Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Engagement climatique au sein du CAC40 : des appréciations contradictoires

Partager :
Engagement climatique au sein du CAC40 : des appréciations contradictoires
Par Laurence Madoui, le 26 septembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Des « progrès évidents » selon EcoAct. Un « bilan peu reluisant » pour l’Observatoire des multinationales. Les mêmes documents publiés par les entreprises du CAC 40 suscitent deux lectures diamétralement opposées.

« Pas besoin d’aller en Pologne pour traiter la question climatique : il y a des marges d’amélioration en France », ironise la directrice du département technique d’EcoAct, Adrianna De Toni, en présentant le rapport 2019 sur « la performance en matière de reporting climat » des entreprises du CAC401.

La neutralité carbone ignorée par 42 % des entreprises

Seules Atos et BNP-Paribas (5 % des 40 valeurs de l’indice français) atteignent la neutralité carbone contre 8 % des 100 valeurs de l’indice britannique FTSE, selon le document publié le 25 septembre par la société de conseil en stratégie climatique. Au total, dix entreprises du CAC (25 %) sont dotées d’une stratégie de neutralité carbone à horizon 2050 (15 pour le FTSE et 14 parmi les 35 valeurs de l’IBEX espagnol soit 40 %). « Une perspective trop lointaine, qui n’intègre pas l’urgence climatique », juge Armand Doré, directeur général du cabinet. 42 % ne font aucune mention de cet objectif.

Autre axe de progrès : le recours aux énergies renouvelables (ENR). Le CAC 40 est le seul des quatre indices étudiés à ne compter aucune entreprise s’approvisionnant exclusivement en ENR (contre 10 % des 30 valeurs du Dow Jones). Un petit quart (22,5 %) vise le 100 % ENR en 2050. « On sait que ce n’est pas assez », note Adrianna De Toni.

Des scores variant d’un facteur 3

Reste que le CAC 40 ressort, pour la troisième année consécutive, en tête des indices boursiers, avec une moyenne de 61 % de conformité à la soixantaine de critères étudiés. Il pointe au premier rang pour les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (83 % des entreprises s’en sont fixé), en particulier ceux conformes aux recommandations scientifiques (Science-Based Targets (SBT), 36 % soit deux fois plus qu’en 2018). Les deux-tiers (67 %) des entreprises engagées sur une trajectoire SBT sont en passe d’atteindre leur objectif.

Si les résultats des cinq entreprises de tête sont très proches, ils varient globalement de 86,2 % (Danone) à 26 %.

Et des analyses discordantes

Ce tableau globalement flatteur contraste avec celui de l’Observatoire des multinationales, récemment publié par le média en ligne Basta : de 2016 à 2018, seules 13 entreprises du CAC 40 ont réduit leurs émissions et Danone, n°1 selon EcoAct (et n° 2 mondial, à un point d’Unilever) les a augmentées de 20 %. L’Observatoire pointe une hausse des rejets carbonés de 60 % chez PSA, classé au 9è rang (avec une note de 75 %) par EcoAct. Quant au n°2 du palmarès du cabinet, BNP Paribas (score de 84,9 %), l’Observatoire le qualifie de « l’un des principaux pourvoyeurs de fonds aux énergies sales ». EcoAct place au sixième rang Engie (75,7 %), dont l’Observatoire estime que la cession d’actifs dans le charbon depuis 2015 en a réduit la part dans le mix de l’entreprise (de 15 % à 4 %) mais pas les émissions, les centrales ayant juste changé de propriétaire.

L’association Notre affaire à tous publiera, en octobre, son propre benchmark des performances climatiques des entreprises du CAC 40.




1 : réalisé à partir des documents publics des entreprises (rapport intégré, rapport développement durable, site internet), évalués au regard de 61 critères dans quatre champs : mesure et rapports ; stratégie et gouvernance ; objectifs et réduction ; engagement et innovation.
DR
Retrouvez toute l'information "politiques" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La consigne en Norvège : un modèle durable

Dans ce nouveau numéro d'Environnement TV, Eva Gomez vous fait découvrir le dispositif de consigne en Norvège.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Laurence Le Coq devient directrice de la recherche et de l'innovation d'IMT Atlantique
Laurence Le Coq devient directrice de la recherche et de l'innovation d'IMT Atlantique
Laurence Le Coq vient d'être nommée directrice de la recherche et de l'innovation d'IMT Atlantique.
Brice Lalonde : « La politique environnementale du gouvernement est très peu lisible »
Brice Lalonde : « La politique environnementale du gouvernement est très peu lisible »
Secrétaire d’État puis ministre de l'Environnement de 1988 à 1992, Brice Lalonde est aujourd'hui le président de l'association Équilibre des énergies, dont le but est de « promouvoir des mesures concrètes » pour « une transition énergétique durable et profitable à tous ». Politique environnementale et énergétique du gouvernement, « Green Deal » européen, responsabilité élargie du producteur (REP) et éco-organismes, etc. Tour d'horizon.
François Moutot rejoint l'association Équilibre des Energies
François Moutot rejoint l'association Équilibre des Energies
L'actuel maire de Thoiry (Yvelines) est nommé Délégué aux affaires territoriales de l'association Équilibre des Énergies.
Derrière la Convention citoyenne, la déconstruction de la démocratie environnementale
Derrière la Convention citoyenne, la déconstruction de la démocratie environnementale
La Convention citoyenne pour le climat ne masque pas le démantèlement des mécanismes de démocratie environnementale : réduction du champ de l’évaluation environnementale, raréfaction des enquêtes publiques impliquant un commissaire-enquêteur – ce qui épargne la radiation de l’auteur d’un avis défavorable –, accès au juge restreint pour les associations, menaces sur la pérennité de la Commission nationale du débat public et des conseils de développement ... Pourtant, les propositions abondent pour consolider les outils de la participation et restaurer la confiance envers les porteurs de projet.
L'Ademe cherche thésards
L'Ademe cherche thésards
Le 9 janvier dernier, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a lancé un appel à candidatures « Thèses 2020 ».
La Commission européenne présente son Green Deal
La Commission européenne présente son Green Deal
La Commission européenne a présenté ce mercredi 11 décembre le pacte vert pour l'Europe.
[Tribune] L’Investissement socialement responsable : réactions en chaîne
[Tribune] L’Investissement socialement responsable : réactions en chaîne
Cette semaine, Sonia Fasolo, gérante de l'équipe ISR à la Finance de l'Echiquier, revient sur les liens entre climat et inégalités sociales. "L’OCDE estime que 30% des emplois dans le gaz, le charbon et la production d’électricité de source fossile sont à risque, d’ici 2030, en cas de politiques climatiques ambitieuses", rappelle-t-elle.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
Conférence ADN Environnemental
23 Janvier 2020
Conférence ADN Environnemental
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
+ d'événements
Emploi
- Agent d'exploitation station eau potable / Electromécanicien H/Fçç
- Ingénieur Projet H/F
- Animateur / Animatrice en Hygiène Sécurité Environnement -HSE-
- Projeteur méthodes F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.