2022 portant nomination au cabinet du ministre de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire Lire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
À lire également
Un amendement européen pour suspendre le soutien financier accordé au bois-énergie 
Un amendement européen pour suspendre le soutien financier accordé au bois-énergie 
La commission Environnement du Parlement européen (ENVI) exclut la biomasse forestière primaire des sources d’énergie qualifiées de renouvelables dans le mix énergétique des Etats membres. « Une prise de position porteuse d’espoir pour la protection des forêts », se réjouit l’association Canopée. 
Une chaîne technologique pour assurer le suivi automatique d’espèces animales
Une chaîne technologique pour assurer le suivi automatique d’espèces animales
Coordonné par le spécialiste des technologies numériques TerrOïko, le projet Psi-Biom vise à concevoir une chaîne technologique pour la détection sonore et optique des différentes espèces animales.
Cerville : le site de stockage souterrain de gaz naturel devient Refuge LPO
Cerville : le site de stockage souterrain de gaz naturel devient Refuge LPO
Après Chémery et Céré-la-Ronde (Centre-Val de Loire), Cerville (Grand Est) est désormais le troisième site de Storengy à rejoindre le programme « Refuge LPO » destiné à favoriser la biodiversité.
Réchauffement climatique : les Alpes perdraient jusqu'à 76 jours de couverture neigeuse d'ici 2100
Réchauffement climatique : les Alpes perdraient jusqu'à 76 jours de couverture neigeuse d'ici 2100
Selon une nouvelle étude, le nombre de jours de couverture neigeuse pourrait diminuer de moitié dans les Alpes françaises d’ici à la fin du siècle, si les émissions de gaz à effet de serre restent élevées.
Olivier Jacquier nommé directeur général du groupe SLB
Olivier Jacquier nommé directeur général du groupe SLB
L’expert de la gestion forestière durable annonce l’arrivée de Olivier Jacquier en tant que directeur général du groupe.  
Sept collectivités territoriales rejoignent l'UICN
Sept collectivités territoriales rejoignent l'UICN
La Nouvelle-Calédonie, le Conseil régional Sud-PACA, le Conseil régional d’Île-de-France et la ville de Paris font partie des territoires engagés aux côtés de l'UICN dans la conservation de la nature dans le monde.
Matthieu Orphelin prend la direction générale de la LPO
Matthieu Orphelin prend la direction générale de la LPO
Matthieu Orphelin succédera à Yves Verilhac qui quittera sa fonction de directeur général de la LPO au 31 décembre 2022.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien de Maintenance lourde H/F
- Agent d'exploitation Assainissement H/F
- Animateur/Animatrice en Hygiène Sécurité Environnement -HSE-
- Responsable d'Unité Autonome de Production (h/f), Tarbes F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.