EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLLUTIONS

Pollution de l'air dans le métro : la région Île-de-France commande une nouvelle étude

Par Abdessamad Attigui. Publié le 2 février 2021.
Pollution de l'air dans le métro : la région Île-de-France commande une nouvelle étude
La région annonce la réalisation d'une étude sur la qualité de l'air dans le métro et le RER. Crédits : Dan Novac/Pixabay
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Après la publication d’une étude sur la qualité de l’air dans le métro et le RER par l’association Respire, la région Île-de-France remet en cause l’étude et missionne Airparif pour une analyse indépendante.

Quelle est le niveau de pollution de l’air dans le métro parisien ? À la demande d’un syndicat de la RATP, l’association Respire a réalisé une étude sur la qualité de l’air. Celle-ci a jugé que les données publiées par la régie sont trompeuses et qu’elle « dissimule ainsi au public la gravité de la situation ». De son côté, la Région met cause la méthodologie utilisée par l’association pour réaliser cette étude.

Face à ces accusations, Île-de-France a missionné l’organisme Airparif pour réaliser une nouvelle analyse sur la qualité de l’air dans le métro et le RER. « Nous missionnons aujourd’hui Airparif, en lien avec la RATP, pour mener une étude indépendante sur le système de mesure de la qualité de l’air dans le métro parisien, pour s’assurer du bon état de fonctionnement des capteurs, ainsi que de la complétude des données recueillies et publiées », a expliqué Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président du Conseil régional, dans un communiqué.

Des mesures pour dépolluer l’air d’ici 2033

Le vice-président du Conseil régional évoque par ailleurs la volonté de la région de dépolluer l’air à l’horizon 2033 dans les lignes du métro et RER : « Nous lancerons des solutions de purification de l’air testées. Notre objectif est d’installer des solutions de nettoyage de l’air dans les vingt stations les plus polluées des transports en commun franciliens ».

Deux solutions de dépollution ont déjà « prouvé leur efficacité ». La première consiste « à implanter sur le quai des stations un appareil de filtrage par ionisation positive. […] 20 % à 30 % des particules fines sont ainsi capturées à proximité de l’appareil de filtrage ». Développée par la SNCF et Tallano, la deuxième solution capterait « les particules issues du freinage du métro juste derrière les freins via une sorte de petit aspirateur ». Cette dernière permet une réduction à la source de deux tiers des particules, a précisé l’élu Jean-Philippe Dugoin-Clément.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Dossier/1 | Chasse aux gaz à émissions de serre et aux polluants
9 août 2022
Dossier/1 | Chasse aux gaz à émissions de serre et aux polluants Pour réduire les gaz à effet de serre, mais aussi les polluants tels que les oxydes d’azote et de soufre émis par les bateaux qui les fréquentent, les ports misent sur des carburants alternatifs, tels que le GNL, mais également sur des solutions basées sur un vecteur énergétique qui fait beaucoup parler de lui : l’hydrogène vert.
Des aires de lavage souples pliables pour lutter contre les pollutions diffuses
26 août 2022
Des aires de lavage souples pliables pour lutter contre les pollutions diffuses La société Difope, basée à Campbon, en Loire-Atlantique, propose une large gamme d’aires de lavage avec rétention souples pliables, de 1 875 à 35 000 litres, avec possibilité de fabrication rapide sur mesure.
Pando2 se structure pour la supervision de la qualité de l’air intérieur
19 décembre 2022
Pando2 se structure pour la supervision de la qualité de l’air intérieur La startup spécialisée dans la supervision et la gestion de la qualité de l’air intérieur et extérieur lève 1 million d’euros auprès du groupe Airvance. Avec ce financement, Pando2 prévoit de doubler ses effectifs en 2023.
Tous les articles POLLUTIONS
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN MONTEUR PNEUMATIQUES GENIE-CIVIL H/F
- Conseiller Clientèle Facturations/ Décompte H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Coordinateur Maintenance Capitalisable F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola