Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Mobilité > Des bus BioGNV et à hydrogène circuleront dans Lorient Agglomération
MOBILITÉ

Des bus BioGNV et à hydrogène circuleront dans Lorient Agglomération

PUBLIÉ LE 27 SEPTEMBRE 2022
A.A
Archiver cet article
Des bus BioGNV et à hydrogène circuleront dans Lorient Agglomération
Les dix premiers bus BioGNV sont en service sur le réseau depuis le 19 septembre.Crédit : Lorient Agglomération
Fidèle à son engagement pour une mobilité décarbonée sur son territoire d’ici 2030, Lorient Agglomération annonce la mise en service de 10 bus BioGNV sur le réseau. Les bus électriques à hydrogène seront sur les routes à partir de 2023.

Lorient Agglomération (Bretagne) ambitionne de réduire de 78 % ses émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports. Afin d’atteindre ses objectifs, la collectivité remplacera progressivement sa flotte de bus diesel par une flotte de des bus de bus décarbonés nouvelle génération au BioGNV et électriques à hydrogène d’ici 2031.

Le choix d’un mix BioGNV Hydrogène vert optimisé a été acté pour un avitaillement à terme de 80 % de gaz naturel pour véhicules (GNV) et 20 % d’hydrogène renouvelable. Un choix qui fait de Lorient Agglomération un territoire précurseur en développant à la fois un écosystème
local du « BioGNV » (production, distribution et consommation) et une filière locale d’énergie hydrogène renouvelable.

Une station de distribution d’hydrogène

Depuis le 19 septembre, les six premiers bus BioGNV sont en service sur le réseau. Il s’agit de huit bus articulés d’une longueur de 18 mètres et de deux bus de 12 mètres pour un montant qui s’élève à près de 5 000.000 euros (370.000 euros pour un bus standard et 465.000 euros pour un bus articulé).

Qui dit transition, dit réaménagement du site pour accueillir, recharger en énergie et maintenir cette nouvelle flotte de bus décarbonés. En effet, des travaux ont été lancé sur le site de Lorient depuis le mois de mai et débuteront le 03 octobre sur celui de Quéven. « Ces travaux visent à mettre en conformité les ateliers pour l’accueil spécifique des bus BioGNV et électriques à hydrogène ainsi que la construction d’une station de distribution GNV », peut-on lire dans un communiqué. La station de distribution d’hydrogène sera uniquement aménagée sur le dépôt de Lorient avec un coût prévisionnel global estimé à 9 500.000 euros.

Bateau électrique à hydrogène

En parallèle, Lorient Agglomération a lancé l’acquisition d’un bateau à passagers électrique à hydrogène à échéance de 2025. Le coût global de l’opération (hors travaux à terre et maintenance annuelle) est évalué à 7 000.000 euros.

La collectivité mène également des études pour acquérir un navire électrique, permettant d’effectuer la liaison entre Gâvres et Port-Louis. Celui-ci complétera dès 2024 la flotte de navires de Lorient Agglomération composée de quatre navires.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
2 milliards d’euros pour des transports durables dans les Hauts-de-France
2 milliards d’euros pour des transports durables dans les Hauts-de-France
A Bordeaux, le carburant aérien durable prend son envol
A Bordeaux, le carburant aérien durable prend son envol
L'Auvergne-Rhône-Alpes dévoile sa flotte de cars hydrogène, une première en Europe
L'Auvergne-Rhône-Alpes dévoile sa flotte de cars hydrogène, une première en Europe
Climate Impulse, un projet de tour du monde en avion hydrogène
Climate Impulse, un projet de tour du monde en avion hydrogène
Tous les articles Mobilité
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS