Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Footwear, le grand défi de l’écoresponsabilité

[Tribune] Footwear, le grand défi de l’écoresponsabilité
Jean Patrice Gros, directeur business développement à Lectra. 
Par Jean Patrice Gros, directeur business développement à Lectra, le 2 décembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’écosystème footwear doit composer avec deux nouveaux marqueurs très forts : les modes de production et l’écoresponsabilité. Quel virage technologique l’industrie de la chaussure doit-elle amorcer afin d’atteindre les objectifs sociétaux et environnementaux attendus par les marques et les consommateurs ?

L’industrie de la chaussure de sport, principalement dominée par deux acteurs majeurs que sont Nike et Adidas, fait face à de nouveaux challenges particulièrement accentués par les effets de la pandémie. Avec 87 % de la production mondiale de chaussures située en Asie,
alors que les lieux de consommation le sont en Europe ou aux États-Unis, le footwear doit revoir ses modes de production et s’engager dans une véritable démarche d’écoresponsabilité.

Rapprochement des sites de production et de consommation : une tendance qui s’affirme

Au cours des dernières décennies, les lieux de production n’ont cessé de se déplacer. Alors qu’il y a une quarantaine d’années les usines étaient installées en Europe, elles ont ensuite migré vers les pays de l’Est avant de se délocaliser en Asie.

Si des tentatives pré-covid avaient déjà été observées afin de rapprocher les sites de production des sites de consommation, aucune véritable mutation n’avait concrètement vu le jour. Il aura fallu la pandémie, et que les usines des principaux pays producteurs comme le Vietnam ou l’Indonésie soient complètement bloquées, pour que le business model soit remis en question.

Il s’agit désormais d’adapter la production à la demande réelle, et pour cela la stratégie consiste à s’assurer de toute la réactivité et l’agilité nécessaires via le rapprochement des points de vente et des lieux de fabrication. Les processus de fabrication gagnent ainsi en agilité et flexibilité, les surstocks sont limités alors que les marges sont préservées et les délais de mise sur le marché sont réduits.

Le digital bouleverse la demande des consommateurs

La révolution digitale a bouleversé le comportement et les pratiques des consommateurs, impactant les modes de production. En parallèle, la notion de saisonnalité - qui propose de très grandes quantités de modèles- cède peu à peu la place à une plus grande variété de
modèles proposés en toutes petites séries.

Tous ces changements notables dans les habitudes des consommateurs poussent les fabricants à revoir leurs outils de fabrication et leurs modes de production afin de répondre à ces nouvelles demandes.

Le challenge de l’écoresponsabilité

De sa fabrication à son élimination en passant par sa commercialisation, les sneakers affichent une emprunte carbone colossale et obligent les industriels de la chaussure à s’engager dans une démarche moins polluante. Tandis que la tendance au rapprochement entre les sites de fabrication et les sites de consommation s’affirme de plus en plus et marque un premier pas vers l’écoresponsabilité, la marque Nike se dote quant à elle d’un code de conduite imposant à ses sous-traitants des règles environnementales, éthiques et sociétales. D’autres lui emboitent déjà le pas.

Ces évolutions des codes sociétaux, des conditions de travail, d’éco responsabilité que l’on observe aujourd’hui sont favorisées par le déploiement des technologies intelligentes. Le virage vers l’industrie 4.0. est amorcé.

Les technologies intelligentes au service de la durabilité et de l’innovation

Désormais, le footwear peut compter sur les nouvelles technologies pour concrétiser ses ambitions d’écoresponsabilité, de réactivité et d’innovation. C’est toute une nouvelle génération d’outils technologiques qui est aujourd’hui capable d’accompagner les marques dans leur politique de nearshoring avec la création d’usines 4.0.

L’automatisation des processus, qui intègre la robotique et des appareils connectés, permet d’optimiser la production, de s’affranchir d’un nombre considérable d’opérations manuelles nécessaires à la fabrication d’une paire de sneakers, et de gagner ainsi en réactivité et en agilité.

Aujourd’hui, si la technologie amène l’agilité, elle participe également à favoriser la responsabilité sociétale des entreprises. Dans les usines intelligentes, on assiste à une amélioration concrète des conditions de travail sur les chaînes de production. La technologie, conforme aux réglementations de sécurité les plus strictes, garantit la sécurité
des opérateurs mais également leur confort en diminuant leur exposition au bruit ou à certains produits toxiques ou en les soulageant de la pénibilité de certaines tâches répétitives.

…et de réduction des déchets

Mais le concept de l’usine 4.0 ne repose pas uniquement sur l’automatisation des processus, il intègre également les objectifs des marques en matière de gestion et de réduction des déchets. Les technologies intelligentes, qui développent notamment des outils de découpe de pointe permettant des économies de matière et une durée de vie des consommables prolongée. Enfin, ces outils leur permettent enfin de de réduire leur consommation énergétique.

Un enjeu crucial quand on sait que les marques, Nike en tête, axent leur communication sur une réduction drastique du gaspillage. Et parce que l’usine 4.0 est une usine économe en énergie et en matières premières, les fabricants disposent également de technologies nouvelle génération capables de réduire leur consommation énergétique ou encore d’outils
intelligents conçus pour prolonger la durée de vie des consommables, et cela tout en se conformant aux normes de sécurité internationales vont devenir de plus en plus exigeantes et contraignantes.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
N° 1795
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
Décret n° 2022-748 du 29 avril 2022 relatif à l'information du consommateur sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits générateurs de déchets Lire
Décret n° 2022-661 du 25 avril 2022 relatif à la mise en place d'une aide sous forme de subvention à destination des entreprises à l'aval des exploitations agricoles touchées par les épisodes de gel survenus du 4 au 14 avril 2021 Lire
Décret n° 2022-642 du 25 avril 2022 modifiant le décret n° 93-1442 du 27 décembre 1993 approuvant les statuts de la Société anonyme de gestion de stocks de sécurité et précisant ses relations avec l'Etat Lire
Décret n° 2022-641 du 25 avril 2022 relatif à la prise en compte du risque de déforestation importée dans les achats de l'Etat Lire
Décret n° 2022-640 du 25 avril 2022 relatif au dispositif de certificats de production de biogaz Lire
Décret n° 2022-616 du 22 avril 2022 relatif à la procédure de déclaration sur une plateforme numérique par les importateurs, distributeurs ou autres metteurs sur le marché des biens et services soumis à certaines obligations d'affichage environnemental dont les dépenses publicitaires nettes annuelles sont supérieures ou égales à 100 000 euros Lire
À lire également
Stéphanie Lumbers prend en charge la direction du Développement durable de la FEBEA 
Stéphanie Lumbers prend en charge la direction du Développement durable de la FEBEA 
L’arrivée de Stéphanie Lumbers à la tête de la direction du Développement Durable renforcera l'expertise de la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA) en matière de transition écologique.
[Tribune] « Urgence climatique : c’est ici et maintenant »
[Tribune] « Urgence climatique : c’est ici et maintenant »
Alors que le GIEC a récemment, et une fois de plus, rendu un rapport alarmant sur la situation climatique et l’urgence d’agir et de s’adapter, force est de constater un étonnant manque de réaction politique que la situation ukrainienne n’explique pas seule. Pierre Verzat, président de Syntec-Ingénierie, revient sur les enjeux soulevés par le rapport du GIEC et sur le manque de réactions politiques suscitées.
Tribune | « La régénération des sols : une solution face à la crise agricole ? »
Tribune | « La régénération des sols : une solution face à la crise agricole ? »
La guerre a resurgi aux portes de l’Europe. Ses conséquences économiques imposent d’énormes défis à toute la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Face à la flambée du prix des matières premières agricoles, on assiste à des prises de position antagonistes entre adeptes du « produire plus » et défenseurs de l’agroécologie. Bastien Sachet, directeur général de la fondation Earthworm, estime que le « productivisme et agroécologie […] se nourrissent l’un et l’autre ».
[Tribune] « La fonte de l’Arctique doit stimuler les investissements dans la durabilité en France »
[Tribune] « La fonte de l’Arctique doit stimuler les investissements dans la durabilité en France »
Pendant des millénaires, les anciens glaciers de l'Arctique s’érigeaient fièrement, mais leurs jours sont désormais comptés. À l'occasion de la journée de la Terre, Olafur Ragnar Grimsson, ancien président de l'Islande et président du jury du Prix Zayed pour la durabilité, évoque la fonte des glaciers en Arctique, les récentes observations du GIEC et l'insuffisance de l'investissement et des politiques menées en France en matière de transition énergétique. 
L'institut TTI.5 place la recherche scientifique au cœur de la transition écologique
L'institut TTI.5 place la recherche scientifique au cœur de la transition écologique
L'école d’ingénieurs Mines Paris – PSL lance The Transition Institute 1.5 (TTI.5). Cet institut entend mener des projets de recherche et de collaboration internationale pour relever le défi climatique.
[Tribune] « Présidentielle et écologie : les entreprises engagées se joignent aux scientifiques pour tirer la sonnette d’alarme »
[Tribune] « Présidentielle et écologie : les entreprises engagées se joignent aux scientifiques pour tirer la sonnette d’alarme »
La campagne électorale de l’entre-deux arrive à son terme. L’environnement reste le grand absent et ce en dépit de l’aggravation des problèmes climatiques : réchauffement climatique, flambée des prix, impact de la guerre en Ukraine etc. A l'aube du second tour, une trentaine d’entreprises et associations appellent les candidats à remettre l’environnement au cœur du débat.
[Tribune] « Et si l’environnement devenait la filière professionnelle phare de demain ? »
[Tribune] « Et si l’environnement devenait la filière professionnelle phare de demain ? »
Chef de projet bâtiment durable, Chief Impact officer ou encore ingénieur efficacité énergétique… De nouvelles professions sont nées au cours de ces dernières années pour accompagner la transition écologique. Pourtant, la jeunesse n’est pas toujours suffisamment formée ou même orientée vers ces métiers d’avenir. Armand de Coussergues, président de l’Institut Supérieur de l’Environnement, évoque quelques pistes pour améliorer la formation d’une jeunesse toujours plus désireuse de se tourner vers les métiers de l’environnement.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Agent d'exploitation maintenance station locale (sar 100)
- Technicien Réparation de fuites H/F
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Ingénieur Qualité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.