Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

La centrale à charbon de Cordemais pourrait être reconvertie en centrale biomasse

La centrale à charbon de Cordemais pourrait être reconvertie en centrale biomasse
Par E.G, le 15 janvier 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Vendredi 11 janvier dernier, le gouvernement a réaffirmé sa volonté de reconvertir la centrale à charbon de Cordemais (Loire-Atlantique) en centrale biomasse, mais repousse l’échéance au-delà de 2022.

La production d’électricité par la centrale à charbon de Cordemais devrait être poursuivie au-delà de 2022, malgré la promesse du président Emmanuel Macron énoncée en novembre dernier : « Nous avons décidé de fermer l’ensemble des centrales à charbon d’ici 2022 », assurait-il lors de la présentation de la nouvelle programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Sur les quatre centrales françaises, celle de Cordemais échapperait à la règle « pour des raisons de sécurité d’approvisionnement en électricité de la Bretagne », précise le ministère de la transition écologique et solidaire.

Cette centrale fait l’objet d’une expérimentation par EDF d’un procédé utilisant 20% de charbon pour 80% de bois de récupération. Ce projet nommé « Ecocombust », devrait à terme se passer du charbon et fonctionner à 100% avec des combustibles. « Le ministère de la Transition écologique et solidaire étudie avec l’entreprise les enjeux de mise en œuvre de ce projet de reconversion, notamment du point de vue de son impact pour la qualité de l’air et de la viabilité de son modèle économique », souligne le ministère.

La viabilité du projet remise en cause

Ce projet à l’étude, qui reçoit le soutien des élus écologistes locaux, n’est pas bien accueilli par le monde associatif. L’association Virage énergie climat Pays de la Loire par exemple, souligne dans un communiqué que « le rendement de la centrale est de 33% là où les centrales à cogénération modernes atteignent les 90% : l’absence de cogénération revient donc à gaspiller les deux tiers du combustible utilisé car la centrale de Cordemais ne valorise pas la chaleur perdue ». Selon cette association, « pour 500 heures de fonctionnement cette chaleur perdue correspond au besoin de 200.000 logements, soit un tiers du département de Loire-Atlantique ». Pour Cécile Marchand, chargée de campagne climat aux Amis de la Terre, « renoncer à l’objectif de sortie du charbon d’ici 2022 pour un projet de reconversion en centrale biomasse farfelu serait une erreur ».
La centrale à charbon EDF de Cordemais. Photo : KaTeznik / Wikimedia Commons
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Le gouvernement annonce la fermeture de 3 centrales à charbon sur 4 en 2022
Le gouvernement annonce la fermeture de 3 centrales à charbon sur 4 en 2022
D’ici la fin du quinquennat, le gouvernement aura fermé trois centrales à charbon. En revanche, après l'abandon du projet Ecocombust par EDF, la France continuera à exploiter la centrale de Cordemais jusqu'en 2024 au lieu de 2022.
[Tribune] Transition énergétique des bâtiments, pensons aux énergies renouvelables thermiques !
[Tribune] Transition énergétique des bâtiments, pensons aux énergies renouvelables thermiques !
Après des années de stop-and-go et d’hésitations, la France est enfin au rendez-vous des enjeux en termes de rénovation énergétique des bâtiments. La députée Marjolaine Meynier-Millefert, élue de la 10ème circonscription de l’Isère, Alice Chougnet, fondatrice de Geosophy, entreprise experte de la géo-énergie, et Olivier Godin, vice-président solaire thermique d’Enerplan, évoquent deux solutions complémentaires et au potentiel exceptionnel pour le secteur du bâtiment : la géo-énergie et le solaire thermique. 
RES, Equinor et Green Giraffe coopèrent pour le déploiement des premiers parcs éoliens flottants commerciaux en France
RES, Equinor et Green Giraffe coopèrent pour le déploiement des premiers parcs éoliens flottants commerciaux en France
Les sociétés Equinor, RES et Green Giraffe, spécialisées dans les énergies renouvelables, s'associent et donnent naissance au partenariat « Océole », dédié au développement de l'éolien offshore flottant en France.
L'Etat veut mettre fin aux contrats solaires à « rentabilité excessive »
L'Etat veut mettre fin aux contrats solaires à « rentabilité excessive »
Le gouvernement a lancé la concertation publique sur la révision des tarifs des contrats solaires antérieurs à 2011. En ligne de mire, 700 installations solaires de plus de 250 kWc qui bénéficient selon le ministère de la Transition écologique « d’une rentabilité excessive ».
Forsee Power : Aymeric Derville élu directeur Technique et Innovation
Forsee Power : Aymeric Derville élu directeur Technique et Innovation
Forsee Power, l'expert des systèmes de batteries intelligentes pour une électromobilité durable, a nommé Aymeric Derville au poste de Directeur Technique et Innovation (CTO).
Frédéric Lanoë prend la direction du groupe VSB
Frédéric Lanoë prend la direction du groupe VSB
Le groupe VSB, développeur international de projets énergétiques éoliens et photovoltaïques, a annoncé la nomination de Frédéric Lanoë au poste de directeur du groupe.
D2Grids : Paris-Saclay expérimente les synergies entre réseaux électriques et réseaux de chaleur et de froid
D2Grids : Paris-Saclay expérimente les synergies entre réseaux électriques et réseaux de chaleur et de froid
Après une première phase du projet D2Grids principalement centrée sur les dimensions chaleur et froid de ces boucles énergétiques locales, le consortium travaillera désormais sur les synergies entre réseaux électriques et réseaux de chaleur et de froid. Plus de détails sur cette expérimentation effectuée à Paris-Saclay.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.