EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ ÉNERGIE

Rendre les énergies renouvelables désirables

Par la rédaction. Publié le 12 septembre 2023.
Rendre les énergies renouvelables désirables
Crédits : Pixabay.
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Des étudiants en design ont travaillé avec l’Agence de la transition écologique (Ademe) dans le but de « faire émerger des solutions concrètes visant à favoriser la désirabilité des énergies renouvelables ».

Favoriser l’attrait des énergies renouvelables. Tel est l’objectif du partenariat noué ce printemps entre l’Agence de la transition écologique (Ademe) et l’école de condé Nice, l’un des principaux établissements supérieurs privés d’enseignement du design, de l’image, de l’artisanat et du patrimoine en France. Plus exactement, « cette collaboration inédite entre les ingénieurs de l’Ademe et les étudiants en Mastères design du campus niçois de l’école [avait] pour but de faire émerger des solutions visant à favoriser la désirabilité des énergies renouvelables, et plus particulièrement de l’éolien et du photovoltaïque, auprès du grand public », indiquent les deux structures partenaires.

Les étudiants ont ainsi été invités à travailler durant trois mois autour des énergies renouvelables (EnR) dans le but de proposer des solutions concrètes en matière de campagnes de communication, de sensibilisation mais aussi de supports tels que des jeux de plateforme ou sur smartphone favorisant l’immersion et l’engagement des utilisateurs. Dans un premier temps, les étudiants ont mené une étude conjointe des énergies et des publics, afin de définir une ligne éditoriale. Dans un second temps, ils ont défini des « persona », des personnes fictives représentant le portrait-type des publics visés par l’Ademe.

« Le partenariat portait sur des technologies très matures, l’éolien et le photovoltaïque, car nous nous rendons compte qu’il y a un gros enjeu en termes social et sociétal, avec sur le terrain des oppositions dogmatiques auxquelles on ne sait toujours pas répondre avec nos messages d’ingénieurs », avance Amandine Volard, ingénieure éolien et énergies marines pour l’Ademe, avant d’ajouter : « L’objectif de ce partenariat était de s’ouvrir à d’autres expertises. Nous souhaitions prendre du recul et passer par un autre regard, celui de designers mais aussi d’étudiants. »

« Notre travail de designer a permis de dégager de nouveaux points de vue concernant les réticences que peuvent avoir certains publics autour de l’éolien, notamment dues parfois à un langage scientifique pointu, parfois éloigné de celui attendu par le grand public », illustre Lola Jalabert, étudiante à l’école de condé. Le partenariat entre l’école niçoise et l’Ademe tend à illustrer l’engagement de l’établissement pour la transition écologique et son objectif de former des designers engagés. Il est également « un exemple concret de la manière dont le design peut apporter une réponse aux enjeux environnementaux actuels », concluent les deux partenaires.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
28 février 2024
Rénovation énergétique : Bosch et Effy s'associent pour accompagner les professionnels du bâtiment Bosch, fabricant de solutions de confort thermique, et Effy, spécialiste de la rénovation énergétique chez les particuliers, unissent leur expertise pour faciliter les travaux de rénovation énergétique.
Rénovation énergétique : Bosch et Effy s'associent pour accompagner les professionnels du bâtiment
22 novembre 2023
EDF investit 35 millions d’euros dans une usine hydroélectrique du Sud-Ouest Dans le cadre des programmations pluriannuelles de l’énergie (PPE), la centrale hydroélectrique de Montahut (34) va bénéficier d’un programme de surpuissance. Une première en France.
EDF investit 35 millions d’euros dans une usine hydroélectrique du Sud-Ouest
6 décembre 2023
Hydroelectricité : des petites infrastructures sous le seuil des autorisations Les installations de production hydroélectrique de moins de 3 MW risquent d’être fort impactées par la législation qui limite de façon drastique les autorisations. Une incompréhension totale pour le Syndicat des énergies renouvelables (SER), l’Association des élus de montagne (Anem) et France HydroElectricité. Les trois partenaires ont uni leur force pour résister à cet impératif qu’ils jugent peu fondé et risque d’être un frein au développement des EnR.
Hydroelectricité : des petites infrastructures sous le seuil des autorisations
Tous les articles ÉNERGIE
L'agrivoltaïsme à l'épreuve du terrain
VIDÉO
L'agrivoltaïsme à l'épreuve du terrain
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur / Ingénieure agronome
- Pilote OPC F/H
- RESPONSABLE POLE ASSURANCE QUALITE F/H
- Chargé de projets gestion des déchets H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola