Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] L’économie sociale et solidaire, levier indispensable pour la Transition Énergétique

Partager :
[Tribune] L’économie sociale et solidaire, levier indispensable pour la Transition Énergétique
Par Fanélie Carrey-Conte, directrice coopération d'Enercoop, le 3 décembre 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette semaine, la directrice coopération d’Enercoop, Fanélie Carrey-Conte, revient sur le rôle de l’économie sociale et solidaire dans la transition énergétique : elle estime notamment qu’il faut "une puissance démocratique et une mobilisation des citoyens pour transcender les intérêts particuliers, résister et agir face à de puissants lobbies​".

Le mois de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) vient de s’achever, durant lequel, partout en France, de nombreuses initiatives ont été organisées pour mettre en valeur cette autre manière de penser et de faire de l’économie. Associations, coopératives, mutuelles, entreprises sociales… depuis plus d’un siècle, le mouvement de l’ESS s’attache à développer un entrepreneuriat au service de l’humain et non de la recherche incessante de profit.

Or, s’il est encore un lien insuffisamment souligné, c’est celui existant entre cette économie sociale et solidaire et la transition énergétique. En effet, plusieurs principes fondateurs de l’ESS sont en réalité indissociables de cette transition et constituent autant de leviers pour sa réussite.

Développer un entrepreneuriat collectif et durable, avec les collectivités locales

Pour réussir la transition énergétique, il faut mettre en œuvre une vision de temps long, à rebours des prismes court-termistes ; il faut une puissance démocratique et une mobilisation des citoyens pour transcender les intérêts particuliers, résister et agir face à de puissants lobbies ; il faut enfin construire un modèle économique et social dégagé de la seule logique d’une course sans fin au productivisme et à l’augmentation des profits. Les entreprises de l’ESS s’inscrivent pleinement dans ces nécessités. Elles développent un entrepreneuriat de la tempérance, une logique de « capital patient » tournée vers la durée ; un entrepreneuriat fondé sur la gouvernance démocratique des organisations, la volonté de rendre les citoyens acteurs des choix d’orientation ; un entrepreneuriat caractérisé par la lucrativité limitée, avec des bénéfices orientés vers le financement de projets d’intérêt collectif.

Parmi les modèles d’entreprise de l’ESS permettant de faire vivre ces principes, il en est un particulièrement fécond et innovant, celui de la Société Coopérative d’intérêt Collectif (SCIC). Ce modèle permet, à travers le « multisociétariat », de réunir au sein d’une même entreprise des catégories d’associés aux intérêts a priori différents, pour créer du commun au service d’un projet partagé. Dans notre cas, consommateurs d’électricité, producteurs, salariés de la coopérative, partenaires, collectivités locales, sont sociétaires d’Enercoop au service de la réappropriation citoyenne des questions énergétiques. Et ce, au travers des « circuits courts » de l’énergie, un réseau de coopératives, organisant ce multisociétariat à l’échelle de plusieurs régions.

Autre spécificité de cette forme coopérative qu’est la SCIC : les collectivités locales peuvent en être sociétaires. Cela permet d’organiser de nouvelles relations entre puissance publique locale et initiatives citoyennes et de faire sortir les questions portant sur l’activité du seul champ du tout marché. Ainsi, des collectivités comme les régions Occitanie, Languedoc-Roussillon, ou les villes de Malaunay en Normandie, Romainville en Île-de-France… sont sociétaires d’Enercoop.

Répondre à l’ubérisation par la coopération, une perspective d’avenir

Au-delà du seul secteur de l’énergie, les initiatives issues de l’Économie Sociale et Solidaire au service de l’écologie sont nombreuses : le mouvement des coopératives citoyennes de production d’énergie renouvelable, les associations luttant contre la précarité énergétique, les acteurs du recyclage et du ré-emploi, les associations œuvrant pour l’éducation à l’environnement.

