Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] La géoénergie : une alternative durable à la climatisation

Partager :
[Tribune] La géoénergie : une alternative durable à la climatisation
Par Alice Chougnet-Sirapian, CEO et co-fondatrice de Geosophy et Quentin Barral, CTO et co-fondateur de Geosophy, le 26 août 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette semaine, Alice Chougnet-Sirapian, CEO et co-fondatrice de Geosophy et Quentin Barral, CTO et co-fondateur de Geosophy, présentent la géoénergie comme solution durable de rafraîchissement des bâtiments.

Alors que la multiplication des évènements caniculaires
incite de plus en plus de propriétaires de bâtiments à s’équiper en climatiseurs, il est temps de penser plus globalement les solutions de rafraîchissement, notamment en ville. En effet, les équipements traditionnels rejettent de l’air chaud en dehors des bâtiments, et plus il fait chaud dehors, plus la chaleur dégagée est importante. Ils accentuent de ce fait l’effet d’îlot de chaleur de façon non négligeable : Tokyo, très équipée en climatiseurs, souffre ainsi d’une augmentation de température de 2°C. Les métropoles françaises, déjà mal adaptées aux périodes chaudes, comme le montrent les cartes de température du sol, seraient tout autant impactées. Cela explique que certaines villes comme Genève interdisent déjà leur utilisation.

Que faire alors pour répondre aux besoins légitimes de bien-être en cas de forte chaleur ? Parmi les options sérieuses, celle d’aller chercher la fraîcheur sous terre a de nombreux atouts. En effet, seule la surface de la terre est sensible aux variations saisonnières ; en dessous d’une couche superficielle de quelques mètres, la température reste constante toute l’année, donc fraîche en été et … chaude en hiver. Dans ce cas, un fonctionnement saisonnier est souhaitable pour garantir la durabilité de la solution : en hiver on extrait de la chaleur, rafraîchissant ainsi le sol, fraîcheur que l’on puise en été en réchauffant le sol pour l’hiver etc…
En fonction de la nature du sous-sol, plusieurs options sont envisageables pour de gros bâtiments. Schématiquement, l’une est adaptée aux centres-villes, l’autre aux zones périphériques. En effet, les villes se sont souvent historiquement développées autour de cours d’eau.

De ce fait, les roches souterraines contiennent fréquemment de l’eau facilement accessible, des « nappes d’accompagnement » des cours d’eau visibles. La solution la plus simple consiste alors à forer un premier puits pour extraire de l’eau et un deuxième pour la remettre dans la nappe. Dans les zones périphériques dont le sous-sol est moins riche en eau, on construit des échangeurs avec le sous-sol au moyen de puits verticaux dans lesquels on fait circuler de l’eau en circuit fermé. Cette deuxième solution nécessite d’avoir plus de surface pour éviter les interactions entre les différents puits, typiquement un parking, alors que des puits pour puiser et rejeter de l’eau peuvent être construits dans des caves parisiennes.

Pour désigner ces ouvrages souterrains, on parle généralement de géothermie. Nous lui préférons le terme de géoénergie, du fait de son absence de lien avec la notion de chaleur du sous-sol. Car dans le cas qui nous intéresse ici, l’objectif n’est pas comme en géothermie dite « profonde » d’extraire cette chaleur issue de la décomposition de roches radioactives. C’est également la fraîcheur que l’on va chercher, faisant de cette technologie la seule énergie renouvelable pour rafraîchir les bâtiments.

Une énergie locale, durable, décarbonée et qui ne se voit pas, donc ne détériore pas le paysage : pourquoi d’autres énergies renouvelables volent-elles la vedette à la géoénergie ? Sans doute parce que celle-ci ne se voit pas justement… mais c’est un potentiel gigantesque qu’elle cache. Ainsi, Paris a dans l’eau de son sous-sol l’équivalent d’un réacteur de centrale nucléaire, et il y en a six en Ile-de-France. Discrète mais puissante, la géoénergie !
Alice Chougnet-Sirapian, CEO et co-fondatrice de Geosophy et Quentin Barral, CTO et co-fondateur de Geosophy
  [Vidéo] Rencontre avec l'architecte Lina Ghotmeh
A quoi ressemblera la ville de demain ? Voici quelques éléments de réponse avec l’architecte Lina Ghotmeh.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Avis relatif à l'extension d'un accord professionnel conclu dans le cadre de la convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités Lire
Avis relatif à l'extension d'un accord conclu dans le cadre de la convention collective nationale de la plasturgie Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès de la ministre de la transition écologique, chargé des transports) Lire
Arrêté du 7 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau du cabinet du ministre de l'agriculture et de l'alimentation) Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau des cabinets) Lire
À lire également
Aurélie Lehericy élue présidente du syndicat national du chauffage urbain
Aurélie Lehericy élue présidente du syndicat national du chauffage urbain
Aurélie Lehericy, directrice générale adjointe Engie Solutions Villes et Collectivités, a été élue présidente du Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU). Elle succède ainsi à Thierry Franck de Preaumont, président du groupe Idex.
Arnaud Lateulade, directeur sécurité, sûreté, santé et environnement chez Teréga
Arnaud Lateulade, directeur sécurité, sûreté, santé et environnement chez Teréga
Alors que la France commence son déconfinement progressif cette semaine, Environnement-magazine.fr continue de proposer aux professionnels de raconter leur confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Arnaud Lateulade, directeur sécurité, sûreté, santé et environnement chez Teréga.
Un projet d'usine de biocombustible bois à Fessenheim
Un projet d'usine de biocombustible bois à Fessenheim
Une usine de biocombustible issu du bois devrait prochainement s'implanter à Fessenheim (Haut-Rhin), générant plusieurs centaines d'emplois pour un investissement estimé entre 50 et 90 millions d'euros, a annoncé ce vendredi 19 juin, le groupe Européenne de biomasse.
Thomas Le Beux devient directeur général délégué du groupe Idex
Thomas Le Beux devient directeur général délégué du groupe Idex
Thomas Le Beux est nommé directeur général délégué du groupe Idex.
Le chiffre d’affaires de Teréga augmente de 5% en 2019
Le chiffre d’affaires de Teréga augmente de 5% en 2019
Teréga annonce une hausse de 5% de son chiffre d’affaires en 2019.
GE Renewable Energy recrute 250 employés pour son usine de pales d'éoliennes à Cherbourg
GE Renewable Energy recrute 250 employés pour son usine de pales d'éoliennes à Cherbourg
GE Renewable Energy annonce la création de 250 emplois pour son usine de pales d'éoliennes à Cherbourg (Manche).
Enedis recrute 800 salariés et 1.200 alternants
Enedis recrute 800 salariés et 1.200 alternants
Le gestionnaire de réseau électrique, Enedis, a annoncé recruter 2.000 collaborateurs en 2020.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
EXPOBIOGAZ
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
+ d'événements
Emploi
- Gestionnaire Codification OTAN et base Articles H/F
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- INFIRMIER/ÈRE DU TRAVAIL F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.