Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

EAU
POLLUTEC 2018
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Un aquatextile pour dépolluer les eaux de ruissellement

Partager :
Un aquatextile pour dépolluer les eaux de ruissellement
Par Eva Gomez, le 14 novembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Eau
Mardi 13 novembre, la société TenCate Geosynthetics a présenté son nouveau produit : un aquatextile oléo-dépolluant permettant de retenir et de biodégrader les hydrocarbures transportés par les eaux de ruissellement.

« Contrairement aux géotextiles qui constituent une solution pour la gestion quantitative de l’eau, l’aquatextile TenCate GeoClean est une solution pour la gestion de la qualité de l’eau dans les sols », explique le directeur général de TenCateGeosynthetics, Jean-Pascal Mermet. En effet, TenCate GeoClean est « oléo-dépolluant ». C’est-à-dire qu’il permet de retenir et d’éliminer grâce à un processus naturel, les résidus d’hydrocarbures contenus dans les eaux de ruissellement.

« Plus l’urbanisation et la l’imperméabilisation des sols est forte et moins l’infiltration des eaux est possible », souligne Jean-Pascal Mermet. Il prend l’exemple de Paris, où seuls 5 % de l’eau de pluie s’infiltrent en profondeur. 10 % s’infiltrent de façon superficielle, 30 % sont évaporés et 55 % finissent par ruisseler. Ces eaux de ruissellement chargées en hydrocarbures peuvent s’infiltrer et polluer les nappes.
 
(Crédit : TenCate Geosynthetics)

Absorption, nettoyage, stockage et biodégradation des hydrocarbures

Ainsi, l’aquatextile bicouche conçu et développé par TenCate Geosynthetics, une fois installé sous les surfaces d’infiltration, « accomplit quatre actions complémentaires », explique Olivier Artières, directeur de l’innovation du groupe. « Tout d’abord, l’aquatextile nettoie l’eau en fixant l’huile sur sa structure filamenteuse », développe-t-il :« Les filaments oléophiles qui le composent ont une capacité d’absorption de 99,9 % des huiles. » De plus, la grande perméabilité de cet aquatextile permet à l’eau de s’infiltrer sur toute sa surface. « Sa vitesse de perméabilité est supérieure à 10 mm/s », se félicite le directeur de l’innovation.

Une fois l’eau infiltrée et les hydrocarbures absorbés, la structure filamenteuse fine de l’aquatextile ainsi que sa surface de contact permettent d’héberger des microorganismes qui vont biodégrader les hydrocarbures. « TenCate GeoClean diffuse un activateur naturel de croissance, qui fait croître rapidement le microbiote et accélère ainsi la biodégradation », souligne Olivier Artières. L’aquatextile contient également un réservoir d’oxygène et d’eau et offre « un biotope optimal ». Le taux de dégradation atteint 100 g/m²/an, « soit dix fois la quantité moyenne d’huile déposée sur un parking (10g/m/an) », détaille-t-il. Enfin, en cas de déversement accidentel, la couche inférieure blanche assure une capacité de stockage d’huile supplémentaire.
 
Des bactéries digèrent des hydrocarbures / DR.


Un aquatextile pour remplacer les bassins de rétention ?

« Il s’agit d’un système autonome qui ne nécessite pas d’entretien et qui s’auto-régule selon les quantités d’hydrocabures », souligne Olivier Artières. Par ailleurs, le fait « d’infiltrer les eaux de ruissellement à la source de la pollution, permet d’éviter les investissements et la maintenance des bassins de rétention par exemple », fait remarquer le responsable marketing Europe du groupe, Nicolas Laidié. Alors que le prix de vente sera compris entre 5 et 20 euros HT/m², « on estime à 30 % les économies réalisées à l’investissement », indique le directeur général, Jean-Pascal Mermet. « Cela ne prend pas en compte les économies réalisables sur la maintenance », précise-t-il. La gamme TenCate GeoClean présente trois produits dont les capacités de rétention et de stockage diffèrent selon l’usage, la surface et la nature du site sur lequel l’aquatextile sera posé.

Les applications sont multiples : routes, fossés et noues d’infiltration, voies ferrées, aéroports, parkings, parkings d’engins de chantiers, plate-formes logistiques ou encore entrées de garages. « L’aquatextile se pose de préférence au moment de la construction de l’ouvrage, mais sur une route par exemple, il est assez simple de l’installer sous les fossés, ou de l’installer au moment de la rénovation des infrastructures existantes », souligne Jean-Pascal Mermet. La durée de vie de TenCate GeoClean est estimée à plusieurs centaines d’années.
Crédit : TenCate Geosynthetics
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les interviews Pollutec 2018 :
Les Assises de l'eau premier volet, et après ?
Voir toutes nos interviews Pollutec 2018
En partenariat avec
À lire également
Gestion de l'eau et risques d'inondations : lancement d'une consultation publique
A partir de ce vendredi 2 novembre, le comité de bassin Seine-Normandie et le ministère de la transition écologique et solidaire, lancent une consultation nationale afin d'identifier les défis liés à la gestion de l'eau et aux risques d'inondation.
La RATP prête à affronter la crue centennale
La RATP prête à affronter la crue centennale
La RATP a organisé, le mardi 11 décembre dernier, une simulation de crue dans le XVeme arrondissement de Paris.
[Pollutec 2018] L’intelligence artificielle démultiplie l’efficacité des programmes de renouvellement des réseaux d’eau potable
[Pollutec 2018] L’intelligence artificielle démultiplie l’efficacité des programmes de renouvellement des réseaux d’eau potable
Altereo, pionnier et leader de la gestion patrimoniale depuis 30 ans lance HpO, une innovation majeure qui démultiplie l’efficacité des programmes de renouvellement des réseaux d’eau potable jusqu’à dix fois.
[Dossier] Génie écologique, la filière se structure
[Dossier] Génie écologique, la filière se structure
Le génie écologique met en œuvre des techniques de restauration du vivant facilitant la résilience des écosystèmes.
Réseaux : Adour-Garonne vise un doublement du rythme de renouvellement d’ici trois ans
Réseaux : Adour-Garonne vise un doublement du rythme de renouvellement d’ici trois ans
C’est la première mesure concrète issue des Assises de l’eau : la Banque des Territoires va prêter 800 millions d'euros aux services d’eau et d’assainissement d’Adour-Garonne.
[Dossier] Dans l’Oise, la Trye retrouve son cachet
[Dossier] Dans l’Oise, la Trye retrouve son cachet
Défigurée par des curages successifs, la Trye a retrouvé un lit mineur plus naturel grâce à des travaux qui ont reconnecté la rivière à son milieu tourbeux, en améliorant sensiblement la biodiversité.
Tous les articles Eau
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
12èmes Rencontres AMORCE et Eco-organismes
16 Janvier 2019
12èmes Rencontres AMORCE et Eco-organismes
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.