Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

EAU
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Il faut repenser la place de l'eau et de la nature en ville

[Tribune] Il faut repenser la place de l'eau et de la nature en ville
Par Claude Michelot, directeur général délégué de Ginger., le 18 décembre 2017.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Environnement-magazine.fr poursuit la publication de vos réflexions et de vos idées via notre nouveau format en ligne "Tribune". Cette semaine, Claude Michelot revient sur la nécessité de reconsidérer la place de l’eau et de la nature en ville. "L’eau jouera un rôle central dans les villes du futur", écrit l’auteur.

Le premier « Observatoire des usages émergents de la ville », réalisé par l’Observatoire société et consommation (L’Obsoco), a été rendu public le 16 novembre dernier. Premier enseignement : la ville a une image globalement négative. Ce constat, sévère, doit nous amener à repenser certains aspects de l’aménagement urbain et notamment de la place de l’eau et de la nature en ville. « Les nuisances, le bruit, la pollution, la promiscuité, la fatigue, la cherté, l’emportent sur le versant positif, à savoir l’effervescence, la culture… », résume Philippe Moati, professeur agrégé d’économie et coprésident de L’Obsoco.

Aujourd’hui, nos villes sont souvent très minérales. Bâtiments, routes, parvis sont faits de béton et de pierre. L’utilisation excessive de ces matériaux a eu pour conséquence de nuire à la qualité de vie des habitants. Pour lutter contre cette tendance, les villes de demain, qui se construisent déjà aujourd’hui, seront durables et intelligentes mais elles devront aussi replacer l’eau et la nature au cœur de l’urbanisme.

Du béton à la végétalisation : la place de l’eau en ville

La surutilisation de matières minérales dans la construction des villes a bouleversé leur équilibre. Cette forte concentration a endommagé la biodiversité et favorisé le développement « d’ilots de chaleur » qui génèrent des températures supérieures en zone urbaine. Rendre les villes plus perméables, en remettant de la terre à la surface, permettra à l’eau de pluie de s’infiltrer et favorisera la végétation. C’est devenu un des enjeux forts pour les urbanistes.

De plus, privilégier le parvis végétal au parvis minéral est un objectif partagé avec l’idée de remettre de la nature en ville.

Concrètement, de nombreux projets prennent déjà vie. Ils permettent à la fois de mieux gérer l’eau dans les espaces urbains, notamment l’eau de pluie, et d’engendrer fraicheur et biodiversité grâce au déploiement d’espaces végétalisés.

Redonner place à l’eau dans la ville du futur consiste avant tout à réinvestir le territoire qui est naturellement le sien et à rétablir son cycle aujourd’hui court-circuité. Actuellement, l’eau de pluie tombe sur les toits, rejoint les canalisations, les réseaux d’assainissement et passe par une station d’épuration. L’eau alors rejetée dans les rivières a perdu de sa qualité. Alors que dans son cycle naturel, la filtration dans le sol puis son passage par les nappes phréatiques avant d’atteindre les rivières maintient la qualité de l’eau.

Reconstituer la nature dans la ville

La prise en compte de la place de l’eau est au centre des futurs projets urbains. De nombreux aménagements peuvent ainsi être mis en œuvre. Par exemple, sur les périphéries, l’implantation de fossés enherbés est une bonne alternative aux réseaux de canalisation. Ils permettent à l’eau qui s’écoule sur les surfaces imperméables d’être redirigée vers des espaces végétalisés, favorisant ainsi l’infiltration et le développement d’une faune intéressante.

D’autres projets sont également possibles, comme la démocratisation des toitures végétalisées qui recyclent une partie de l’eau récoltée. Ou comme la remise à jour de tronçons de rivières urbaines qui circulent dans des canalisations souterraines depuis des dizaines d’années, comme la Bièvre en région parisienne.

Ces actions qui contribuent à recréer des espaces naturels au cœur des villes ont de nombreux effets bénéfiques : le développement de la végétation contribue à la biodiversité et à diminuer la température urbaine, de plusieurs degrés en moyenne.

L’eau et le végétal possèdent également un réel intérêt sociologique dans les espaces urbains. Les secteurs naturels, végétalisés ou aquatiques, sont ainsi particulièrement appréciés et fréquentés par le public dans toutes les grandes agglomérations.

