Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Trois questions à : Camille Dohet, responsable marketing de la jeune pousse Ecojoko

Trois questions à : Camille Dohet, responsable marketing de la jeune pousse Ecojoko
Par Propos recueillis par Eva Gomez, le 14 février 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que les compteurs intelligents Linky d’Enedis devraient être déployés à 100 % d’ici 2024, des start-ups s’emparent de la sensibilisation des citoyens aux économies d’énergie. C’est le cas d’Ecojoko, qui propose un outil de suivi en temps réel de la consommation. Entretien avec Camille Dohet, responsable marketing de la jeune pousse.

En quoi consiste votre solution ?

La solution Ecojoko est composée d’un boîtier installé sur un disjoncteur de n’importe quel type et d’un assistant, placé dans n’importe quelle pièce du foyer, qui communiquent par onde radio. Grâce à une intelligence artificielle basée sur un algorithme capable de reconnaître les différentes signatures électriques des appareils du foyer, le boîtier communique à l’assistant le détail de la consommation électrique en temps réel. Ces informations de consommation sont adaptées à tous, même aux enfants. Le tout est complété par une application mobile, qui propose des conseils aux utilisateurs.

Nos clients sont des particuliers, qui peuvent être remboursés jusqu’à 100 euros [ndlr : l’outil coûte 199 euros à l’achat] grâce à la prime énergie, car Ecojoko est certifié CEE. Nous nous adressons à tous les foyers français, car leur facture d’électricité est de 1.000 euros par an en moyenne.

Quelle est la différence avec le compteur intelligent Linky ?

Notre solution est tout à fait différente de Linky ! Ecojoko fournit une précision en temps réel alors qu’avec Linky, il y a au moins 30 minutes de décalage. Linky propose une facture d’énergie plus détaillée, alors qu’Ecojoko intègre l’utilisateur dans la démarche de réduction de la consommation d’énergie. Par ailleurs, Ecojoko a pour but de rendre visible et compréhensible la consommation énergétique du foyer : sur le compteur Linky, les données de consommation sont affichées en kVA, et non en euros ou en kWh. Parmi nos 1.000 à 1.500 clients actuels, beaucoup sont équipés du compteur Linky et trouvent notre solution plus concrète. En réalité, les deux sont complémentaires.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Nous aimerions atteindre 10.000 utilisateurs d’ici fin 2020 ! Nous avons lancé Ecojoko via une campagne de financement participatif et avons eu nos premiers clients dès fin 2018. Nous sommes en train de les démarcher afin d’avoir un premier retour d’expérience et d’affiner l’algorithme pour l’adapter aux besoins des clients.

En mars 2020, nous rendrons accessible la répartition des différents postes de consommation, afin que les foyers identifient les appareils qui consomment le plus, ou analysent plus en profondeur leurs habitudes de consommation. Nous souhaitons également mettre en place un bilan bi-annuel, afin que les consommateurs fassent le point sur les économies d’énergie réalisées. Enfin, nous développons des partenariats, avec Natures & Découvertes par exemple, où il sera possible de se procurer notre assistant dès mars prochain.
Camille Dohet, responsable marketing d'Ecojoko / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
D2Grids : Paris-Saclay expérimente les synergies entre réseaux électriques et réseaux de chaleur et de froid
D2Grids : Paris-Saclay expérimente les synergies entre réseaux électriques et réseaux de chaleur et de froid
Après une première phase du projet D2Grids principalement centrée sur les dimensions chaleur et froid de ces boucles énergétiques locales, le consortium travaillera désormais sur les synergies entre réseaux électriques et réseaux de chaleur et de froid. Plus de détails sur cette expérimentation effectuée à Paris-Saclay.
Le groupe ERG s'empare d'Omniwatt
Le groupe ERG s'empare d'Omniwatt
Le groupe énergétique italien ERG fait officiellement son entrée sur le marché photovoltaïque avec l’acquisition d’Omniwatt. Le groupe dispose ainsi d’un portefeuille de 80 MWc en France, dont 22 MWc dans le photovoltaïque, portant sa capacité globale installée (solaire et éolien) à près de 500 MW.
John Cockerill lance un appel à projets destiné aux PME de l’hydrogène vert
John Cockerill lance un appel à projets destiné aux PME de l’hydrogène vert
Le groupe franco-belge John Cockerill, spécialiste des dispositifs de production et de stockage d’énergies vertes, et les partenaires de son fonds d'investissement Industrya annoncent le lancement du deuxième appel à projets réservé aux jeunes startups.
Nawa Technologies produira des « électrodes révolutionnaires » pour le stockage de l'électricité
Nawa Technologies produira des « électrodes révolutionnaires » pour le stockage de l'électricité
Nawa Technologies, spécialiste des systèmes de stockage d’énergie de nouvelle génération, a franchi une étape décisive avec la fabrication d’électrodes à base de nanotubes de carbone alignés verticalement (VACNT) pour le stockage d'électricité, dans son usine d’Aix-en-Provence.
Une cartographie inédite pour explorer les réseaux de transport et de distribution d'énergie sur son territoire
Une cartographie inédite pour explorer les réseaux de transport et de distribution d'énergie sur son territoire
L’Agence ORE propose la première carte de France interactive qui indique aux utilisateurs l’emplacement sur le territoire national des réseaux de distribution et de transport d’électricité et gaz.
La 14e édition du salon Produrable sera sous le signe de la régénération
La 14e édition du salon Produrable sera sous le signe de la régénération
Le salon professionnel des acteurs et des solutions de l’économie durable « Produrable », se tiendra du 15 au 17 septembre 2021 au Palais des Congrès de Paris. Cette édition mettra le thème de la « régénération » au centre des échanges.
Corsica Sole déploie deux nouvelles centrales de stockage d’électricité
Corsica Sole déploie deux nouvelles centrales de stockage d’électricité
Corsica Sole, acteur du photovoltaïque et leader du stockage de l’électricité, a achevé la construction de deux centrales de stockage d’électricité situées en Corse et sur l’île de la Réunion. Elles permettront de stocker et déstocker 3,5 GWh par an d’énergie électrique sur les réseaux insulaires corse et réunionnais.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.