Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Les incendies en Amazonie sont plus désastreux que jamais et le changement climatique n'en est pas la seule cause

Partager :
[Tribune] Les incendies en Amazonie sont plus désastreux que jamais et le changement climatique n'en est pas la seule cause
Par Pieter van Midwoud, Responsable principal des plantations chez Ecosia, le 12 novembre 2020
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Biodiversité
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Menacée par la sécheresse et par les incendies, la forêt amazonienne subit aussi les conséquences d’une politique hostile. Pieter van Midwoud, responsable principal des plantations chez le navigateur Ecosia, revient sur la responsabilité humaine dans la dégradation de la forêt. 

L’année dernière, les incendies en Amazonie ont fait les gros titres pendant des mois. Environ 125.450 hectares de forêts riches en biodiversité ont été décimés au Brésil. Le nombre total d’incendies a augmenté de 20% entre 2018 et 2019, un bien triste record. Malheureusement, les incendies de cette saison seront probablement encore pires. Et cette situation n’est pas seulement liée à la crise climatique dans laquelle nous nous engouffrons : d’autres facteurs entrent en jeu.
 
Les planteurs d’arbres et pompiers qui luttent contre les feux de forêt sur le terrain nous rapportent une augmentation significative du nombre d’incendies, environ 30% de plus par rapport à l’année dernière. Pourquoi ? La crise climatique est évidemment en cause, car la sécheresse des terres et la hausse des températures ont toutes deux atteint des niveaux records, mais le problème est plus complexe.
 
La campagne médiatique de Jair Bolsonaro contre le monde naturel

Depuis longtemps, les politiciens brésiliens entretiennent une relation compliquée avec l’Amazonie. Malgré des avancées contre la déforestation il y a une dizaine d’années, depuis l’arrivée de Jair Bolsonaro au pouvoir, la volonté de croissance économique a pris le dessus sur la protection de la forêt tropicale. En effet, le président brésilien a supprimé de nombreuses mesures environnementales et a activement décrit l’Amazonie comme un obstacle plutôt que comme une richesse à préserver. En France, cela reviendrait à une campagne gouvernementale pour transformer des zones clés de la biodiversité, comme la région méditerranéenne, en gigantesques parkings. Inévitablement, la mentalité de la population est elle aussi en train de changer et l’importance culturelle de l’Amazonie devient de moins en moins tangible pour les Brésiliens.
 
Nos partenaires de plantation d’arbres au Brésil rapportent que les ONG de la région ont vu leurs financements en matière de restauration considérablement réduits à cause de la politique de Bolsonaro. En outre, à cause des messages venus d’en haut, sous-entendant que les forêts n’ont pas d’importance, les mesures de protection sont moins appliquées, notamment en matière de prévention et de gestion des incendies. Il y a d’énormes lacunes en termes de responsabilité : de nombreux agriculteurs ne font plus d’efforts pour empêcher leurs feux de brûlis de se propager vers les forêts environnantes. C’était l’une des causes d’incendies les plus souvent enregistrées l’année dernière, et on verra sans doute la même chose se produire en 2020.
 
Un cocktail explosif : Bolsonaro, le Covid-19, la crise économique et le changement climatique

Il était couru d’avance que la saison des feux de forêt en Amazonie serait dévastatrice cette année. Cependant, personne ne pouvait prévoir la pandémie. Les confinements locaux dus au Covid-19 ont eu un impact considérable sur les ONG, qui ont été incapables de se préparer pour les incendies à venir. De plus, la récession économique et le retrait des financements environnementaux par Bolsonaro poussent ces ONG au bord de l’effondrement financier. Les financements locaux et internationaux se sont taris, et de nombreuses organisations ont dû supprimer des postes pour survivre. En clair, cela signifie que la dernière barrière qui protégeait encore la forêt amazonienne des incendies a disparu.
 
