Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

BIODIVERSITÉ
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

En 30 ans, l'abondance de poissons a diminué de 80% dans la baie de Somme

Partager :
En 30 ans, l'abondance de poissons a diminué de 80% dans la baie de Somme
Par E.G, le 11 décembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
Selon l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), en baie de Somme, l’abondance de poissons a diminué de 80% en 30 ans. Une baisse due principalement à la hausse de la température de l’eau.

Publiée le 5 décembre dernier dans la revue Global Change Biology, un rapport scientifique montre une diminution de 80% de l’abondance des poissons en baie de Somme en 30 ans. « Leur densité est ainsi passée de 200 000 individus/m2 à 40 000 individus/m2 », est-il précisé. Ces conclusions ont été obtenues grâce à un suivi réalisé par l’Ifremer pendant 26 ans (entre 1987 et 2012) dans le cadre de la campagne Noursom : « Des engins de pêche standardisés sont utilisés chaque année à la même période, sur 50 points de la baie jusqu’à une profondeur de 20 mètres », détaille l’Ifremer. Les individus de poissons sont mesurés, comptés et analysés.

Une augmentation de la température de l’eau de 0,4°C par decénnie

La diminution constatée touche particulièrement les espèces à croissance rapide, telles que la limande, la plie, le spart ou le hareng : « Leur stratégie démographique les rend sensibles aux variations de l’environnement », peut-on lire dans le rapport. Au cours de la période étudiée, l’eau de la Manche Est-Mer du Nord a augmenté de 0,3 à 0,4°C par décennie, « avec une accélération entre 1998 et 2003 (plus de 1°C entre ces 5 années), soit une hausse 4 fois supérieure au réchauffement moyen de l’ensemble des océans », détaille l’Ifremer. L’institut rappelle que d’ici 2100, la hausse des températures dans ces eaux pourrait atteindre 2,5 à 3°C.

Néanmoins, l’Ifremer souligne que « les espèces les plus touchées sont aussi celles qui ont la plus forte capacité d’adaptation et de restauration du fait de leur croissance rapide et de leur reproduction précoce ».
Crédit : Ifremer
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Sensus présente son compteur d'eau intelligent
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
[Décryptage] Quand la nature s’invite dans les projets
[Décryptage] Quand la nature s’invite dans les projets
Sur les chantiers, dans les friches urbaines ou dans les projets de restauration, les gestionnaires sont amenés à prendre en compte la nature qui s’installe de manière transitoire.
[Tribune] Effondrement mondial des insectes : un enjeu politique
[Tribune] Effondrement mondial des insectes : un enjeu politique
Cette semaine, Aleksandar Rankovic, coordinateur gouvernance internationale de la biodiversité Post-2020 à l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri), revient sur l'inquiétante disparition de nombreux insectes.
L’Agence bretonne de la biodiversité sera créée « fin 2019 »
L’Agence bretonne de la biodiversité sera créée « fin 2019 »
L’Agence française pour la biodiversité et la Région Bretagne ont annoncé que la future Agence bretonne de la biodiversité verra le jour « à la fin de l’année 2019 ».
Le Haut-Rhin lance sa campagne annuelle de protection des batraciens
Le Haut-Rhin lance sa campagne annuelle de protection des batraciens
Le Conseil départemental du Haut-Rhin a lancé, le 28 février dernier, une campagne de protection des batraciens.
Des associations publient un manifeste « zéro pesticide dans les zones non-agricoles »
Des associations publient un manifeste « zéro pesticide dans les zones non-agricoles »
Ce mercredi 20 mars, un groupement d'associations de protection de l'environnement publie un manifeste à l'attention des décideurs politiques, pour l'interdiction de l'usage des pesticides sur toutes les zones non-agricoles.
Un partenariat pour la protection des oiseaux sur les domaines skiables de Savoie
Un partenariat pour la protection des oiseaux sur les domaines skiables de Savoie
Le 13 février dernier, quatre domaines skiables de Savoie et notamment l'Office national de forêts ou encore l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, ont signé un partenariat pour la protection de trois espèces d'oiseaux.
Climat-biodiversité : même méthode
Climat-biodiversité : même méthode
Il semble acquis que la COP15 sur la biodiversité débouchera sur un accord.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
DLR 2019
21 Mars 2019
DLR 2019
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) MAINTENANCE GAZ (H/F) La Rochelle
- Contrôleur de Gestion H/F
- Chargé / Chargée d'affaires BTP en génie climatique et énergétique
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.