Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Un dragueur géant pour désenvaser les retenues

Un dragueur géant pour désenvaser les retenues
Nessie traque les sédiments au fond des retenues d’eau. Crédits : Watertrack
Par Agnès Breton, le 19 août 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Il s’appelle Nessie, mais vous ne le verrez pas sortir des eaux du célèbre Loch Ness. Nessie, pour New Environnemental System for Sediment Innovative Evacuation, est un dragueur, un robot de piscine subaquatique géant (5 m x 7 m).

Il a été mis au point dans le cadre du projet Watertracks, conduit en partenariat par la jeune entreprise éponyme basée dans l’Hérault et le centre d’ingénierie hydraulique d’EDF. À l’origine, le partenariat d’innovation avait pour but de « concevoir une technologie et un service innovants pour le curage automatique des...
INFOS ABONNEMENTS :
• Article issu du magazine Hydroplus.
• Ce numéro (dans sa version web) ne fait pas partie de votre abonnement.
Prolongez votre lecture !
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Les hôpitaux soignent leur empreinte environnementale
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Une solution naturelle conçue par PearL à partir des écorces et de fibres de lin, piège les métaux dissous dans les eaux. Ce filtre se présente en cartouches sur skids de filtration modulaires pour le traitement de finition d’effluents industriels ou miniers.
L’imagerie satellite pour prévenir les proliférations de cyanobactéries
L’imagerie satellite pour prévenir les proliférations de cyanobactéries
Avec le réchauffement climatique, les phénomènes de prolifération de cyanobactéries, appelés efflorescences, tendent à se multiplier. Cette contamination de l’eau est susceptible de dégrader la qualité de la ressource, avec des conséquences pour la production d’eau potable mais aussi la baignade, la pêche et l’agriculture.
Eau potable : action anticalcaire à la GPS&O
Eau potable : action anticalcaire à la GPS&O
La communauté urbaine Grand-Paris-Seine-et-Oise poursuit son programme de décarbonatation de l’eau du robinet. La collectivité choisit d’investir dans ses usines de potabilisation pour livrer aux habitants une eau plus douce, source d’économies.
Un bassin d’orage autonettoyant à Rodez
Un bassin d’orage autonettoyant à Rodez
La ville de Rodez, dans l’Aveyron, est dotée d’un réseau unitaire traversant le centre-ville. Pour faire face à l’engorgement des réseaux par temps de pluie, l’agglomération a fait construire plusieurs bassins d’orage.
Littoral méditerranéen : un niveau de contamination inférieur aux seuils réglementaires environnementaux
Littoral méditerranéen : un niveau de contamination inférieur aux seuils réglementaires environnementaux
Selon le rapport de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) et l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la contamination chimique au littoral méditerranéen français est stable et 90 % des points surveillés présentent des niveaux de contamination inférieurs aux seuils réglementaires environnementaux. Mais la vigilance est toujours de rigueur !
Oduc+ : un logiciel de calcul hydraulique intégrant le stockage des eaux pluviales
Oduc+ : un logiciel de calcul hydraulique intégrant le stockage des eaux pluviales
Le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib) a présenté, en avril dernier, la dernière version de son logiciel Oduc+ destiné aux professionnels de l’assainissement pour la conception et le dimensionnement hydraulique et mécanique des réseaux.
L'agence de l'eau Seine-Normandie mobilise 230 millions d'euros pour améliorer la qualité des eaux
L'agence de l'eau Seine-Normandie mobilise 230 millions d'euros pour améliorer la qualité des eaux
La commission des aides de l’agence de l’eau Seine-Normandie consacre une enveloppe de 230 millions d’euros, dont près de 48 millions euros issus du plan France relance, à la réalisation de 952 projets.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.