Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Biodiversité > Fin de la pêche de fond dans les écosystèmes en eau profonde
BIODIVERSITÉ

Fin de la pêche de fond dans les écosystèmes en eau profonde

PUBLIÉ LE 19 SEPTEMBRE 2022
A.A
Archiver cet article
Fin de la pêche de fond dans les écosystèmes en eau profonde
L'interdiction concerne les navires équipés d'engins de fond : chaluts de fond, les dragues, les filets maillants de fond, etc. Crédit : günter/Pixabay
La Commission européenne acte la fermeture d’accès de 87 zones sensibles à tous les navires équipés d’engins de fond dans les eaux communautaires de l’Atlantique du Nord-Est. La zone totale de fermeture s’étend à 16.419 km2.

« Nos océans et nos pêcheries dépendent d’écosystèmes marins sains », avance Virginijus Sinkevičius, commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche. Soucieuse de la protection de la biodiversité, la Commission européenne a ainsi pris des mesures pour fermer l’accès de 87 zones sensibles à tous les engins de fond, c’est-à-dire les chaluts de fond, les dragues, les filets maillants de fond, les palangres de fond, les casiers et les pièges, dans les eaux communautaires de l’Atlantique du Nord-Est.

Après l’interdiction du chalutage de fond en dessous de 800 mètres, introduite en 2016, ces nouvelles fermetures offrent une protection supplémentaire. Le nouveau règlement protège 57 écosystèmes vulnérables en eaux profondes, tels que les récifs coralliens des eaux froides, les monts sous-marins et les failles en eaux profondes, tout en évitant de perturber les activités de pêche. Ce sont désormais 16.419 km2 qui sont réservés à la protection des écosystèmes marins vulnérables au-dessous de 400 mètres. Cela représente 1,16 % des eaux communautaires de l’Atlantique du Nord-Est.

« En fermant l’accès des engins de pêche de fond à 17 % de la zone située entre 400 et 800 mètres de profondeur dans les eaux communautaires de l’Atlantique du Nord-Est, nous tenons notre engagement visant à protéger et à restaurer la vie marine et quatre années plus tard, nous mettons enfin en œuvre l’une des principales dispositions du règlement sur l’accès aux eaux profondes », conclut Virginijus Sinkevičius.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
La French Filature lance un premier fil de chanvre 100% français
La French Filature lance un premier fil de chanvre 100% français
Zara et H&M liés à la destruction des forêts au Brésil
Zara et H&M liés à la destruction des forêts au Brésil
Visite guidée de jardins extraordinaires
Visite guidée de jardins extraordinaires
La Fédération Nationale de la Pêche et la gendarmerie s'associent pour la protection des milieux aquatiques
La Fédération Nationale de la Pêche et la gendarmerie s'associent pour la protection des milieux aquatiques
Tous les articles Biodiversité
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS