Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Un nouveau réseau de chaleur à Grande-Synthe en 2020

Partager :
Par E.G, le 23 janvier 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Mardi 22 janvier, à l’occasion des assises européennes de la transition énergétique, ArcelorMittal, Engie Cofely et la communauté urbaine de Dunkerque, ont officialisé la création d’un réseau de chaleur à Grande-Synthe.

Le nouveau réseau de Grande-Synthe démarrera en octobre 2020. « Il récupérera l’énergie dégagée par les installations industrielles d’ArcelorMittal et chauffera des immeubles d’habitations, la polyclinique, ainsi que des ateliers et bureaux municipaux, soit au total l’équivalent de 3.000 logements », précisent Engie, la Communauté urbaine de Dunkerque et Engie. 26.000 MWh seront produits chaque année et distribués dans ce réseau de 15,5 km. La création de ce nouveau réseau représente un investissement de 14,6 millions d’euros.

Le réseau existant combine trois chaufferies à cogénération, avec un système de récupération installé à ArcelorMittal. Sa puissance totale est de 120 MW, « l’équivalent de 2.400 chaudières individuelles au gaz », est-il précisé dans un communiqué. Ce réseau compte 40 km de canalisation et alimente 4.000 logements collectifs sociaux, 2.000 logements collectifs privés, ainsi que le centre hospitalier de Dunkerque, ou encore des piscines, collèges et lycées. « La Communauté urbaine travaille au doublement du réseau déjà existant pour alimenter 12.000 logements supplémentaires dans d’autres villes de l’agglomération », est-il ajouté. La création du réseau de Grande-Synthe fait partie de ce programme de doublement.
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
La motorisation à l'ère des normes antipollution
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Tout savoir sur : les certificats d'économie d'énergie
Tout savoir sur : les certificats d'économie d'énergie
Marina Offel de Villaucourt, porte-parole affaires publiques et juridiques de GEO PLC décrypte pour Environnement Magazine, les évolutions de la réglementation des Certificats d'économie d'énergie (CEE). .
Global Bioenergies enregistre une perte nette de 13,6 millions d’euros en 2018
En 2018, le groupe Global Bioenergies a enregistré une perte nette de 13,6 millions d’euros, soit une amélioration par rapport à l’année 2017.
L'édition 2019 des « Green Solutions Awards » est lancée
L'édition 2019 des « Green Solutions Awards » est lancée
Ce jeudi 14 mars, le réseau Construction21 lance l'édition 2019 de son concours « Green Solutions Awards ».
Signature du contrat du comité stratégique de la filière des industries de la construction
Signature du contrat du comité stratégique de la filière des industries de la construction
Ce mercredi 13 février, le gouvernement a signé le contrat du Comité stratégique de filière « Industries pour la construction » pour la période 2018-2022.
Amorce et le Cerema publient un rapport sur la rénovation des réseaux de chaleur
Amorce et le Cerema publient un rapport sur la rénovation des réseaux de chaleur
L'association de collectivités territoriales, Amorce, et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema), publient les résultats d'une enquête sur la rénovation des réseaux de chaleur anciens et défectueux.
Une étude anticipe une géopolitique de l’énergie de plus en plus « complexe »
Une étude anticipe une géopolitique de l’énergie de plus en plus « complexe »
Si la transition énergétique semble être une nécessité partagée par l’ensemble des gouvernements à travers le monde, qu’en sera-t-il réellement de la nouvelle géopolitique internationale qui s’instaure déjà autour des énergies renouvelables ? Eléments de réponse avec la publication récente d’une étude de l’IFPEN et de l’IRIS intitulée « Vers une géopolitique de l’énergie plus complexe ? ».
A partir du 23 mars, la France ne consommera que des énergies fossiles et nucléaires
A partir du 23 mars, la France ne consommera que des énergies fossiles et nucléaires
A partir du samedi 23 mars, la France ne consommera plus que des énergies fossiles et nucléaires, alerte le fournisseur d'énergies renouvelables Ilek, sur la base des chiffres de RTE, Enedis, du Syndicat des énergies renouvelables et de l'Association des distributeurs.
Tous les articles ÉNERGIE
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
RailTech Europe 2019
26 Mars 2019
RailTech Europe 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Chef de Projets Grands Comptes F/H
- Acheteur(euse) Métiers H/F
- Installateur / Installatrice en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.