Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

EAU
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Lingettes dans les canalisations : cet effet pervers de la crise sanitaire qui menace nos réseaux d’eau

Partager :
[Tribune] Lingettes dans les canalisations : cet effet pervers de la crise sanitaire qui menace nos réseaux d’eau
Par Géraud de Saint Exupery, président directeur général Xylem France, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas, le 7 juillet 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Eau
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le président directeur général Xylem France, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas, Géraud de Saint Exupéry, revient sur le fléau des lingettes jetées dans les toilettes. Pendant la crise du Covid-19, ce geste dévastateur pour les réseaux a été décuplé.

La pandémie de Covid-19 nous pousse à revoir nos réflexes sanitaires pour nous prémunir, nous et notre entourage, du virus. Respect des gestes barrières, lavage de main plus fréquent, port du masque dans les lieux publics, ... mais également utilisation décuplée de lingettes désinfectantes jetables, qui trop souvent, se retrouvent dans nos canalisations d’eau. Focus sur cet effet pervers de la crise sanitaire, qui menace nos réseaux d’eau. 

Les lingettes, bêtes noires des canalisations 

Les français sont en temps normal de grands consommateurs de lingettes nettoyantes, pour le ménage ou la toilette, avec 233 lingettes utilisées par seconde dans les foyers français, soit plus de 7,3 milliards par an. 

Au total, ce sont près de 47.000 tonnes de lingettes par an, qui finissent bien trop souvent dans les toilettes. Et, contrairement à ce que l’on peut croire, ces lingettes ne sont pas biodégradables, et mettent plus de 3 mois à se dissoudre. 

Une fois dans les tuyaux, elles accrochent les matières qui se figent dans leur tissu, gonflent, et forment de réelles obstructions qui mettent à mal les réseaux, canalisations, et systèmes de pompage. Résultats : des refoulements d’égouts vers les branchements des particuliers, des débordements en milieu naturel et des arrêts de systèmes d’assainissement qui souvent donnent lieu à des réparations coûteuses. 

Et in fine, une augmentation du coût d’exploitation des systèmes d’assainissement. Chaque année, les colmatages de lingettes coûtent ainsi près de 161 millions d’euros aux collectivités, un surcoût qui a nécessairement un impact sur le prix de l’eau potable. 

Une multiplication des interventions depuis le confinement 

La crise sanitaire actuelle induit une augmentation massive de l’utilisation de lingettes, que ce soit à domicile ou sur les lieux de travail, et en fait un sujet majeur pour les gestionnaires de réseaux d’eau, d’autant plus dans cette période, où les agents des services d’assainissement ont dû se concentrer sur des missions essentielles à la continuité du service. 
Rien que dans les dernières semaines par exemple, cinq tonnes de lingettes ont été retrouvées dans les canalisations du Grand Nancy, alors qu’à Grenoble, les interventions de nettoyage des réseaux d’assainissement ont augmenté de 25 % pendant le confinement. 

Pour répondre à cette problématique, collectivités et industriels se mobilisent. Les premiers mettent en place des dispositifs de sensibilisation des usagers, à l’instar de la récente campagne d’affichage « Pas de lingettes dans les toilettes » de l’agglomération d’Orléans Val de Loire. Les seconds, comme Xylem, déploient des solutions « intelligentes », c’est-à-dire, associant technologies de pointe et données terrain, pour répondre présents en 4 dimensions : surveiller / détecter / prévenir / réparer. 

Dans cette perspective, les systèmes de pompage alliés à l’analyse de données pour la maintenance préventive, peuvent permettre aux collectivités de réduire les colmatages de leurs réseaux, en garantissant des interventions programmées, et faire des économies sur les coûts d’intervention, de nettoyage et d’entretien. Et ainsi se concentrer, en cette période particulière, sur leur cœur de mission : distribuer de manière fiable et sécurisée l’eau potable à l’ensemble de leurs usagers. 

Revoir notre chronique vidéo sur le sujet.
Géraud de Saint Exupery, président directeur général Xylem France, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
La toiture-terrasse stocke les eaux pluviales tout en restant accessible
La toiture-terrasse stocke les eaux pluviales tout en restant accessible
LafargeHolcim et BMI Siplast annoncent la réunion de leurs expertises dans une solution innovante permettant de réaliser une toiture-terrasse capable de jouer le rôle de réservoir tmporaire de stockage des eaux pluviales tout en restant accessible aux piétons et aux véhicules légers.
Crise sanitaire : la FP2E espère que l'eau sera au cœur de la relance économique
Crise sanitaire : la FP2E espère que l'eau sera au cœur de la relance économique
Dans le contexte de crise sanitaire et de relance économique, la Fédération des entreprises de l'eau (FP2E) appelle les pouvoirs publics à renforcer les investissements en faveur de l'eau.
L’UPGE et l’OIEau signent une convention-cadre
L’UPGE et l’OIEau signent une convention-cadre
L’Union des professionnels du génie écologique et l’Office international de l’eau ont signé, ce mardi 30 juin, une convention-cadre fixant les modalités de collaboration entre les deux structures dans les domaines de l’eau, du génie écologique, des milieux aquatiques, de la biodiversité et de l’économie circulaire.
Une unité mobile BWT pour recycler les eaux usées des industriels
Une unité mobile BWT pour recycler les eaux usées des industriels
Actuellement en phase d’essais, la solution s’appelle BWT PLUG&REUSE et s’adresse aux industriels désireux de recycler les eaux perdues sur leur site grâce à un conteneur mobile et modulable. L’objectif : mettre en place une gestion plus responsable de l’eau afin d’économiser cette ressource et préserver l’environnement, notamment lors des pics de production ou en cas de stress hydrique.
Les résidus de pesticides retrouvés dans l'eau du robinet sont en majorité des perturbateurs endocriniens
Les résidus de pesticides retrouvés dans l'eau du robinet sont en majorité des perturbateurs endocriniens
Ce mercredi 17 juin, l'ONG Générations Futures, publie un rapport qui démontre que les résidus de pesticides trouvés dans l'eau du robinet sont majoritairement des perturbateurs endocriniens ou des agents cancérogènes mutagènes ou toxiques.
Une plateforme digitale pour simplifier les analyses de l'eau
Une plateforme digitale pour simplifier les analyses de l'eau
BWT France, spécialiste du traitement de l’eau, vient de lancer Digikit, une plateforme de gestion en ligne des analyses d’eau. Un service digital qui permet aux installateurs, professionnels du bâtiment, exploitants et industriels de tous secteurs de garder en permanence un œil connecté sur la qualité de l’eau dans leurs installations.
Les rencontres nationales de la gestion des eaux à la source auront lieu en octobre prochain
Les rencontres nationales de la gestion des eaux à la source auront lieu en octobre prochain
Les Rencontres nationales des acteurs de l'ANC laissent place en 2020 aux Rencontres nationales de la gestion des eaux à la source. Elles auront lieu les 13 et 14 octobre prochains au Parc des exposition de Dijon.
Tous les articles EAU
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.