C’est également dans le champ de la mobilité que se développent de nombreux projets. Le 23 novembre dernier, était annoncée à Paris la création de Mobicoop, plateforme coopérative, citoyenne, écologique et solidaire, qui offrira des services de covoiturage et d’auto-partage pair à pair : les initiatives de l’ESS, si elles s’ancrent dans une longue histoire, sont aussi pleinement tournées vers l’avenir en œuvrant aujourd’hui à proposer des alternatives écologiques et solidaires aux dérives de l’ubérisation croissante de nombreux pans de notre économie.
Il est donc essentiel que ces acteurs continuent de se faire connaître, d’innover, d’appuyer leur développement mutuel. Mais au-delà, il est indispensable que les pouvoirs publics, à tous les niveaux, soutiennent le développement de cette économie, par des politiques globales et cohérentes. En France il y a quelques jours, le Gouvernement a présenté plusieurs mesures d’un « pacte de croissance » pour l’ESS. Mais les choses vont également se jouer à un niveau supérieur À quelques mois des élections européennes, les institutions de Bruxelles viennent de reconnaître dans les textes européens la notion de « communautés énergétiques citoyennes » (citizens energy community), offrant aux Etats membres un potentiel nouveau cadre réglementaire de soutien aux projets de développement d’énergie renouvelable portés par des collectifs de citoyens. Espérons que ce signal positif en amènera bien d’autres...
Fanélie Carrey-Conte, directrice coopération d'Enercoop / DR
  [Vidéo] Les écoquartiers, terres d'essai du développement durable
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
Du carburant à base de déchets plastiques pour les camions bennes
Du carburant à base de déchets plastiques pour les camions bennes
L’association présidée par le comédien Samuel Le Bihan, Earthwake, a mis au point une machine low-tech capable de transformer les déchets ménagers plastiques en carburant pour les camions bennes. Une expérimentation a démarré cet été dans le département des Alpes-Maritimes.
[Dossier] Eolien terrestre : le financement citoyen, une clé de l’appropriation
[Dossier] Eolien terrestre : le financement citoyen, une clé de l’appropriation
Le parc éolien de la Luzette a profité de la dynamique d’une coopérative agricole locale sur les énergies renouvelables pour s’implanter en douceur, en associant les habitants et les collectivités.
[Tribune] Le décollage des drones dans le secteur de l'énergie
[Tribune] Le décollage des drones dans le secteur de l'énergie
Cette semaine, Ibrahim El Gharbi, consultant mc2i, revient sur les bénéfices de l'utilisation de drones dans le secteur de l'énergie. Selon lui, cet objet technologique permet un meilleur monitoring, une meilleure accessibilité aux installations, ainsi qu'une meilleure maintenance.
Thomas Le Beux devient directeur général délégué du groupe Idex
Thomas Le Beux devient directeur général délégué du groupe Idex
Thomas Le Beux est nommé directeur général délégué du groupe Idex.
Thierry Braine-Bonnaire devient directeur du nouvel institut Carnot « Clim'Adapt » du Cerema
Thierry Braine-Bonnaire devient directeur du nouvel institut Carnot « Clim'Adapt » du Cerema
Thierry Braine-Bonnaire est nommé directeur du nouvel Institut Carnot « Clim'Adapt » du Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema).
Biomasse : l'EUBCE se félicite de son édition entièrement virtuelle
Biomasse : l'EUBCE se félicite de son édition entièrement virtuelle
Malgré le contexte sanitaire, la 28ème édition de l'EUBCE (conférence européenne sur la biomasse) a eu lieu en ligne, du 6 au 9 juillet dernier.
Hervé-Matthieu Ricour, directeur général d’Engie France BtoC
Hervé-Matthieu Ricour, directeur général d’Engie France BtoC
Alors que le déconfinement s'accélère, les entreprises et acteurs de l’environnement continuent d'organiser la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Hervé-Matthieu Ricour, directeur général d’Engie France BtoC.
Tous les articles ÉNERGIE
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.