EAU
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Il faut repenser la place de l'eau et de la nature en ville

[Tribune] Il faut repenser la place de l'eau et de la nature en ville
Par Claude Michelot, directeur général délégué de Ginger., le 18 décembre 2017.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Environnement-magazine.fr poursuit la publication de vos réflexions et de vos idées via notre nouveau format en ligne "Tribune". Cette semaine, Claude Michelot revient sur la nécessité de reconsidérer la place de l’eau et de la nature en ville. "L’eau jouera un rôle central dans les villes du futur", écrit l’auteur.

Le premier « Observatoire des usages émergents de la ville », réalisé par l’Observatoire société et consommation (L’Obsoco), a été rendu public le 16 novembre dernier. Premier enseignement : la ville a une image globalement négative. Ce constat, sévère, doit nous amener à repenser certains aspects de l’aménagement urbain et notamment de la place de l’eau et de la nature en ville. « Les nuisances, le bruit, la pollution, la promiscuité, la fatigue, la cherté, l’emportent sur le versant positif, à savoir l’effervescence, la culture… », résume Philippe Moati, professeur agrégé d’économie et coprésident de L’Obsoco.

Aujourd’hui, nos villes sont souvent très minérales. Bâtiments, routes, parvis sont faits de béton et de pierre. L’utilisation excessive de ces matériaux a eu pour conséquence de nuire à la qualité de vie des habitants. Pour lutter contre cette tendance, les villes de demain, qui se construisent déjà aujourd’hui, seront durables et intelligentes mais elles devront aussi replacer l’eau et la nature au cœur de l’urbanisme.

Du béton à la végétalisation : la place de l’eau en ville

La surutilisation de matières minérales dans la construction des villes a bouleversé leur équilibre. Cette forte concentration a endommagé la biodiversité et favorisé le développement « d’ilots de chaleur » qui génèrent des températures supérieures en zone urbaine. Rendre les villes plus perméables, en remettant de la terre à la surface, permettra à l’eau de pluie de s’infiltrer et favorisera la végétation. C’est devenu un des enjeux forts pour les urbanistes.

De plus, privilégier le parvis végétal au parvis minéral est un objectif partagé avec l’idée de remettre de la nature en ville.

Concrètement, de nombreux projets prennent déjà vie. Ils permettent à la fois de mieux gérer l’eau dans les espaces urbains, notamment l’eau de pluie, et d’engendrer fraicheur et biodiversité grâce au déploiement d’espaces végétalisés.

Redonner place à l’eau dans la ville du futur consiste avant tout à réinvestir le territoire qui est naturellement le sien et à rétablir son cycle aujourd’hui court-circuité. Actuellement, l’eau de pluie tombe sur les toits, rejoint les canalisations, les réseaux d’assainissement et passe par une station d’épuration. L’eau alors rejetée dans les rivières a perdu de sa qualité. Alors que dans son cycle naturel, la filtration dans le sol puis son passage par les nappes phréatiques avant d’atteindre les rivières maintient la qualité de l’eau.

Reconstituer la nature dans la ville

La prise en compte de la place de l’eau est au centre des futurs projets urbains. De nombreux aménagements peuvent ainsi être mis en œuvre. Par exemple, sur les périphéries, l’implantation de fossés enherbés est une bonne alternative aux réseaux de canalisation. Ils permettent à l’eau qui s’écoule sur les surfaces imperméables d’être redirigée vers des espaces végétalisés, favorisant ainsi l’infiltration et le développement d’une faune intéressante.

D’autres projets sont également possibles, comme la démocratisation des toitures végétalisées qui recyclent une partie de l’eau récoltée. Ou comme la remise à jour de tronçons de rivières urbaines qui circulent dans des canalisations souterraines depuis des dizaines d’années, comme la Bièvre en région parisienne.

Ces actions qui contribuent à recréer des espaces naturels au cœur des villes ont de nombreux effets bénéfiques : le développement de la végétation contribue à la biodiversité et à diminuer la température urbaine, de plusieurs degrés en moyenne.

L’eau et le végétal possèdent également un réel intérêt sociologique dans les espaces urbains. Les secteurs naturels, végétalisés ou aquatiques, sont ainsi particulièrement appréciés et fréquentés par le public dans toutes les grandes agglomérations.

L’eau jouera donc un rôle central dans les villes du futur. Elle sera remise au centre de l’urbanisme avec des technologies qui permettront de faciliter sa gestion. Ainsi, par exemple, les canalisations sont de plus en plus équipées de capteurs, dédiés à la détection automatique des secteurs de fuite, pour permettre un pilotage et une maintenance précise.

La ville du futur sera durable, connectée mais elle doit aussi être riche d’espaces naturels dédiés au bien-être de ses habitants. Elle se matérialise déjà aujourd’hui dans des villes innovantes comme Singapour, qui trouve un équilibre entre la forte présence de hautes-technologies et les espaces végétaux qui se multiplient.

« Smart city » ne doit pas uniquement dire ville et réseaux connectés. La ville intelligente sera aussi celle qui combinera espaces naturels et reconstitution du cycle naturel de l’eau.
Claude Michelot, directeur général délégué de Ginger.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Zapping : la température monte !
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
N° 1796
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant homologation de la décision n° 2022-DC-0729 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 15 juillet 2022 fixant, de manière temporaire, de nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey (INB n° 78 et n° 89) Lire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé de la ville et du logement) Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant modification de l'arrêté du 5 juillet 2022 portant retrait du marché et rappel de bouteilles de plongée Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie) Lire
Décision du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (direction générale de l'alimentation) Lire
Décret n° 2022-996 du 8 juillet 2022 modifiant les statuts de l'établissement public d'aménagement de Paris-Saclay Lire
Décret n° 2022-993 du 7 juillet 2022 déclarant d'utilité publique le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue Cigéo et portant mise en compatibilité du schéma de cohérence territoriale du Pays Barrois (Meuse), du plan local d'urbanisme intercommunal de la Haute-Saulx (Meuse) et du plan local d'urbanisme de Gondrecourt-le-Château (Meuse) Lire
Décret n° 2022-992 du 7 juillet 2022 inscrivant le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue (Cigéo) parmi les opérations d'intérêt national mentionnées à l'article R. 102-3 du code de l'urbanisme Lire
Décret n° 2022-978 du 2 juillet 2022 relatif aux contrôles de l'alcoolémie et de l'usage de stupéfiants dans le domaine de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-977 du 1er juillet 2022 relatif aux missions du BRGM Lire
Décret n° 2022-976 du 1er juillet 2022 modifiant le décret n° 97-444 du 5 mai 1997 relatif aux missions de SNCF Réseau et portant diverses dispositions d'adaptation du droit ferroviaire Lire
Décret n° 2022-975 du 1er juillet 2022 relatif à l'extension aux éléments de décoration textiles de la filière à responsabilité élargie du producteur des éléments d'ameublement et modifiant diverses dispositions relatives aux déchets Lire
Arrêté du 22 juin 2022 accordant un permis exclusif de recherches de gîtes géothermiques, dit « Permis des Sources » (Bas-Rhin), à la société Lithium de France SAS Lire
Décret n° 2022-945 du 28 juin 2022 fixant les modalités d'application de l'expérimentation relative à l'institution du médiateur de l'hydroélectricité et portant application de l'article L. 511-14 du code de l'énergie Lire
Arrêté du 23 juin 2022 portant création d'une zone interdite temporaire dans la région de Versailles (Yvelines), identifiée Versailles Sommet économique, dans la région d'information de vol de Paris Lire
Arrêté du 22 juin 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant la liste des sites ou services de la direction générale de l'aviation civile en application de l'arrêté du 26 décembre 2016 Lire
Arrêté du 17 juin 2022 portant nomination au conseil d'administration de Voies navigables de France Lire
Arrêté du 17 juin 2022 autorisant l'ouverture de concours pour le recrutement de professeurs de l'enseignement supérieur agricole (grade de deuxième classe) au titre de l'année 2022 Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
À lire également
Saur optimise la consommation d’énergie des stations de traitement des eaux
Saur optimise la consommation d’énergie des stations de traitement des eaux
À l'issue de plusieurs projets pilotes concluants, Saur déploie sur ses stations de traitement des eaux la solution digitale d'optimisation de la consommation d’énergie appelée Purecontrol.
Sources Alma accroît sa capacité de retraitement des eaux de process
Sources Alma accroît sa capacité de retraitement des eaux de process
Xylem a apporté ses solutions à Sources Alma, 1er groupe en volumes sur les productions d’eau en bouteille, afin de moderniser la station d’épuration du site historique Roxane, situé à La Ferrière-Bochard (61).
Marlène Choo-Kun, nommée responsable process épuration chez Xylem France
Marlène Choo-Kun, nommée responsable process épuration chez Xylem France
Spécialiste des procédés de traitement des eaux usées, Marlène Choo-Kun rejoint le pôle d’experts européens de Xylem Vue avec pour mission d’accélérer la transformation digitale du secteur.
Jean-Luc Ventura réélu à la tête de l'UIE
Jean-Luc Ventura réélu à la tête de l'UIE
Le conseil d’administration de l'Union nationale des Industries et entreprises de l’eau (UIE) renouvelle sa confiance au directeur Corporate Venture et Integration chez Suez, Jean-Luc Ventura.
De l’électrolyse en ligne pour de l’eau désinfectée et désinfectante
De l’électrolyse en ligne pour de l’eau désinfectée et désinfectante
Avec Olimpe Pro, une gamme d’équipements professionnels permettant de traiter l’eau du réseau public, d’un forage ou de toute autre source, Olimpe Technology garantit une eau exempte d’agents pathogènes et une installation sans biofilm.
L'Unesco anticipe le risque de tsunami en mer Méditerranée
L'Unesco anticipe le risque de tsunami en mer Méditerranée
Si les tsunamis se produisent principalement sur les grandes régions océaniques comme le Pacifique, l’Atlantique du Nord et l’Océan Indien, ce risque n’est pas exclu en Méditerranée. L’Unesco étend ainsi son programme « Tsunami Ready » aux populations méditerranéennes pour se préparer à cette éventuelle catastrophe naturelle.
Endress+Hauser soutient la réintroduction du saumon sauvage dans le Rhin
Endress+Hauser soutient la réintroduction du saumon sauvage dans le Rhin
Pour enrayer la disparition de l’espèce dans le fleuve, l’association La Petite Camargue alsacienne élève le poisson migrateur en bassins de pisciculture. Le fabricant suisse a mis à disposition ses instruments et ses outils de surveillance afin d’accompagner ce programme baptisé Rhin 2040.
Tous les articles EAU
En partenariat avec
Événements
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
Université de l'autoconsommation photovoltaïque
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN DE MAINTENANCE H/F
- Alternance - Ingénieur Exploitation Assainissement H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces naturels
- Coordinateur Sécurité et Prévention des Risques F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.