Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BIODIVERSITÉ
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Journée internationale des forêts : une gestion durable face aux contraintes climatiques

Partager :
Journée internationale des forêts : une gestion durable face aux contraintes climatiques
Par Eva Gomez, le 21 mars 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
Ce jeudi 21 mars a lieu la journée internationale des forêts. En France métropolitaine, la superficie forestière est de 16,9 millions d’hectares, soit 31% du territoire métropolitain. Dans un contexte de changement climatique, la gestion forestière doit faire preuve de résilience.

Ce jeudi 21 mars marque la neuvième édition de la journée internationale des forêts, lancée en 2011 par l’ONU. D’après l’inventaire annuel de l’Institut national de l’information géographique et forestière, entre 1985 et 2018, le territoire métropolitain a gagné en moyenne 90.000 hectares de forêt par an. Cette surface atteint 16,9 millions d’hectares, soit 31% du territoire métropolitain. 25% de cette surface sont gérés par l’Office national des forêts (ONF), et 75% sont des forêts privées.

L’organisme public gère ainsi 11 millions d’hectares de forêts, dont 4,6 millions en métropole et 6,4 millions en Outre-mer. « Les 25% de forêts publiques produisent 40% du volume de bois commercialisé en France », explique Jean-Marie Aurand, directeur général de l’ONF par intérim. Il ajoute que « la filière forestière représente 400.000 emplois en France et réalise un chiffre d’affaires de 60 milliards d’euros ». Alors que les forêts accueillent 700 millions de visiteurs par an, dont 300 millions dans les forêts publiques, le directeur général de l’ONF rappelle qu’elles « ont un rôle écologique multi-fonctionnel : ce sont des puits de carbone et des réserves de biodiversité, qui jouent un rôle important pour la ressource et la qualité de l’eau ».

Organiser la résilience et la surveillance

Au cœur de la gestion des forêts, Guylaine Archevêque, directrice ONF de l’agence régionale Pays de Loire, souligne que « le rôle écologique des forêts dans un contexte de changement climatique est une donnée importante à prendre en compte, notamment sur la façade Atlantique ». La gestion doit donc s’adapter : il s’agit notamment de sélectionner les essences les plus résistantes aux contraintes territoriales (sécheresse, températures...), de réduire la densité de plantation, ou encore d’organiser des tournées de surveillance pour prévenir les incendies et d’aménager des pares-feu. « Nous plantons par exemple en majorité des pins maritimes sur la façade Atlantique, car il s’agit de l’essence la plus résistante sur ce type de sol et face aux contraintes du territoire », explique Guylaine Archevêque. 

Toujours dans un souci de gestion durable, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publie ce jeudi les résultats d’une étude sur la préservation des sols et de la biodiversité dans l’exploitation des forêts pour le bois-énergie. « Ce projet se focalise sur la récolte raisonnée des différentes parties de l’arbre, jusqu’alors laissés en forêt (menu bois, souches…) », précise l’Ademe. Dans ce rapport, l’agence établit des recommandations pour les exploitants et donne des conseils techniques : améliorer les diagnostics préalables au lancement d’un chantier de récolte, limiter l’évacuation du feuillage riche en nutriments lors des récoltes, moduler la récolte des menus bois, ou encore raisonner la récolte des souches.

Pour cette neuvième édition, la journée internationale des forêts s’étend sur huit journées partout en France, où seront organisés des ateliers de sensibilisation, des animations, des expositions, des conférences, des jeux de piste ou encore des projections de films.
Pixabay / DR
Retrouvez toute l'information "biodiversité" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Toutes nos vidéos
À lire également
Environnement TV à la cime des arbres
Environnement TV à la cime des arbres
Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Le CNES et l'Inra vont surveiller l'environnement depuis l'espace
Le Centre national d'études spatiales (CNES) et l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) ont signé une convention-cadre de coopération pour l'utilisation des systèmes spatiaux pour l'agriculture et l'environnement.
Biodiversité : les conclusions de la COP18 globalement saluées
Biodiversité : les conclusions de la COP18 globalement saluées
Alors que la 18ème Conférence des parties (COP18) de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites) vient de se clôturer à Genève, l'ONG WWF France saluent l'annonce de mesures importantes.
[Dossier] L’ARB Guadeloupe en gestation
[Dossier] L’ARB Guadeloupe en gestation
Depuis février dernier, la Région Guadeloupe a lancé avec l’AFB la préfiguration de sa future agence. Elle se donne dix-huit mois pour mobiliser les acteurs de son territoire et concevoir sa feuille de route, en phase avec la politique de biodiversité régionale qui est en cours d’élaboration.
Le stockage carbone de la biomasse tropicale est compensé par les méfaits de la déforestation
Le stockage carbone de la biomasse tropicale est compensé par les méfaits de la déforestation
La biomasse aérienne de la végétation de la zone tropicale est devenue neutre en terme de stockage carbone, selon une étude publiée ce lundi 29 juillet par l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), du CEA, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et du Centre national d’études spatiales (Cnes).
COP18 : le commerce des poissons marins va être passé à la loupe
COP18 : le commerce des poissons marins va être passé à la loupe
Ce lundi 19 août, la Conférence des parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction à Genève (Suisse), a accepté une proposition de la Suisse, de l'Union européenne et des Etats-Unis, afin de réduire l'impact de l'industrie des poissons marins sur les écosystèmes et de préparer une étude sur l'industrie des aquariums.
L’Ifremer teste une caméra hyperspectrale pour cartographier les habitats marins
L’Ifremer teste une caméra hyperspectrale pour cartographier les habitats marins
Début août, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) a testé les performances d’une caméra pour cartographier les habitats marins.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Appels d'offres
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- Agent qualifié d'exploitation (H/F) /LA ROCHE SUR YON (85)
- Opérateur de production/traitement H/F
- Responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie
- Consultant PMO/PMBP- aéronautique (réf: GEN-P2-APN-ANV) F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.