En raison d’un manque de soutien centralisé, les organisations de reforestation doivent non seulement reboiser mais aussi, dans certains cas, s’occuper d’arrêter les incendies. Par exemple, les partenaires d’Ecosia sur le terrain ont réussi à planter 1,6 million d’arbres au Brésil l’année dernière et ont aussi sauvé, selon nos estimations, 3 millions d’arbres grâce à leurs efforts de lutte contre les feux de forêt. Les ravages du coronavirus au Brésil (106.000 morts à ce jour) ont éclipsé la situation en Amazonie. On a enregistré une sécheresse et des températures record, mais la tempête du Covid a détourné l’attention de la bombe climatique, qui est prête à exploser en Amazonie.
 
Une fois que ces forêts seront parties en fumée, il leur faudra des décennies, voire des siècles, pour repousser. Malgré les autres événements qui se déroulent dans le monde, nous ne devons pas perdre de vue l’effondrement écologique en train de se produire au Brésil. Au contraire, il nous faut redoubler d’efforts pour protéger cette région gravement menacée.
 
Pieter van Midwoud, Ecosia
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans :
Environnement Magazine
Pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Trois questions à : Alexis de Gérard, directeur de Pollutec
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
N° 1784
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (16,70 €)
Actu réglementaire
Arrêté du 30 novembre 2020 attribuant à la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de la région Normandie une compétence d'appui au préfet de la région Centre-Val de Loire en matière de maîtrise d'ouvrage de certaines opérations de développement et de modernisation du réseau routier national Lire
Arrêté du 1er décembre 2020 relatif à la mise en œuvre d'un second arrêt temporaire aidé des entreprises de pêche à pied et de récolte de végétaux marins sur le rivage dans le cadre de l'épidémie du covid-19 Lire
Arrêté du 9 novembre 2020 portant nomination au conseil scientifique de l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement Lire
Arrêté du 27 novembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Etablissement public Grand Paris Aménagement Lire
Arrêté du 19 novembre 2020 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés dans le département de la Guyane protégés sur l'ensemble du territoire national et les modalités de leur protection Lire
Décret n° 2020-1495 du 2 décembre 2020 modifiant le décret n° 2018-211 du 28 mars 2018 relatif à l'expérimentation de véhicules à délégation de conduite sur les voies publiques Lire
Arrêté du 1er décembre 2020 portant nomination au conseil scientifique de l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement Lire
Arrêté du 24 novembre 2020 modifiant l'arrêté du 16 mars 2020 fixant la liste des emplois de conseiller d'administration de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables Lire
Arrêté du 26 novembre 2020 modifiant la répartition des postes offerts au titre de l'année 2020 au recrutement sans concours dans le grade d'adjoint administratif des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique ouvert par arrêté du 7 juillet 2020 Lire
Arrêté du 26 novembre 2020 modifiant la répartition des postes offerts au titre de l'année 2020 au recrutement sans concours dans le grade d'agent d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique ouvert par arrêté du 7 juillet 2020 et modifié par arrêté du 9 octobre 2020 Lire
Arrêté du 26 novembre 2020 modifiant le nombre de postes offerts au titre de l'année 2020 au concours externe d'agent d'exploitation principal des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique ouvert par arrêté du 7 juillet 2020 et modifié par arrêté du 9 octobre 2020 Lire
Arrêté du 19 novembre 2020 portant nomination de membres de missions régionales d'autorité environnementale du Conseil général de l'environnement et du développement durable (MRAe) Lire
Arrêté du 21 novembre 2020 relatif aux mesures transitoires du régime de certification des compétences des personnes physiques réalisant l'inspection périodique des systèmes de climatisation et des pompes à chaleur réversibles dont la puissance frigorifique est supérieure à 12 kilowatts Lire
Arrêté du 10 novembre 2020 portant agrément de l'association Saint Vincent de Paul Lire
