Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Eau > Végétalisation d’un toit-terrasse et arrosage optimisé
EAU

Végétalisation d’un toit-terrasse et arrosage optimisé

PUBLIÉ LE 25 MAI 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Végétalisation d’un toit-terrasse et arrosage optimisé
Crédit : communauté de communes Dombes Saône Vallée /Primevère.
Pour sa crèche de Fareins dans l’Ain, la communauté de communes Dombes Saône Vallée souhaitait que le bâtiment soit conçu de façon durable. Un toit-terrasse végétalisé contribue également au confort d’été et à la lutte contre les îlots de chaleur urbains.

Ossature bois, murs en pisé, éclairage zénithal naturel, pas de climatisation : la crèche de Fareins s’inscrit dans une conception durable. Un toit-terrasse végétalisé a été installé après un premier essai infructueux. Dans cette région, le climat est semi-continental, avec des étés chauds et des hivers plutôt rudes. En outre, la crèche est située en extrémité de plateau, dans un secteur très venteux, ce qui assèche le substrat présent sur le toit. Son pourtour est constitué d’une bande de zinc de deux mètres de large qui, si elle offre un large débord ombragé pour les usagers, emmagasine la chaleur. Les petits toits des puits de lumière sont également en zinc. Enfin, aucun point d’eau pour des arrosages de soutien n’avait été installé. L’entreprise Primevère a conseillé d’installer un arrosage automatique pour les périodes sèches et de planter de nouvelles micromottes avec des fragments et le mélange de graines adaptées.

Des plantes locales
Ces micromottes sont composées de sédums, représentant plus de 60% du mélange, de vivaces à fleurs comme le thym, l’œillet, la potentille, etc., ainsi que du coquelicot. Ces semences se retrouvent à l’état sauvage dans les départements limitrophes de l’Isère, du Rhône, de la Savoie, de la Haute-Savoie, du Gard et de l’Hérault. Elles sont mélangées à des agents adhésifs d’origine végétale, à de l’engrais organique et à des activateurs de germination d’origine végétale, afin d’en faciliter la répartition et d’optimiser leur germination. Le dosage est de 1 kg/10 m², ce qui le rend beaucoup plus facile à répartir sur une toiture ou un sol.

Une baisse de la température de l’ordre de 4 à 5 °C
Un goutte-à-goutte en surface a été mis en place, fonctionnant avec peu de pression. L’aspersion était exclue car avec le vent, la déperdition d’eau risquait d’être trop importante. Avec un débit de 50 l/min, la toiture a été divisée en quatre surfaces égales pour y installer quatre réseaux, les goutteurs anti-racines délivrant 1,6 l/min, à raison d’environ dix goutteurs par mètre carré. Après plusieurs mois, on peut distinguer plusieurs variétés présentes dans le mélange de graines, mais aussi de nombreuses pousses spontanées. L’amélioration de l’isolation, et notamment du confort d’été, était un des objectifs de cette végétalisation. Le personnel de la crèche a constaté une baisse de 4 à 5 °C à l’intérieur du bâtiment, passant d’une moyenne de 29° à 24-25 °C.
 

Fiche technique :

Surface : 700 m²
Date de réalisation : 2019
Maître d’ouvrage : communauté de communes Dombes Saône Vallée
Architecte : Mégard Architectes
Conception et réalisation : Primevère
Elément porteur : ossature bois avec une pente de 3 %
Etanchéité : membrane PVC Sika
Complexe de végétalisation :
Drain : Aquadrain de Sika
Filtre : géotextile
Substrat : 8 cm
Couche végétale : plantation de micromottes avec fragments de sédum et mélange de graines adaptées
 

 
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Des eaux pour l’instant sous contrôle en région parisienne
Des eaux pour l’instant sous contrôle en région parisienne
Pompaix allège les trappes
Pompaix allège les trappes
Espaces verts/4 | Bourges : ne planter que si la pluie assure l’arrosage
Espaces verts/4 | Bourges : ne planter que si la pluie assure l’arrosage
Sobriété de l’eau : oui, mais à quel prix ?
Sobriété de l’eau : oui, mais à quel prix ?
Tous les articles Eau
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS