Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Eau > Les entreprises de génie écologique recrutent
EAU

Les entreprises de génie écologique recrutent

PUBLIÉ LE 9 OCTOBRE 2023
VM
Archiver cet article
Les entreprises de génie écologique recrutent
Entre janvier 2017 et janvier 2023, l’évolution des effectifs du secteur a été de + 93%. Crédit : Ugan.
La Fédération des entreprises de la filière de génie écologique (UPGE) s’est réunie le 3 octobre sur le thème « emplois, compétences et formations clés du génie écologique ». La filière s’attend à voir le nombre de chantiers croître de façon exponentielle et craint une pénurie de main-d’œuvre. Elle s’attache à développer une offre de formations pour faire face à ses besoins.

Les nombreuses obligations légales auxquelles sont soumis les acteurs et les entreprises pour préserver la biodiversité et lutter contre l’artificialisation des sols provoquent un afflux de besoins en accompagnement d’experts en génie écologique. La fédération, l’UPGE, qui a pour particularité de regrouper un ensemble d’acteurs très divers (maîtres d’œuvre, bureaux d’études, entreprises de TP), fait face à une pénurie de main-d’oeuvre, mais aussi à une méconnaissance statistique de son environnement : « l’Insee a refusé d’inscrire le génie écologique dans ses codes NAF », précise le président Patrice Valantin. Un défaut de statistiques qui a conduit l’UPGE à publier une étude sur les emplois et compétences à pourvoir à horizon 2030 dans son secteur d’activités.

Trois scénarios prospectifs
Financée par la Caisse des dépôts et consignations avec des syndicats professionnels, des organismes de formation et des services déconcentrés de l’Etat (OFB, Pôle emploi…), l’étude permet d’établir un bilan actuel et prospectif de la filière. Ainsi, le chiffre d’affaires du secteur était estimé à 2,5 milliards d’euros en 2022 pour 35.000 salariés, auxquels s’ajoutent plus de 3.000 indépendants. De janvier 2017 à janvier 2023, l’évolution des effectifs des entreprises de génie écologique a bondi de +93%. Trois grands scénarios ont été construits à partir des résultats de cette étude, menée auprès de 400 entreprises du secteur et dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt Compétences et métiers d’avenir” du plan gouvernemental France 2030. Le premier scénario prévoit des besoins exponentiels, le deuxième observe une stagnation des effectifs avec un arrêt des réglementations liées à la biodiversité, le troisième une légère récession en intégrant l’automatisation dans les process. Selon la trajectoire, le volume d’emploi du secteur pourrait évoluer de +110% à +146%. soit un besoin en recrutement de l’ordre de 30.000 à 55.000 personnes, en incluant les départs à la retraite.

Une offre de formations sur l’ensemble du territoire
Ces chiffres traduisent une demande de formation très forte. Certains cursus très récents, comme ceux de « Ouvrier du génie écologique » et « Technicien du génie écologique », n’offrent pas encore assez de candidats. Les pistes préconisées sont l’ouverture de formation sur l’ensemble du territoire, d’offrir une plus grande visibilité à la filière afin d’attirer les candidats. L’offre complexe des différents masters est peu lisible, et il est préconisé d’« améliorer la lisibilité de ces cursus, ainsi que d’ajuster les programmes de formation proposés ». Enfin la formation continue sera aussi un des axes à suivre afin de former et de professionnaliser l’ensemble des candidats vers ces filières, et de faire du terrain un des moteurs de l’innovation du secteur. « La formation est nécessaire pour les professionnels, mais aussi pour ceux qui font appel aux entreprises de génie écologique afin qu’ils en comprennent tous les enjeux », ponctue Patrice Valantin.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Les Canalisateurs organisent une Matinée de l'eau pour attirer les jeunes
Les Canalisateurs organisent une Matinée de l'eau pour attirer les jeunes
La chaire Oxalia élargit ses recherches au génie végétal
La chaire Oxalia élargit ses recherches au génie végétal
La donnée satellitaire au service du suivi de la qualité de l’eau
La donnée satellitaire au service du suivi de la qualité de l’eau
Eaux pluviales : le drainage qui se fond dans le décor
Eaux pluviales : le drainage qui se fond dans le décor
Tous les articles Eau
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS