Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Etude : réduire la pollution de l’air en Europe permettrait d’économiser 183 milliards d’euros

Etude : réduire la pollution de l’air en Europe permettrait d’économiser 183 milliards d’euros
Par E.G, le 12 octobre 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le 9 octobre dernier, InnoEnergy et Deloitte ont publié leur rapport « Clean air challenge », identifiant des solutions pour lutter contre la crise économique et sanitaire.

« Les citoyens européens pourraient économiser 183 milliards d’euros au cours des sept prochaines années grâce à des technologies innovantes de lutte contre la pollution atmosphérique », révèle le rapport « Clean air challenge » publié par InnoEnergy et Deloitte. Ce rapport analyse la qualité de l’air en Europe et propose des « solutions concrètes et innovantes dans les domaines du chauffage et des transports visant à protéger les citoyens de la pollution et à réduire son impact sur leur santé ».

Ce rapport souligne que les jeunes sont les plus touchés par la pollution, quelle que soit la région européenne dans laquelle ils vivent. Chez les enfants de moins de cinq ans, « une hausse de 100 PM (particules en suspension) entraîne ainsi une réduction de l’espérance de vie moyenne de 2 à 3 ans », peut-on lire. Irena Pichola, associée et responsable du consulting sur la durabilité en Europe centrale chez Deloitte souligne qu’il « ne faut pas oublier que l’impact de la mauvaise qualité de l’air diffère d’une population à une autre ». Elle explique qu’« il y a, par exemple, d’importantes variations régionales dans les causes et les effets du smog. Dans les pays d’Europe occidentale, il est essentiellement lié aux transports, tandis que le chauffage est la principale cause de pollution en Europe de l’Est ». Les solutions exposées concernent en majorité le développement des transports propres et des carburants sans émissions.

« La Commission européenne estimait récemment qu’un décès prématuré sur dix dans le monde pouvait être lié au "smog" et qu’il coûterait à l’UE pas moins de 475 milliards d’euros entre 2018 et 2025, soit 2,9 % de son PIB annuel moyen », rappelle InnoEnergy.
Wikimedia Commons / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La réduction des émissions de méthane et la sécurité alimentaire, profondément liées
La réduction des émissions de méthane et la sécurité alimentaire, profondément liées
Une nouvelle étude théorise les conséquences des différentes approches de réduction des émissions du méthane sur la production alimentaire à l’horizon 2050. Ce travail comparatif révèle que la France ne pourrait pas pleinement subvenir à ses besoins alimentaires tout en respectant les plans de neutralité climatique.
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports a présenté son programme de reboisement réalisé en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF) et le département du Rhône. Celui-ci est destiné à absorber les émissions résiduelles des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Lyon-Bron.
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Du caniveau au fleuve, et du fleuve à la mer, nos déchets urbains finissent bien souvent dans l'océan.
Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
Atmo France qui fédère les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), et l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) ont mis en place un suivi annuel de 75 pesticides dans l'air extérieur en métropole et en outre-mer. Les premières données seront accessibles en été 2022.
Le gouvernement déploie 75 millions d'euros pour les solutions de gestion des déchets radioactifs
Le gouvernement déploie 75 millions d'euros pour les solutions de gestion des déchets radioactifs
Le ministère de la Transition écologique, le ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance et le Secrétariat général pour l’investissement, ont lancé un appel à projets pour l’innovation dans la gestion des déchets radioactifs. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 1er mars 2022.
Pollueur-payeur : les contribuables paient les frais, alerte la Cour des comptes européenne
Pollueur-payeur : les contribuables paient les frais, alerte la Cour des comptes européenne
La Cour des comptes européenne indique dans un nouveau rapport que le principe du pollueur-payeur n'est pas totalement respecté au sein de l'Union européenne. Son application varie d'un secteur et d'un État membre à l'autre. Conséquence : ce sont les contribuables qui financent des actions de dépollution.
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
La fédération des associations de surveillance de la qualité de l'air, Atmo France, a mis en place une carte interactive en ligne qui permet de visualiser l’indice de la qualité de l’air dans chaque commune française.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.