L’eau jouera donc un rôle central dans les villes du futur. Elle sera remise au centre de l’urbanisme avec des technologies qui permettront de faciliter sa gestion. Ainsi, par exemple, les canalisations sont de plus en plus équipées de capteurs, dédiés à la détection automatique des secteurs de fuite, pour permettre un pilotage et une maintenance précise.

La ville du futur sera durable, connectée mais elle doit aussi être riche d’espaces naturels dédiés au bien-être de ses habitants. Elle se matérialise déjà aujourd’hui dans des villes innovantes comme Singapour, qui trouve un équilibre entre la forte présence de hautes-technologies et les espaces végétaux qui se multiplient.

« Smart city » ne doit pas uniquement dire ville et réseaux connectés. La ville intelligente sera aussi celle qui combinera espaces naturels et reconstitution du cycle naturel de l’eau.
Claude Michelot, directeur général délégué de Ginger.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 2 juin 2022 fixant le coefficient de proportionnalité pour la contribution tarifaire sur les prestations de transport et de distribution de gaz naturel Lire
Arrêté du 3 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2023 l'ouverture de l'examen professionnel d'accès au grade de chargé d'études documentaires principal du corps interministériel des chargés d'études documentaires Lire
Arrêté du 31 mai 2022 portant nomination au cabinet du ministre de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire Lire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
À lire également
Enquête | Mobilisation générale autour de la Gemapi
Enquête | Mobilisation générale autour de la Gemapi
Aujourd’hui stabilisée au niveau réglementaire, la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) entre pour les intercommunalités les plus avancées dans une phase opérationnelle, alors que certaines élaborent encore sa gouvernance. Complexe dans son exercice, cette compétence récente a cependant réussi à mobiliser tous les territoires.
Le Siah lance une campagne de recrutement sur Twitch
Le Siah lance une campagne de recrutement sur Twitch
Afin de dépoussiérer l’image de la fonction publique et de faire connaître les métiers et les compétences des services de l’eau, le Siah, syndicat spécialisé dans les domaines de l’assainissement et de la restauration des cours d’eau dans le Val d’Oise, organise des streams sur Twitch les 23, 29 juin et 6 juillet de 14 à 16 heures.
Revêtement de chaussée drainant pour espaces urbains
Revêtement de chaussée drainant pour espaces urbains
Via Verde est un revêtement de chaussée qui contribue à la désimperméabilisation en zones urbaines. Alliant le végétal et le minéral, il s’intègre à de nombreux environnements.
Pierre Rampa, nouveau président des Canalisateurs
Pierre Rampa, nouveau président des Canalisateurs
Pierre Rampa, 65 ans, a été élu à la présidence des Canalisateurs pour un mandat de trois ans, lors de l’assemblée générale de l’organisation professionnelle qui s’est tenue le 14 juin 2022 à la Maison des travaux publics. Il succède à Alain Grizaud, président depuis 2012.
Dossier/2 | En Haute-Savoie, le territoire des Usses confronté au manque d’eau
Dossier/2 | En Haute-Savoie, le territoire des Usses confronté au manque d’eau
Depuis 2017, un premier plan de gestion de la ressource en eau réunit dans ce département le syndicat de rivières les Usses et la direction départementale des territoires autour des communes, des industriels et des agriculteurs pour limiter les volumes prélevés et mieux partager la ressource.
Fotech nomme Jean-Yves Le Gall au poste de directeur général des ventes
Fotech nomme Jean-Yves Le Gall au poste de directeur général des ventes
Fotech, pionnière dans le domaine de la technologie de détection acoustique distribuée (DAS) par fibre optique, a nommé le Français Jean-Yves Le Gall au poste de directeur général des ventes.
Solutions pour le drainage des eaux pluviales
Solutions pour le drainage des eaux pluviales
ACO propose un caniveau Multidrain de forme en V pour un écoulement maximal. Avec la nouvelle grille de caniveau Dune, le spécialiste des système de drainage associe design novateur et fonctionnalité.
Tous les articles EAU
En partenariat avec
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole tractoriste H/F
- Electromécanicien(ne) H/F
- Poseur / Poseuse en isolation thermique
- Chargé de sécurité environnement systèmes SSE F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.