Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Pollution de l'air dans le métro : la région Île-de-France commande une nouvelle étude

Pollution de l'air dans le métro : la région Île-de-France commande une nouvelle étude
La région annonce la réalisation d'une étude sur la qualité de l'air dans le métro et le RER. Crédits : Dan Novac/Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 2 février 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après la publication d’une étude sur la qualité de l’air dans le métro et le RER par l’association Respire, la région Île-de-France remet en cause l’étude et missionne Airparif pour une analyse indépendante.

Quelle est le niveau de pollution de l’air dans le métro parisien ? À la demande d’un syndicat de la RATP, l’association Respire a réalisé une étude sur la qualité de l’air. Celle-ci a jugé que les données publiées par la régie sont trompeuses et qu’elle « dissimule ainsi au public la gravité de la situation ». De son côté, la Région met cause la méthodologie utilisée par l’association pour réaliser cette étude.

Face à ces accusations, Île-de-France a missionné l’organisme Airparif pour réaliser une nouvelle analyse sur la qualité de l’air dans le métro et le RER. « Nous missionnons aujourd’hui Airparif, en lien avec la RATP, pour mener une étude indépendante sur le système de mesure de la qualité de l’air dans le métro parisien, pour s’assurer du bon état de fonctionnement des capteurs, ainsi que de la complétude des données recueillies et publiées », a expliqué Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président du Conseil régional, dans un communiqué.

Des mesures pour dépolluer l’air d’ici 2033

Le vice-président du Conseil régional évoque par ailleurs la volonté de la région de dépolluer l’air à l’horizon 2033 dans les lignes du métro et RER : « Nous lancerons des solutions de purification de l’air testées. Notre objectif est d’installer des solutions de nettoyage de l’air dans les vingt stations les plus polluées des transports en commun franciliens ».

Deux solutions de dépollution ont déjà « prouvé leur efficacité ». La première consiste « à implanter sur le quai des stations un appareil de filtrage par ionisation positive. […] 20 % à 30 % des particules fines sont ainsi capturées à proximité de l’appareil de filtrage ». Développée par la SNCF et Tallano, la deuxième solution capterait « les particules issues du freinage du métro juste derrière les freins via une sorte de petit aspirateur ». Cette dernière permet une réduction à la source de deux tiers des particules, a précisé l’élu Jean-Philippe Dugoin-Clément.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Pollueur-payeur : les contribuables paient les frais, alerte la Cour des comptes européenne
Pollueur-payeur : les contribuables paient les frais, alerte la Cour des comptes européenne
La Cour des comptes européenne indique dans un nouveau rapport que le principe du pollueur-payeur n'est pas totalement respecté au sein de l'Union européenne. Son application varie d'un secteur et d'un État membre à l'autre. Conséquence : ce sont les contribuables qui financent des actions de dépollution.
Nuisances sonores aéroportuaires : 18 associations saisissent le Conseil d'État pour appliquer le droit européen
Nuisances sonores aéroportuaires : 18 associations saisissent le Conseil d'État pour appliquer le droit européen
Dix-huit associations ont entamé un recours pour presser l’État à agir contre les nuisances sonores causées par les activités aéroportuaires.
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports a présenté son programme de reboisement réalisé en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF) et le département du Rhône. Celui-ci est destiné à absorber les émissions résiduelles des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Lyon-Bron.
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Du caniveau au fleuve, et du fleuve à la mer, nos déchets urbains finissent bien souvent dans l'océan.
La réduction des émissions de méthane et la sécurité alimentaire, profondément liées
La réduction des émissions de méthane et la sécurité alimentaire, profondément liées
Une nouvelle étude théorise les conséquences des différentes approches de réduction des émissions du méthane sur la production alimentaire à l’horizon 2050. Ce travail comparatif révèle que la France ne pourrait pas pleinement subvenir à ses besoins alimentaires tout en respectant les plans de neutralité climatique.
Grand Paris : la zone à faibles émissions s’étend aux véhicules Crit'Air 4
Grand Paris : la zone à faibles émissions s’étend aux véhicules Crit'Air 4
La deuxième étape de la zone à faibles émissions (ZFE) de la Métropole du Grand Paris est en vigueur depuis le 1er juin 2021. La restriction de circuler est étendue aux véhicules Crit’Air 4 au sein des communes situées à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86. Mais les professionnels touchés par la crise économique pourront bénéficier de dérogations de l’application.
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
La fédération des associations de surveillance de la qualité de l'air, Atmo France, a mis en place une carte interactive en ligne qui permet de visualiser l’indice de la qualité de l’air dans chaque commune française.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.