Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Trois questions à : Camille Dohet, responsable marketing de la jeune pousse Ecojoko

Trois questions à : Camille Dohet, responsable marketing de la jeune pousse Ecojoko
Par Propos recueillis par Eva Gomez, le 14 février 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que les compteurs intelligents Linky d’Enedis devraient être déployés à 100 % d’ici 2024, des start-ups s’emparent de la sensibilisation des citoyens aux économies d’énergie. C’est le cas d’Ecojoko, qui propose un outil de suivi en temps réel de la consommation. Entretien avec Camille Dohet, responsable marketing de la jeune pousse.

En quoi consiste votre solution ?

La solution Ecojoko est composée d’un boîtier installé sur un disjoncteur de n’importe quel type et d’un assistant, placé dans n’importe quelle pièce du foyer, qui communiquent par onde radio. Grâce à une intelligence artificielle basée sur un algorithme capable de reconnaître les différentes signatures électriques des appareils du foyer, le boîtier communique à l’assistant le détail de la consommation électrique en temps réel. Ces informations de consommation sont adaptées à tous, même aux enfants. Le tout est complété par une application mobile, qui propose des conseils aux utilisateurs.

Nos clients sont des particuliers, qui peuvent être remboursés jusqu’à 100 euros [ndlr : l’outil coûte 199 euros à l’achat] grâce à la prime énergie, car Ecojoko est certifié CEE. Nous nous adressons à tous les foyers français, car leur facture d’électricité est de 1.000 euros par an en moyenne.

Quelle est la différence avec le compteur intelligent Linky ?

Notre solution est tout à fait différente de Linky ! Ecojoko fournit une précision en temps réel alors qu’avec Linky, il y a au moins 30 minutes de décalage. Linky propose une facture d’énergie plus détaillée, alors qu’Ecojoko intègre l’utilisateur dans la démarche de réduction de la consommation d’énergie. Par ailleurs, Ecojoko a pour but de rendre visible et compréhensible la consommation énergétique du foyer : sur le compteur Linky, les données de consommation sont affichées en kVA, et non en euros ou en kWh. Parmi nos 1.000 à 1.500 clients actuels, beaucoup sont équipés du compteur Linky et trouvent notre solution plus concrète. En réalité, les deux sont complémentaires.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Nous aimerions atteindre 10.000 utilisateurs d’ici fin 2020 ! Nous avons lancé Ecojoko via une campagne de financement participatif et avons eu nos premiers clients dès fin 2018. Nous sommes en train de les démarcher afin d’avoir un premier retour d’expérience et d’affiner l’algorithme pour l’adapter aux besoins des clients.

En mars 2020, nous rendrons accessible la répartition des différents postes de consommation, afin que les foyers identifient les appareils qui consomment le plus, ou analysent plus en profondeur leurs habitudes de consommation. Nous souhaitons également mettre en place un bilan bi-annuel, afin que les consommateurs fassent le point sur les économies d’énergie réalisées. Enfin, nous développons des partenariats, avec Natures & Découvertes par exemple, où il sera possible de se procurer notre assistant dès mars prochain.
Camille Dohet, responsable marketing d'Ecojoko / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Dernier numéro
Janvier 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
Décret n° 2021-1941 du 31 décembre 2021 relatif à la responsabilité élargie des producteurs pour les produits et les matériaux de construction du secteur du bâtiment Lire
Décret n° 2021-1906 du 30 décembre 2021 modifiant le décret n° 2020-1651 du 22 décembre 2020 relatif au label national « anti-gaspillage alimentaire » en application de l'article L. 541-15-6-1-1 du code de l'environnement Lire
Décret n° 2021-1905 du 30 décembre 2021 pris en application de l'ordonnance n° 2021-1325 du 13 octobre 2021 réformant l'évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d'organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable Lire
Décret n° 2021-1904 du 30 décembre 2021 portant diverses dispositions d'adaptation relatives à la responsabilité élargie des producteurs Lire
Décret n° 2021-1903 du 30 décembre 2021 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 relative à la durabilité des bioénergies Lire
Décret n° 2021-1902 du 29 décembre 2021 relatif à la sécurité des ouvrages hydrauliques autorisés, déclarés ou concédés en application du code de l'environnement ou du code de l'énergie Lire
Arrêté du 28 décembre 2021 portant agrément d'un éco-organisme de la filière à responsabilité élargie des producteurs des contenus et contenants des produits chimiques pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l'environnement mentionnés au 7° de l'article L. 541-10-1 du code de l'environnement Lire
À lire également
[Tribune] Pour un état d’urgence énergétique
[Tribune] Pour un état d’urgence énergétique
Alors que la France traverse un des hivers les plus froids depuis 2007, les prix des énergies flambent. Les entreprises comme les particuliers sont pris dans un étau infernal, obligés de consommer un bien essentiel à leur compétitivité ou leur santé, qui vient rogner leurs marges ou leur pouvoir d’achat. Pour Benjamin Fremaux, président d'IDEX, « l’Etat doit prendre en compte la situation extrêmement fragile des fournisseurs d’énergie alternatifs ».
DualSun triple sa production de panneaux solaires dans l'Ain
DualSun triple sa production de panneaux solaires dans l'Ain
Spécialiste du panneau solaire hybride, DualSun inaugure une nouvelle ligne de production dans son usine de Jujurieux dans l'Ain. La société réaffirme ainsi sa volonté de dynamiser l’industrie du solaire dans l'Hexagone et de promouvoir l’innovation française dans le monde.
Synhelion et Ansys coopèrent pour développer des combustibles solaires
Synhelion et Ansys coopèrent pour développer des combustibles solaires
Synhelion, spécialiste suisse des carburants durables, s’appuie sur les outils de simulation d’Ansys afin de développer des combustibles solaires capables de remplacer les énergies fossiles et favoriser le développement des transports décarbonés.
[Tribune] Électricité, arrêt de 4 réacteurs : un marché de plus en plus sous tension
[Tribune] Électricité, arrêt de 4 réacteurs : un marché de plus en plus sous tension
Mi-décembre, EDF a annoncé l’arrêt de quatre nouveaux réacteurs au sein de son parc nucléaire français. Cette situation est venue tendre un marché de l’électricité qui connaît depuis près d’un an, de nombreuses hausses et des records de prix. 
Prioriser les usages de l’hydrogène vert pour atteindre la neutralité climat
Prioriser les usages de l’hydrogène vert pour atteindre la neutralité climat
Selon un récent rapport de l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI), le développement des filières de l’hydrogène devrait s'articuler autour des usages « incontournables ». 
Bordeaux exploite la géothermie pour verdir son réseau de chaleur
Bordeaux exploite la géothermie pour verdir son réseau de chaleur
La métropole de Bordeaux confie à Engie Solutions la construction d’une géothermie doublée d’une chaufferie biomasse. Ce projet vise à étendre de 9 km le réseau de chaleur existant et le verdir à l'horizon 2024 grâce à une combinaison inédite sur le territoire.
Biogaz : Evergaz, Transition Evergreen et Eiffel Gaz Vert mettent la main sur le Groupe C4
Biogaz : Evergaz, Transition Evergreen et Eiffel Gaz Vert mettent la main sur le Groupe C4
L’acquisition du groupe allemand C4 est réalisée par 3 E BIOGAS, société détenue conjointement par le fonds d’investissement Transition Evergreen, le fonds d'infrastructure d'Eiffel Investment Group et Evergaz.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Responsable de Centre de Tri Déchets H/F
- Alternance - Assistant(e) Manager H/F
- Chargé(e) d'affaires BTP en génie climatique et énergétique
- Coordinateur(trice) Régional(e) Région Centre Val de Loire F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.