Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les espèces marines migrent six fois plus vite que les espèces terrestres en raison du réchauffement climatique

Les espèces marines migrent six fois plus vite que les espèces terrestres en raison du réchauffement climatique
Par E.G, le 25 mai 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------

Une étude franco-américaine, publiée ce lundi 25 mai dans la revue Nature Ecology & Evolution, s’intéresse aux migrations d’espèces marines et terrestres en raison du réchauffement climatique.

« Avec le réchauffement, des espèces migrent pour retrouver un environnement qui leur est clément. Et ce sont les espèces marines qui font la course en tête, se déplaçant jusqu’à six fois plus vite vers les pôles que leurs congénères terrestres », conclut une étude publiée ce lundi 25 mai dans Nature Ecology & Evolution, et menée par des scientifiques du Centres national de recherche scientifique (CNRS), de l’Ifremer, de l’Université Toulouse III-Paul Sabatier et de l’Université de Picardie Jules Verne.

Les chercheurs ont analysé la vitesse de déplacement des aires de répartition de plus de 12.000 espèces animales et végétales, « en fonction de celle des isothermes en latitude et en altitude », est-il précisé. L’étude met en évidence « que les espèces marines sont capables de suivre, dans certaines conditions, la migration invisible des températures vers les pôles ». Une crouse modulée par la pression des activités humaines (pêche, aquaculture, agriculture, sylviculture, urbanisme…), qui accélère ou ralentit le déplacement des espèces.



Creative Commons CC0 / Pxhere
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Tribune] IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux
[Tribune] IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux
"Souvenons-nous que nous ne sommes pas les seuls à mériter les forêts", a déclaré Melissa Liszewski, responsable principale de programme Engagement des communautés IFAW. Elle revient sur la déforestation et les conséquences environnementales et sociétales qu'elle engendre. 
Une première coalition mondiale pour le développement des algues marines
Une première coalition mondiale pour le développement des algues marines
Le Cnrs, la Fondation Lloyd’s Register et le Pacte mondial des Nations unies (UNGC) ont lancé la Safe Seaweed Coalition. Sa vocation : développer la culture et l’utilisation des algues.
Kyanos Biotechnologies lève 2,6 millions d’euros pour la production de microalgues
Kyanos Biotechnologies lève 2,6 millions d’euros pour la production de microalgues
La jeune entreprise française, Kyanos Biotechnologies, spécialisée dans la production de microalgues via un procédé innovant, boucle un tour de table de 2,6 millions d’euros.
Une transition énergétique massive nécessaire pour la survie des coraux
Une transition énergétique massive nécessaire pour la survie des coraux
Selon une récente étude publiée dans la revue Biological Conservation, la survie des récifs coralliens dépendrait d’un engagement politique d’envergure internationale.
Hope Reef : Mars Petcare lance le plus grand programme de protection des coraux
Hope Reef : Mars Petcare lance le plus grand programme de protection des coraux
Sheba, marque d’alimentation pour chats commercialisée par Mars Petcare, s’engage à restaurer plus de 185.000 mètres carrés de récifs coraliens d’ici 2029 à travers son nouveau programme « Hope Reef ».
Les glaciers du monde fondent à grande vitesse depuis 2000
Les glaciers du monde fondent à grande vitesse depuis 2000
Des scientifiques sonnent l'alarme et alertent dans une étude sur l'accélération de la fonte des glaciers depuis 2000. Résultats : les pertes de glace seraient passées de 227 gigatonnes par an entre 2000 et 2004, à 298 gigatonnes par an entre 2015 et 2019.
L’Office français de la biodiversité et l’Ifremer coopèrent pour la protection de la biodiversité marine
L’Office français de la biodiversité et l’Ifremer coopèrent pour la protection de la biodiversité marine
L’Ifremer, et l’Office français de la biodiversité ont signé ce jeudi 11 mars, un accord-cadre d’une durée de quatre ans visant à renforcer leur partenariat.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.