Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

BIODIVERSITÉ
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Lancement d'un observatoire participatif des algues sur les plages de la Manche-Atlantique

Partager :
Lancement d'un observatoire participatif des algues sur les plages de la Manche-Atlantique
Par E.G, le 20 mars 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
A partir de ce mercredi 20 mars, le Muséum national d’histoire naturelle lance un nouveau observatoire de sciences participatives intitulé « Plages vivantes », qui a pour objectif de mieux comprendre le fonctionnement de l’écosystème des hauts de plages.

Dans le cadre de son programme de sciences participatives Vigie-Nature, le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) lance un nouvel observatoire : « Plages vivantes » a pour but de « mieux comprendre le fonctionnement de l’écosystème des hauts de plages (…) étroitement lié aux algues déposées sur les plages », précise le MNHN dans un communiqué.

Un habitat écologique soumis à des pressions

Les volontaires pourront participer à des protocoles de suivis scientifiques sur la façade Manche-Atlantique, et ainsi « découvrir la diversité de la laisse de mer, être sensibilisés au fonctionnement et aux enjeux de conservation de cet écosystème, et aider à l’amélioration des connaissances pour mieux préserver le littoral », est-il précisé. Les débris d’origine végétale (algues, plantes marines) et animale déposés sur le haut des plages constituent cette « laisse de mer ». « Ces laisses accueillent une diversité d’espèces dont certaines rares et emblématiques tels que les oiseaux et les invertébrés. Elles alimentent aussi les plantes du haut de grève qui contribuent au maintien du trait de côte », explique le MNHN. Mais cet habitat est soumis à la pollution, à l’eutrophisation des eaux ou aux changements climatiques, « qui modifient sa composition, son fonctionnement et sa dynamique naturelle », indique le Muséum.

Ainsi, le premier protocole de « Plages vivantes » s’intitule « Alamer » (Algues de la laisse de mer). Il consiste à étudier le volume et la composition des algues des laisses de mer à l’échelle du littoral de la Manche et de l’Atlantique. « À terme, l’objectif de ce programme est d’étudier les fonctionnalités de l’écosystème des hauts de plages dans sa globalité », précise le MNHN.
Crédit : MNHN
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
En partenariat avec
À lire également
Des associations publient un manifeste « zéro pesticide dans les zones non-agricoles »
Des associations publient un manifeste « zéro pesticide dans les zones non-agricoles »
Ce mercredi 20 mars, un groupement d'associations de protection de l'environnement publie un manifeste à l'attention des décideurs politiques, pour l'interdiction de l'usage des pesticides sur toutes les zones non-agricoles.
Le Sénat adopte le projet de loi pour la création de l’Office français de la biodiversité
Le Sénat adopte le projet de loi pour la création de l’Office français de la biodiversité
Le Sénat a adopté le projet de loi sur la création de l’Office français de la biodiversité et de la chasse.
L’Inra, l’Irstea et le CNPF coopèrent pour la résilience des forêts
L’Inra, l’Irstea et le CNPF coopèrent pour la résilience des forêts
Lors du salon international de l’agriculture, l’Institut national de la recherche agronomique (Inraà, l’Irstea et le Centre national de la propriété forestière (CNPF), ont signé une convention de coopération, pour proposer des solutions innovantes aux sylviculteurs.
Ile-de-France : appel à candidatures pour les territoires qui agissent en faveur de la biodiversité
Ile-de-France : appel à candidatures pour les territoires qui agissent en faveur de la biodiversité
Vendredi 22 février, l’Agence régionale de la biodiversité en Ile-de-France a lancé un appel à candidatures pour mettre en valeur leurs actions des communes et intercommunalités franciliennes en faveur de la biodiversité.
La Fabrique écologique propose d'investir 3 à 4 milliards d'euros par an pour la forêt
La Fabrique écologique propose d'investir 3 à 4 milliards d'euros par an pour la forêt
Ce mardi 2 avril, la Fabrique écologique a publié une note sur le rôle de la forêt dans la transition écologique en France.
Le Haut-Rhin lance sa campagne annuelle de protection des batraciens
Le Haut-Rhin lance sa campagne annuelle de protection des batraciens
Le Conseil départemental du Haut-Rhin a lancé, le 28 février dernier, une campagne de protection des batraciens.
Journée internationale des forêts : une gestion durable face aux contraintes climatiques
Journée internationale des forêts : une gestion durable face aux contraintes climatiques
Ce jeudi 21 mars a lieu la journée internationale des forêts.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Construmat
14 Mai 2019
Construmat
TAP 2019
15 Mai 2019
TAP 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
16 Mai 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Poseur de stores et rideaux (H/F) - Anglet (64)
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Jardinier / Jardinière
- Chargé(e) Etudes Construction F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.