Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

EAU
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Transfert des compétences eau et assainissement : la fin du feuilleton ?

Partager :
Transfert des compétences eau et assainissement : la fin du feuilleton ?
Par Laurence Madoui, le 13 décembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Eau
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La commission mixte paritaire sur le projet de loi Engagement et proximité s’est conclue, le 11 décembre, sur un compromis entre députés et sénateurs. La règle du transfert obligatoire est assouplie dans les communautés de communes : la gestion de l’eau et de l’assainissement pourra s’exercer à l’échelle communale jusqu’en 2026, sous réserve d’un schéma directeur et d’un plan de programme pluriannuel d’investissement agréés par l’intercommunalité.

Est-ce la fin du « bazar sur le terrain, où les préfets disent tout et son contraire » ? Quand l’avocat Eric Landot s’agace des « textes que l’on tricote et détricote », Martin Guespereau, du ministère de la Cohésion des territoires, justifie « la souplesse » prévue par la loi Engagement et proximité sur le transfert de l’eau et de l’assainissement aux intercommunalités.

Au chevet de la loi Notre

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Depuis son adoption en 2015, la loi sur la Nouvelle organisation territoriale de la République, qui pose le principe de la gestion intercommunale en 2020, a suscité quatre textes1 visant à l’aménager. « C’est le signe que la loi est malade », diagnostique le directeur adjoint du cabinet de Sébastien Lecornu. Le remède sera un traitement apaisant : les communautés de communes pourront, jusqu’au 1er janvier 2026, déléguer la compétence à leurs membres.

Un geste en direction du Sénat, partisan de la suppression pure et simple du transfert. Ce qui aurait rendu le millefeuille territorial plus digeste pour les maires ruraux, socle du corps électoral lors du scrutin sénatorial – dont le prochain se tiendra en septembre 2020.

Prolongation des bien-portants

Le régime dérogatoire est à saisir avant le 31 décembre, sachant que 75% des communes pouvant, depuis la loi Ferrand-Fesneau d’août 2018, conserver la compétence l’ont déjà fait. Le répit durera le temps d’un mandat municipal, sur les seuls territoires où la communauté de communes n’assume jusqu’alors aucun pan du service. « L’autorité organisatrice est bien l’interco, qui peut déléguer la compétence aux communes dont elle juge le dossier solide, assure Martin Guespereau, lors de la table ronde organisée, le 11 décembre, par le Cercle français de l’eau (CFE). Il est ainsi reconnu que, par endroits, des régies et syndicats de communes fonctionnent et investissent. »

Germes d’attentisme

La règle de vote du maintien de la compétence dans le giron communal est calquée sur celle valant depuis 2017 pour le PLU  : 25 % des communes - couvrant 20 % de la population - peuvent contrer le transfert. « Retenir la majorité classique en matière de transfert, soit 2/3 des communes - représentant 50 % de la population - aurait été cohérent, note Nicolas Portier, délégué général de l’Assemblée des communautés de France. Paradoxe : c’est dans la ruralité, où le besoin de mutualisation est pressant, que l’intégration va ralentir. Décaler le transfert, c’est prendre le risque que rien ne se passe d’ici 2026. »

Pour Régis Taisne, de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), « il n’y a pas de solution hors interco, qu’elle soit à fiscalité propre ou technique (syndicats). Un renouvellement de plus de 50 % des maires est envisagé en mars 2020, les nouveaux élus ne souhaiteront peut-être pas se frotter à ces sujets complexes, ce qui faciliterait le transfert », pressent le chef du département du cycle de l’eau.

Thierry Burlot, président du CFE, entend l’attachement à la compétence en zone rurale, « où les commerces et les écoles ferment. Mais les intercos ne peuvent assumer le développement économique sans piloter l’eau et l’assainissement : en Bretagne, le facteur limitant du développement est l’accès à l’eau et à la capacité épuratoire. »


1 : Propositions de loi du député (LR) Francis Brun et du sénateur (LR) Bruno Retailleau en 2017 – non adoptées -, loi « Ferrand-Fesneau » de 2018 et prochaine loi Engagement et proximité.

DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] Des bambous pour traiter les eaux usées
Rendez-vous à Miramas dans les Bouches-du-Rhône, où la jeune pousse Bamboo For Life nous fait visiter l'une de ses stations d'épuration constituée de bambous !
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Maxime Baffert, fondateur de Bluedigo
Alors que débute la deuxième phase du déconfinement, les entreprises et acteurs de l'environnement organisent la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Maxime Baffert, fondateur de Bluedigo.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Arrêté du 26 mai 2020 portant extension d'un avenant à la convention collective nationale des activités du déchet (n° 2149) Lire
Arrêté du 29 mai 2020 créant un régime national de gestion pour la pêche professionnelle du concombre de mer (Cucumaria frondosa) dans les eaux sous souveraineté ou juridiction française au large des côtes de Saint-Pierre-et-Miquelon Lire
Arrêté du 28 mai 2020 reportant la date limite de dépôt des dossiers de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle (RAEP) des candidats déclarés admissibles pour l'accès au corps des ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement Lire
Arrêté du 28 mai 2020 portant adaptation pour la session 2020 des modalités et de la nature des épreuves des concours externe et interne de recrutement des techniciens supérieurs du ministère de l'agriculture dans le cadre de la crise sanitaire née de l'épidémie du covid-19 (recrutement dans le grade de technicien principal) Lire
Arrêté du 27 mai 2020 modifiant l'arrêté du 8 janvier 2020 portant ouverture du concours commun d'admission dans la formation conduisant à la délivrance du diplôme d'Etat de paysagiste pour la session 2020 Lire
Arrêté du 27 mai 2020 relatif aux modalités d'admission dans la formation conduisant au diplôme d'Etat de paysagiste pendant la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19 pour la session 2020 Lire
Arrêté du 11 mars 2020 autorisant l'exercice de l'activité d'achat d'électricité pour revente aux clients finals et aux gestionnaires de réseaux pour leurs pertes Lire
Arrêté du 11 mars 2020 autorisant l'exercice de l'activité d'achat d'électricité pour revente aux clients finals et aux gestionnaires de réseaux pour leurs pertes Lire
Arrêté du 27 mai 2020 autorisant au titre de l'année 2020 l'ouverture d'un examen professionnel pour l'avancement au grade de géomètre principal de l'Institut national de l'information géographique et forestière Lire
Arrêté du 28 mai 2020 portant report du calendrier des épreuves d'admissibilité et d'admission pour le recrutement par concours interne à caractère professionnel d'ingénieurs-élèves des ponts, des eaux et des forêts au titre de l'année 2020 Lire
Arrêté du 28 mai 2020 relatif au report des épreuves pour la session 2020 des concours pour le recrutement d'élèves administrateurs des affaires maritimes en raison de la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19 Lire
Arrêté du 28 mai 2020 relatif au report des épreuves pour la session 2020 des concours pour le recrutement d'élèves stagiaires administrateurs des affaires maritimes au grade d'administrateur de 1re classe en raison de la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19 Lire
Arrêté du 29 mai 2020 portant adaptation pour la session 2020 des épreuves du concours interne pour le recrutement des ingénieurs-élèves des ponts, des eaux et des forêts Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Covid-19 : les eaux usées seraient un bon outil de surveillance de l’épidémie
Covid-19 : les eaux usées seraient un bon outil de surveillance de l’épidémie
Les particules virales du coronavirus présentes dans les eaux usées seraient utilisables pour suivre l’évolution de la pandémie, selon plusieurs équipes de chercheurs dans le monde. Un indicateur facile à mettre en œuvre dans les stations d’épuration.
[Tribune] L’efficacité hydrique dans l’industrie : un levier compétitif
[Tribune] L’efficacité hydrique dans l’industrie : un levier compétitif
Cette semaine, Dimitri Monot, responsable de l’activité ReUse, direction Marché Industrie, chez BWT France, nous parle de "recirculation de l'eau industrielle" en boucles courte et longue. Selon lui "les nouvelles stratégies de recyclage, guidées par l’efficacité hydrique, constituent bien un gisement d’économies".
Jean-Marc Boursier, directeur général adjoint du groupe Suez
Jean-Marc Boursier, directeur général adjoint du groupe Suez
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après crise ? Jean-Marc Boursier, directeur général adjoint du groupe Suez nous explique son quotidien.
Covid-19 : la FNSA et trois syndicats signent un accord de branche
Covid-19 : la FNSA et trois syndicats signent un accord de branche
Vendredi dernier, la FNSA (Fédération nationale des syndicats de l’assainissement et de la maintenance industrielle) et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, UNSA et la CFTC) ont signé un accord de branche relatif aux dispositions exceptionnelles prises dans le contexte actuel de crise sanitaire.
Rémunération pour services environnementaux : l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse retient 21 projets
Rémunération pour services environnementaux : l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse retient 21 projets
Dans le cadre de son appel à initiatives pour expérimenter la mise en place de paiements pour services environnementaux, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a sélectionné 21 projets.
Un désinfectant qui ne manque pas de sel
Un désinfectant qui ne manque pas de sel
BWT propose depuis une dizaine d’années sur le marché français l’Eco MX, une solution de désinfection des réseaux d’eau par électrolyse du sel, qui évite toute manipulation de produits chimiques.
Wilo présente une nouvelle pompe autonome
Le fabricant de pompes et systèmes de pompage, Wilo présente une nouvelle pompe pompe immergée et autonome, alimentée par l’énergie solaire.
Tous les articles EAU
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
Confs'Amiante Bâti
25 Juin 2020
Confs'Amiante Bâti
+ d'événements
Emploi
- Technicien Maintenance H/F
- Autre H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- CHEF DE QUART F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.