Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Les éco-industries peuvent influer sur 30 % des émissions mondiales de CO2, selon Veolia

Partager :
Les éco-industries peuvent influer sur 30 % des émissions mondiales de CO2, selon Veolia
Par Laurence Madoui, le 11 février 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
« La décarbonation de l’économie est encore possible dans les délais requis par l’horloge climatique », affirme le P-DG de Veolia. Antoine Frérot met l’accent sur les solutions disponibles, dont le déploiement se passe du processus onusien et ne bouleverse pas les modes de vie. Celles-ci sont à même d’assurer 30 % de la baisse des émissions de gaz à effet de serre à réaliser d’ici 2050 pour fiabiliser l’objectif de maintien du réchauffement à 2°C en 2100, défend l’éco-industriel.

Douze Gigatonnes (Gt) en 2050 : c’est le potentiel d’évitement d’émissions de gaz à effet de serre accessible grâce à une gestion efficace de l’énergie et des déchets, identifié par le cabinet Roland Berger pour Veolia. Soit 30 % des 27 Gt qu’il faudrait ne pas émettre pour diviser par deux les rejets d’ici le milieu du siècle (partant de 53 Gt en 2016), condition d’un réchauffement global contenu à 2°C en 2100.

Sobriété

L’efficacité énergétique dans l’industrie recèle le plus gros potentiel (2,8 Gt en 2050), à partir de technologies matures et généralisables à court terme. « La facture énergétique peut baisser de 10 à 15 %, voire de 20 à 25 % en cas de cogénération, plus encore si le process lui-même est optimisé, selon Antoine Frérot. Sur les sites à consommation d’énergie primaire réduite, on peut tendre vers la neutralité carbone en verdissant la part d’énergie non économisée », poursuit le P-DG de Veolia. En Europe, seul 1 % de la chaleur fatale des usines et des villes est récupéré. Deuxième gisement d’économies de CO2 : l’efficacité énergétique dans les bâtiments (2 Gt en 2050). « 75 % des bâtiments de l’Union européenne sont inefficaces au plan énergétique », note Antoine Frérot.

Avec un gain potentiel de 700 Mt en 2050, le recyclage du plastique ouvre des perspectives bien plus modestes. Cela équivaut toutefois aux émissions actuelles de l’Australie, compare le patron de Veolia. « Par rapport à la matière vierge, une tonne de plastique économise 830 litres de pétrole. Et une bouteille fabriquée en plastique recyclé émet 70 % moins de CO2. A l’échelle mondiale, seuls 7 à 8 % des plastiques sont recyclés. L’Europe est à 25 %. Porter ce taux à 60 % en 2025 créerait 80.000 emplois directs et 125.000 indirects. »

Vitrine

Le « Press Day » organisé le 7 février dernier est aussi la vitrine des réalisations du groupe. La joint-venture créée en 2018 avec ArcelorMittal (Fos-sur-Mer) en fera, après 200 millions d’euros d’investissements, « l’un des sites sidérurgiques les plus performants énergétiquement d’ici trois ans ». Le partenariat noué en 2007 avec Renault a érigé Tanger (Maroc) au rang de « première usine automobile au monde neutre en carbone », grâce aux chaudières biomasse valorisant résidus d’olive et palettes de bois. Veolia cite encore la collaboration avec Danone qu’il alimentera en PET recyclé pour la marque locale Aqua, à partir de l’usine en construction en Indonésie (25.000 t/an, mise en service en 2020).

En avril, l’assemblée générale de Veolia examinera sa « raison d’être », comme le projet de loi pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte) en ouvre la possibilité. A partir de cette « boussole » seront appréciées « nos performances économiques et financières, environnementales, sociales et sociétales. Chaque objectif reflétera le même niveau de priorité, au sein d’une entreprise que l’on souhaite plurielle », énonce Antoine Frérot. Le Sénat vient de supprimer le volet « responsabilité sociétale des entreprises » du texte, qui reviendra devant l’Assemblée en deuxième lecture.
Crédit : Christophe Majani / Véolia / Nestlé
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
En partenariat avec
À lire également
Climat : des températures record à la surface des terres et des océans en 2018
Climat : des températures record à la surface des terres et des océans en 2018
L’Organisation météorologique mondiale a publié, ce jeudi 28 mars, une note sur sa déclaration sur l’état du climat en 2018 : elle souligne une hausse record du niveau de la mer ainsi que des températures exceptionnellement élevées à la surface des terres et des océans.
Brune Poirson est élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement
Brune Poirson est élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement
Mercredi 20 mars, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a été élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement pour un mandat de deux ans.
La quatrième édition de la Fabrique Aviva sera dotée d'un million d'euros
L'assureur Aviva a annoncé que son concours la Fabrique Aviva, sera doté d'un million d'euros pour sa quatrième édition.
[Dossier] Camif : mission renaissance
[Dossier] Camif : mission renaissance
Après avoir failli disparaître, la Camif est redevenue rentable, avec un chiffre d’affaires repassé au-dessus des 40 millions d’euros.
[Dossier] InVivo creuse le sillon de la coopérative à mission
[Dossier] InVivo creuse le sillon de la coopérative à mission
C’est un cheminement engagé dès 2014, soit bien avant la loi Pacte, qui doit conduire InVivo, la première coopérative agricole française, à transformer ses différentes filiales opérationnelles en sociétés à mission.
Karima Delli : « Il faut renouer avec le principe pollueur payeur »
Karima Delli : « Il faut renouer avec le principe pollueur payeur »
« Gilets jaunes », dérèglement climatique, mobilité de demain, grands projets d’infrastructures, transports publics… Alors que l’agenda politique de l’année 2019 est marqué par les élections européennes, Environnement Magazine a rencontré Karima Delli, eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts et présidente de la Commission des transports du Parlement européen, pour évoquer avec elle ce que serait une politique européenne vertueuse en matière de mobilité durable.
Bruno Léchevin remplace Pierre Larrouturou à la tête de « Agir pour le climat »
Bruno Léchevin remplace Pierre Larrouturou à la tête de « Agir pour le climat »
L’ancien président de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), Bruno Léchevin, devient ce lundi 1er avril, délégué général de l’association « Agir pour le climat ».
Tous les articles POLITIQUES
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Construmat
14 Mai 2019
Construmat
TAP 2019
15 Mai 2019
TAP 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
16 Mai 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE)S MAINTENANCE GAZ (H/F) Laval
- Chef d'exploitation H/F
- Valoriste
- Chef de projet automobile F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.