Décret du 27 novembre 2020 autorisant la société Orano Cycle à modifier l'installation nucléaire de base n° 116, dénommée « UP3-A », implantée dans l'établissement de La Hague (département de la Manche) et modifiant le décret du 12 mai 1981 autorisant la Compagnie générale des matières nucléaires à créer, dans son établissement de La Hague, des usines de traitement d'éléments combustibles irradiés provenant des réacteurs nucléaires à eau ordinaire. Usine dénommée « UP 3-A » Lire
Décret du 27 novembre 2020 modifiant le périmètre des installations nucléaires de base n° 111 et n° 112 de la centrale nucléaire de Cruas, exploitées par la société Electricité de France - Société Anonyme (EDF-SA) et situées sur les territoires des communes de Cruas et de Meysse (département de l'Ardèche) Lire
Décret n° 2020-1455 du 27 novembre 2020 portant réforme de la responsabilité élargie des producteurs Lire
Délibération n° 2020-278 du 19 novembre 2020 portant vérification de la conformité du barème des tarifs réglementés de vente de gaz proposé par Engie pour le mois de décembre 2020 Lire
Arrêté du 23 novembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Etablissement public Grand Paris Aménagement Lire
Arrêté du 25 novembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'établissement public chargé de l'aménagement de la Ville nouvelle de Sénart Lire
À lire également
La Stratégie nationale contre la déforestation importée se renforce
La Stratégie nationale contre la déforestation importée se renforce
Une réunion avec le comité de suivi de la Stratégie nationale contre la déforestation importée (SNDI) appelle à renforcer la feuille de route adoptée en 2018.
L’Office français de la biodiversité lance un MOOC sur les continuités écologiques
L’Office français de la biodiversité lance un MOOC sur les continuités écologiques
Cette formation en ligne gratuite lancée par l’Office français de la biodiversité (OFB) vise à aider à intégrer la biodiversité dans la gestion des territoires.
Cassagnoles rénove sa mairie pour accueillir des chauves-souris
Cassagnoles rénove sa mairie pour accueillir des chauves-souris
La commune de l’Hérault a choisi d’aménager sa nouvelle mairie en prenant des mesures favorables à la conservation des chiroptères.
Certains groupes de vertébrés sont davantage concernés par l’extinction
Certains groupes de vertébrés sont davantage concernés par l’extinction
Un article de l’université de McGill et publié dans la revue Nature donne à voir un bilan plus optimiste de l’extinction de la biodiversité. Seuls certains groupes seraient concernés par l’effondrement massif.
L’IDFC prend des engagements pour la biodiversité
L’IDFC prend des engagements pour la biodiversité
L’International Development Finance Club (IDFC), un groupe de 26 banques de développement régionales et nationales, a adopté une position commune pour engager des actions en faveur de la biodiversité.
[Vidéo] Sébastien Moncorps : « La COP 15 sera celle du bilan et du réengagement »
[Vidéo] Sébastien Moncorps : « La COP 15 sera celle du bilan et du réengagement »
En mai 2021 sera adopté le nouveau programme mondial de l’ONU pour la préservation de la nature, à l’occasion de la COP 15, qui se déroulera à Kunming, en Chine. La France devra alors se doter d’une nouvelle stratégie nationale, alors qu’elle vient de lancer son plan de relance post-Covid-19. Rencontre avec Sébastien Moncorps, directeur du comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).
L'Union européenne n'offrirait qu'une protection superficielle aux systèmes marins
L'Union européenne n'offrirait qu'une protection superficielle aux systèmes marins
Un rapport publié le 26 novembre par la Cour des comptes européenne basé sur quatre zones estime que les actions réglementaires et financières de l’Union européenne ne suffisent pas encore à maintenir le bon état écologique des eaux marines.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Événements
Pollutec 2020
1er Décembre 2020
Confs'Amiante Hors-série Indus
8 Décembre 2020
Energaïa Live
9 Décembre 2020
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE (h/f)
- Technicien Traitement des Eaux H/F
- Technicien / Technicienne en hygiène et environnement
- Acheteur Travaux, Prestations et Facility Management F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.