Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une technologie valorise les fibres carbone des avions

Une technologie valorise les fibres carbone des avions
Par E.G, le 19 octobre 2017.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dans le cadre de la société de stockage, maintenance et recyclage d’avions Tarmac Aerosave, le groupe Suez a développé une technologie qui permet de valoriser les fibres carbone présentes dans les avions, pour une réutilisation dans la carrosserie automobile.

Valoriser les composites carbone présentes dans les avions : c’est le but de XCrusher, la technologie développée par Suez et la start-up Camille. En 2007, le groupe Suez a créé avec Airbus et Safran, la société Tarmac Aerosave pour le stockage, la maintenance et le démantèlement d’avions. Sur les deux sites de la société à Azereix (Hautes-Pyrénées) et Teruel (Espagne), 450 avions ont été stockés en dix ans, et plus de 90 ont été recyclés sur la seule année 2017. Sur la totalité des avions stockés, 20% font l’objet d’un démantèlement, dont 92% des pièces et matières sont recyclées ou valorisées. « Dans le processus de démantèlement, Suez apporte ses connaissances en valorisation et réutilisation des métaux ferreux ou des différents fluides, ainsi qu’en réglementation. Nous travaillont également à la valorisation des 8% restants », explique Nicolas Bequaert, directeur général délégué recyclage et valorisation France du groupe Suez.

Mais si l’aluminium, le cuivre ou encore l’inox sont facilement valorisés en fonderies, le groupe s’est dernièrement penché sur le cas complexe des composites carbone : en partenariat avec la start-up Camille, Suez développe en effet une nouvelle technologie depuis deux ans. Cette dernière, qui fonctionne grâce à un arc électrique puissant, est capable de séparer la résine des composites carbone, contenus dans certaines pièces démontées. « Pour réutiliser les fibres carbone et conserver leurs propriétés mécaniques, il est important de les séparer, sans les impacter, de la résine qui représente 20% d’un composite carbone », précise Nicolas Bequaert.

D’ici 20 ans, les fibres carbone représenteront 50% du poids des avions  

Ces fibres sont principalement réutilisées pour la construction de pièces automobiles, des carrosserie et des pare-chocs. « Aujourd’hui, les avions démantelés ne comportent pas beaucoup de composites carbone », explique Nicolas Bequaert, « mais ces fibres sont de plus en plus présentes dans les processus de fabrications actuels », poursuit-il :« Aujourd’hui, 20% du poids d’un A380 est constitué de fibres carbone. Cette part sera de 50% pour les A380 qui seront démantelés d’ici 15 à 20 ans. » Ce qui laisse présager de l’importance future de leur valorisation sur le marché. « Nous récupérons également les chutes de production au cours de la construction des avions neufs », ajoute le directeur général délégué recyclage et valorisation de Suez. De plus, la valeur de cette matière est élevée : entre 10 et 15 euros/kg, contre 0,7 euros/kg pour l’aluminium par exemple. « Le pilote de cette technologie a déjà produit 50 kg de fibres carbone », indique Nicolas Bequaert. D’ici fin 2017, le procédé sera développé à échelle industrielle.

A noter que d’ici la fin de l’année également, Tarmac Aerosave va ouvrir un troisième site à Francazal, près de Toulouse, dans un hangar de près de 5.000 m² après avec remporté un appel d’offres. Le président de la société Philippe Fournadet précise que d’autres projets sont en cours de développement en Europe et dans le monde.
Sur le site de Tarmac Aerosave à Azereix (Hautes-Pyrénées) Crédit : Eva Gomez
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Ecodrop traite les déchets du bâtiment sur l'ensemble du territoire français
Ecodrop traite les déchets du bâtiment sur l'ensemble du territoire français
Ecodrop, acteur de la gestion et collecte des déchets sur chantier, poursuit son développement en étendant son offre de services sur le territoire national.
Eco-mobilier récompense financièrement l'incorporation de matières recyclées dans le mobilier
Eco-mobilier récompense financièrement l'incorporation de matières recyclées dans le mobilier
L'éco-organisme dédié à la collecte et au recyclage du mobilier usagé met en place les « crédits recyclage » afin d’inciter les fabricants et les distributeurs de mobilier à concevoir des meubles à partir de matériaux recyclés.
Suez et Würth digitalisent la collecte des déchets
Suez et Würth digitalisent la collecte des déchets
Le groupe Suez de gestion de l’eau et des déchets, et Würth, multi-spécialiste de services et de produits de fixation, ont mis en place une solution digitale pour le tri et le recyclage des déchets.
Paprec et Vicat créent l’entreprise ALTèreNATIVE CSR dédiée à la fabrication des combustibles solides de récupération
Paprec et Vicat créent l’entreprise ALTèreNATIVE CSR dédiée à la fabrication des combustibles solides de récupération
Le spécialiste de la gestion des déchets Paprec et le spécialiste des matériaux de construction Vicat fondent ensemble l'entreprise « ALTèreNATIVE CSR », pour développer une solution alternative à l'enfouissement des déchets en Provence-Alpes-Côte d'Azur.
[Décryptage] RE2020, de nouveaux risques pour la construction ?
[Décryptage] RE2020, de nouveaux risques pour la construction ?
Dans un contexte d’urgence climatique, et malgré quelques reports, vient de paraître en consultation publique le projet de loi RE2020, la future réglementation environnementale pour la construction des bâtiments neufs. Si elle est promulguée, cette loi imposera des calculs de limitation de la consommation des énergies polluantes, d’équivalent de rejet de CO² pour tous les matériaux utilisés lors d’une construction neuve. De quoi impacter en profondeur les modes constructifs et les contrats d’assurance pour les couvrir. Sébastien Faure, expert Construction Forts Enjeux au groupe Stelliant, apporte son éclairage sur un secteur de la construction en pleine mutation. 
Federec enthousiaste par la conversion de l’usine papetière d’Alizay
Federec enthousiaste par la conversion de l’usine papetière d’Alizay
La Fédération des entreprises du recyclage (Federec) a salué la reprise et la conversion de l’usine papetière d’Alizay (Eure) par le groupe papetier belge VPK. La fédération assurera l’approvisionnement de cette usine en matières premières issues du recyclage.
Refashion accélère l’industrialisation du recyclage avec sa plateforme « Recycle »
Refashion accélère l’industrialisation du recyclage avec sa plateforme « Recycle »
Refashion, l'éco-organisme français de la filière textile, linge de maison et chaussure, a mis en ligne sa plateforme « Recycle ». Cet outil recense les matières issues du recyclage, promeut les solutions de recyclage et facilite la mise en relation des acteurs du secteur.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.